Souvenirs de Gravity Falls : déjà presque un an depuis la fin !

Publié par Naomi HUART le 23 décembre 2016 | Maj le 4 juin 2017

Cela fait déjà un an que Dipper et Mabel Pines ont dit adieu à Gravity Falls pour reprendre les bancs de l’école. Pour cette occasion, voici un petit retour de la série animée à succès de Disney Channel, qui a su satisfaire les fans de mystères et de casse-têtes.

Souvenirs de Gravity Falls – un OVNI au sein de la famille Disney Channel

Créée par Alex Hirsch, grand amateur de messages codés et autres énigmes, Souvenirs de Gravity falls est diffusée pour la première fois sur Disney Channel le 15 juin 2012 aux États-Unis, et le 5 septembre 2012 sur Disney XD en France. Elle est composée de deux saisons et de 44 épisodes (sans compter les court-métrages), et relate les aventures de deux jumeaux de 12 ans, Dipper et Mabel Pines, qui vont passer les vacances d’été à Gravity Falls, Oregon. C’est chez leur Grand Oncle Stan (ou « Groncle Stan », comme ils l’appellent), gérant de la « Mystery Shack », une sorte de musée qui expose des soit-disant créatures, inventées de toute pièces par Stan pour arnaquer les touristes, que les deux jumeaux posent leurs valises. Tout d’abord peu enthousiasmé par ces vacances, Dipper finit par trouver un étrange journal qui va alors lui révéler que Gravity Falls est en vérité sujette à divers phénomènes paranormaux. Il va alors passer ses vacances à tenter de percer les mystères du journal, rempli de textes codés et de messages étranges, pour enfin découvrir qui en est l’auteur…

La première saison est construite selon le principe du « monster of the week » : Dipper et Mabel vont être confrontés à un monstre différent à chaque épisode. L’intrigue globale de la saison avance plutôt lentement, et les épisodes se concentrent surtout sur les personnages et sur le village de Gravity Falls en lui-même. A la fin de la saison, un évènement va faire tout chambouler, et l’intrigue deviendra plus importante dans la saison 2 : la découverte des secrets du journal, l’apparition de nouveaux personnages et de nouveaux ennemis, une histoire qui prend une très grande ampleur, etc.

Ce qui est étonnant avec cette série, c’est qu’elle ne ressemble en rien à ce dont les dessins animés de Disney Channel nous ont habitués. Ici, pas de princesse, pas d’animaux chantants, mais des monstres parfois assez effrayants (voir ci-dessous), des intrigues très complexes et des énigmes que même les adultes auront du mal à résoudre. Alex Hirsch souhaite en effet communiquer son goût de l’étrange et des énigmes aux enfants, sans faire l’erreur de sous-estimer leur intelligence, leur niveau de compréhension, ou leur seuil de tolérance aux images « effrayantes ». Les éléments sombres sont de toute manière brillamment équilibrés avec un humour parfois bon enfant, parfois plus caustique, des monstres aux noms amusants comme on en voit souvent dans les romans fantastiques pour enfants, et des références culturelles que les grands enfants des années 80-90 apprécieront à coup sûr.

Le Trickster, un monstre d’Halloween qui dévore les enfants, inspiré par le Sans-Visage du Voyage de Chihiro.

Une série pour téléspectateurs actifs !

Tout comme Dipper, le téléspectateur est invité à résoudre les mystères de Gravity Falls par lui-même. En effet, de nombreux codes et autres Easter Eggs sont dissimulés tout au long des épisodes, incitant le téléspectateur à mener sa propre enquête afin de résoudre les énigmes avant les personnages de la série. Par exemple, un message codé s’affiche à la fin de chaque épisode :

Gravity falls

Ce message là veut dire « Welcome to Gravity Falls »

Le générique de début est également truffé d’indices. Tendez bien l’oreille à la toute fin, un chuchotement vous indiquera la méthode à suivre pour déchiffrer la plupart des codes. Et je vous déconseille de cligner des yeux, car la dernière image, qui apparait pendant quelques secondes, vous dévoilera de nombreux indices.

Il n’est pas étonnant de constater que la série a engendré une fanbase très active, surtout sur les réseaux sociaux comme Tumblr ou Animo où les adeptes continuent de s’échanger des théories même après l’épisode final qui a été diffusé le 15 février 2016. La publication du journal trouvé par Dipper, le Journal 3, disponible depuis le 26 Juillet 2016, rempli d’énigmes et de nouvelles informations sur l’histoire, a bien entendu intensifié l’engouement des fans.

Une panoplie de personnages très riche

Malgré un format d’épisode adapté aux enfants (environ 20 minutes par épisodes) et une durée de vie de seulement deux saisons, Alex Hirsch a su construire des personnages hauts en couleur, attachants, et surtout très bien construits. Ils ont tous plusieurs facettes, avec leurs défauts, leurs qualités, leurs forces et leurs faiblesses.

Dipper n’est pas qu’un « geek », c’est aussi un pré-adolescent intelligent, prêt à se dépasser malgré un manque de confiance en lui, et dont l’ambition le pousse parfois à faire de grosses erreurs.

Mabel paraît être une jeune fille de 12 ans basique, écervelée, qui aime les boys band et les poneys, mais elle peut se montrer pleine de ressources, inventive, et n’hésite pas à se battre à mains nues contre une licorne prétentieuse…

Et Stan est loin d’être un simple vieil homme ronchon et cupide.

Besoin d’aide pour vous lancer dans l’aventure ?

Vous voulez commencer à enquêter sur les mystères de Gravity Falls mais vous ne savez pas par où commencer ? Voici quelques pistes qui sauront vous éclairer :

  • Premièrement, évitez internet et les réseaux sociaux, qui vous spoileront et vous enlèveront une grande partie du plaisir.
  • Bossez votre anglais. Malheureusement, la version française ne s’est pas donnée la peine de traduire les codes…
  • Comme mentionné ci-dessus, prêtez attentions aux détails, surtout dans les génériques de fin et de début… et si vous n’arrivez pas à comprendre ce que vous entendez, pourquoi ne pas essayer de passer le message à l’envers…? Je dis ça, je ne dis rien.
  • Souvent, certaines choses se répètent au sein des familles. Gardez ça en tête…
  • Chaque personnage est représenté par un symbole, réfléchissez-y lorsque vous analyserez la dernière image du générique.
  • Enfin, pensez à ouvrir une page Wikipédia sur les différentes manières de coder un message. La série en utilise plusieurs.

Pour conclure, Disney Channel a respecté le choix d’Alex Hirsch d’arrêter la série après deux saisons, malgré son succès. Hirsch considérait en effet que tout avait été dit, et qu’une suite ne ferait que faire baisser la qualité de la série. Souvenirs de Gravity Falls reste alors une excellente série animée pour les fans de mystères et de fantastique, presque sans aucune ombre au tableau, qui ravira surtout les grands enfants. A découvrir d’urgence !

Souvenirs de Gravity Falls : déjà presque un an depuis la fin !
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *