Thor : notre critique du premier film du dieu du Tonnerre

Publié par Florence Varaldi le 24 mai 2020 | Maj le 3 juin 2020

« Quiconque tient ce marteau, s’il en est digne, recevra le pouvoir de Thor ». Cette phrase, murmurée par Odin, père de toutes choses, pour la première fois en 2011, restera gravée dans les mémoires. Nous découvrions alors au cinéma, pour la toute première fois, les aventures de Thor, fils d’Odin, dieu du tonnerre et de la foudre.  Après nous avoir présenté L’incroyable Hulk (avec Edward Norton en 2008), Iron Man (avec l’inégalable Robert Downey Jr., en 2008 également) et Iron Man 2 (2010), le MCU dégainait son tout nouveau (si l’on peut dire) super-héros. Retour sur ce premier opus cinématographique.

Le dieu du Tonnerre, Thor

Thor, le dieu du tonnerre, interprété par Chris Hemsworth

Informations et synopsis de Thor

  • Date de sortie française : 27 avril 2011
  • Durée : 1 h 55 min
  • Réalisation : Kenneth Branagh
  • Scénario : Ashley Edward Miller, Zach Stentz, Don Payne
  • Producteurs : Kevin Feige, Louis D’Esposito, Victoria Alonso
  • Avec : Chris Hemsworth, Tom Hiddleston, Anthony Hopkins, Idris Elba, Natalie Portman, Rene Russo, Jaimie Alexander…
  • Genres : Action, Fantastique, Aventure
  • Nationalité : Américain
  • Compositeur : Patrick Doyle
  • Production : Marvel Studios et Paramount Pictures
  • Distributeur pour la France : Paramount Pictures
  • Budget :  environ $150,000,000
  • Box office mondial : $449,326,618

Synopsis

Au royaume d’Asgard, Thor est un guerrier aussi puissant qu’arrogant dont les actes téméraires déclenchent une guerre ancestrale. Banni et envoyé sur Terre, par son père Odin, il est condamné à vivre parmi les humains. Mais, lorsque les forces du mal de son royaume s’apprêtent à se déchaîner sur la Terre, Thor va apprendre à se comporter en véritable héros…

Un film signé Kenneth Branagh

À 23 ans, Kenneth Branagh rejoint la Royal Shakespeare Company, pour laquelle il interprète les rôles principaux dans Henry V et Roméo et Juliette. Trouvant la RSC trop grande et trop impersonnelle, il forme sa propre compagnie de théâtre : la Renaissance Theatre Company, qui compte désormais le prince Charles parmi ses mécènes royaux. À 29 ans, il réalise Henry V (1989), dans lequel il partage également la vedette avec sa femme de l’époque, Emma Thompson. Le film lui a valu des nominations aux Oscars du meilleur acteur et du meilleur réalisateur. En 1993, il a de nouveau amené Shakespeare au grand public avec son adaptation à succès de Beaucoup de bruit pour rien (1993), film au casting de stars comme Denzel Washington, Michael Keaton, Emma Thompson ou encore Keanu Reeves. 

C’est en gardant cette biographie en tête que l’on comprend mieux la façon dont Branagh a choisi de filmer Thor. En héros shakespearien. Entre relation père-fils pour le moins… compliquée, conflits entre membres de la famille royale, deux frères rivaux, l’ambition démesurée de ce cher Loki qui le poussera à s’associer aux terrifiants géants de glace, une guerre qui cause la fin d’un monde… Amour, amitié, sacrifice, ambition personnelle, recherche du bonheur mais aussi orgueil, privilèges… C’est pour tout cela que Marvel a confié Thor à Kenneth Branagh. Afin qu’il puisse tirer des acteurs et actrices le meilleur d’eux.elles-mêmes, et leur permettre d’exprimer à l’écran toutes ces émotions.

Kenneth Branagh, réalisateur de Thor

Kenneth Branagh, réalisateur de Thor

Thor : une galerie de personnages charismatiques

Entre Terriens et Asgardiens, plusieurs personnages charismatiques sont nés dans le film de Branagh :

  • Thor, bien sûr, pour commencer. Interprété par le charmant Chris Hemsworth, Thor est le dieu nordique du tonnerre et de la foudre. Bouillonnant jeune homme privilégié, il est désireux de faire ses preuves, notamment auprès de son père. Vaillance, bravoure et héroïsme ne font pas bon ménage avec l’impétuosité du personnage. Pourtant, il dégage un charme naturel qui fait effet sur la talentueuse scientifique Jane Foster.
  • Incarnée par Nathalie Portman, actrice que l’on a toujours plaisir à retrouver, car s’investissant toujours dans les films dans lesquels elle tourne, Jane Foster est une jeune femme forte et déterminée. Si, dans les comics, elle est infirmière, le MCU a fait d’elle l’une des meilleures astrophysiciennes au monde !
  • Loki, le dieu de la malice est joué par le pétillant Tom Hiddleston. Loki est un manipulateur, portant tout au long du film de nombreux masques. Dévoré par l’ambition, il fera alliance avec Jottuneim. Son but : s’affirmer auprès de son père adoptif qu’il aime, mais déteste, prendre le pas sur son grand frère qu’il aime, mais déteste, être puissant et reconnu de tous et toutes. Avec Loki, il faut toujours s’attendre au pire, même si on a envie de le voir prendre le bon chemin.
  • Mention spéciale pour Heimdall, campé par le charismatique Idriss Elba. Gardien du Bifrost, il reste l’un des personnages les plus puissants du film. C’est lui qui surveille le pont arc-en-ciel (Bifrost : « chemin scintillant ») qui relie les mondes entre eux. Dans la mythologie nordique, le Bifrost permet de relier la Terre (Midgard), monde des hommes, et le Ciel : Asgard (royaume des dieux). Fidèle à Odin, il garde une certaine affection pour Thor qu’il laisse emprunter le pont arc-en-ciel, mais se laisse manipuler par Loki.
  • Odin, roi des Asgardiens, père de toutes choses, interprété par Anthony Hopkins (il n’y a pas grand chose à ajouter après avoir dit : interprété par Anthony Hopkins…)

Le reste du casting, composé Rene Russo (Frigga), Stellan Skaarsgard (Dr. Erik Selvig) ou encore Clark Gregg (Agent Coulson), fait un excellent travail et nous offre un film d’aventure et de fiction différent, original et rafraîchissant.

Loki, dieu de la malice, petit frère de Thor

Loki, dieu de la malice, petit frère de Thor

Thor, des effets visuels et spéciaux époustouflants

Thor, premier film Marvel de science-fiction, explore de nombreux mondes différents comme Asgard, la Terre (ou Midgard dans la mythologie nordique) ou encore Jottuneim (le monde des géants de glace).

Les artistes des effets spéciaux et visuels ont exprimé tout leur talent dans des représentations fantastiques du monde d’Asgard ou encore du pont Arc-en-ciel. Ils.elles ont, encore une fois, créé des merveilles :

Asgard

Asgard

Jottuneim, le monde des géants de glace

Jottuneim, le monde des géants de glace

Bifrost : le pont arc-en-ciel reliant les mondes, gardé par Heimdall

Bifrost : le pont arc-en-ciel reliant les mondes, gardé par Heimdall

Et vous, qu’avez-vous pensé du film ? Dites-nous tout en commentaires !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *