Les affiches du film La Belle et la Bête des Walt Disney Studios

Publié par Camille Esteve le 30 janvier 2017 | Maj le 4 juin 2017

Après une année 2016 bien remplie de chefs-d’œuvre cinématographiques, 2017 promet également de rester sur cette lancée. Du côté de Disney, notamment, la très attendue adaptation en prises de vues réelles du classique de 1991, La Belle et la Bête, dont la sortie est prévue pour le mois de mars. D’ici là, les spectateurs devront patienter avant de redécouvrir l’Histoire Éternelle, avec la bande-annonce d’une part, mais aussi et surtout grâce aux affiches de cinéma. Présentées ici, dans l’ordre décroissant d’apparition, elles nous plongent d’ores et déjà dans l’univers du film.

Des dernières affiches en date de La Belle et La Bête…

Les dernières affiches individuelles du film viennent d’être diffusées, il s’agit là encore d’affiches individuelles mais cette fois-ci, les serviteurs du château apparaissent sous leur aspect enchanté et non humain. Aucun nom d’acteur n’est mentionné, ici, ce sont les personnages qui sont mis en avant !

Contrairement aux précédentes, cette affiche met l’accent sur le personnage de la Bête, dont le portrait occupe la place centrale de l’image. Néanmoins,  les teintes bleutées hivernales laissent apparaître la silhouette de Belle ainsi que le château en arrière-plan. A l’instar de la première affiche qui avait été éditée par les studios, les acteurs ne sont pas mentionnés. Par ailleurs, tout comme la rose qui était protégée par la cloche de verre sur la première affiche, Belle est à la fois prisonnière de la Bête et, en même temps, protégée par celle-ci. Belle est la rose, la plus belle et la plus précieuse des fleurs ; la Bête est la cloche de verre qui la maintiendra à l’abri du monde extérieur. Cette affiche résume donc parfaitement la nature de la relation amoureuse des deux protagonistes : initialement complexe et fragile, elle finit par devenir l’une des histoires d’amour les plus intemporelles portées à l’écran.

Nouvelle affiche où cette fois-ci, nous découvrons le casting complet. Dans la partie supérieure, Emma Watson qui tient la rose dans ses mains et Dan Stevens, dos à dos avec elle, dominent l’image. En arrière-plan, on retrouve le château de la Bête, sombre et enneigé, tandis qu’au centre, Belle explore les lieux à l’aide de Lumière, Big Ben et Mme Samovar sous leurs apparences enchantées. Enfin, au premier plan, tous les personnages secondaires ornent l’affiche, et cette fois-ci, contrairement aux affiches antérieures, les serviteurs se présentent sous leur véritable apparence. Gaston, LeFou, Maurice, Mme Samovar, Plumette, Big Ben, Lumière et Madame de Garderobe apparaissent pour la  première fois. Mais si certains d’entre eux sont reconnaissables, tel Gaston qui revêt son traditionnel manteau rouge ou Madame Samovar qui tient une tasse de thé, l’identité de chaque personnage sera finalement dévoilée au grand public grâce aux affiches individuelles ci-dessous. L’une d’entre elles nous révèle par ailleurs, l’apparition d’un nouveau personnage : Maestro Cadenza. Peut-être incarnera-t-il l’adaptation du personnage de Maestro Forte dans le film de 1997 : La Belle et la Bête 2 : Le Noël Enchanté ?

… Aux premières

Cette nouvelle affiche, plus diffusée en Orient qu’en Occident, reprend la scène de la valse de la Belle et la Bête. Cette fois-ci, de nombreux éléments inédits font leur entrée. En premier lieu la rose, que nous retrouvons en arrière-plan, sous sa cloche de verre. Mais aussi et surtout, en premier plan, les serviteurs du château sous leurs aspects enchantés : le chandelier Lumière (interprété par Ewan McGregor), la théière Mme Samovar (interprétée par Emma Thompson), l’horloge Big Ben (interprété par Ian McKellen) et le plumeau Plumette (interprétée par Gugu Mbatha-Raw). Nous découvrons ainsi l’apparence de ces personnages secondaires qui avaient déjà conquis le public il y a 26 ans.

Très similaire à celle qui l’avait précédée, cette affiche reprend la séquence de la valse dans une ambiance magique, romantique et préservée. La scène est éclairée et l’on distingue nettement tant le décor de la salle de bal, que les protagonistes. Notons également que, contrairement à l’image vue en amont, le couple se regarde désormais dans les yeux : l’histoire d’amour est maintenant illustrée.

La seconde affiche diffusée par les studios nous présente désormais le couple mythique que formeront Emma Watson et Dan Stevens à l’écran. Cependant, leurs visages restent difficilement perceptibles, à peine éclairés par un faisceau de lumière qui brise l’obscurité du décor. On reconnaît, malgré tout, la fameuse scène de la valse romantique où Belle arbore la célèbre robe dorée. En revanche, à contrario de la séquence du dessin animé, très lumineuse et presque féerique, l’affiche dévoile ici une ambiance sombre, austère, presque mystérieuse particulièrement en raison du visage triste de Belle, qui garde les yeux rivés sur le sol. Le couple est seul au centre de l’image et même si tout le casting de la Belle et la Bête est mentionné, il faut attendre les affiches suivantes (que l’on retrouve ci-dessus) pour que les autres personnages nous soient révélés.

la belle et la bêteIl s’agit ici de la toute première affiche internationale lancée par les studios uniquement composée de la célèbre rose rouge, symbole mais également fil conducteur de l’histoire de 1991. C’est par elle que tout commence, et que tout se termine, comme si elle était un personnage à part entière, au point d’orner la toute première affiche du film. Les acteurs ne sont pas mentionnés et la fleur accroche immédiatement le regard par sa couleur vive, qui contraste avec l’univers froid, hivernal et sombre du décor. Enfin, la cloche de verre qui la protège nous rappelle sa fragilité et son importance capitale pour le déroulement de l’histoire.

Les affiches du film La Belle et la Bête des Walt Disney Studios
Noter cet article

2 commentaires sur "Les affiches du film La Belle et la Bête des Walt Disney Studios"

  1. Gaël 42

    Concernant le mystérieux personnage de Cadenza, on sait depuis un moment qu’il sera transformé en instrument à clavier (mais ça n’est pas nécessairement un méchant). J’avais lu que ça allait être un piano, ce qui ne me semblait guère cohérent avec « l’époque ». Ceci étant dit, nous pouvons voir un clavier sur l’affiche individuelle de ce fameux Cadenza, en bas à droite. Et pour moi, ça évoque un clavier de clavecin . Ce qui serait bien plus cohérent qu’un piano. D’ailleurs, le clavecin est mentionné dans le vrai conte.

  2. Camille Esteve Post author

    Tout à fait, c’est pour cela que je l’ai comparé au personnage de Maestro Forte, qui est l’antagoniste du second volet du dessin animé, mais bien entendu il aura peut-être un rôle totalement différent ici ! La réponse en mars ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *