Aladdin : Musker, Clements et Weinger lèvent le voile sur trois théories

Publié par Florian Mihu le 16 octobre 2015 | Maj le 4 juin 2017

Alors que le Blu-Ray édition Diamant (bonus) du Grand Classique animé Aladdin vient de sortir aux Etats-Unis, 23 ans après sa sortie au cinéma, ses réalisateurs Ron Clements et John Musker, éminentes figures des studios de l’oncle Walt, sont revenus sur deux des nombreuses théories répandues depuis plusieurs années chez les cinéphiles. C’est au micro de E! Online que les créateurs d’Agrabah ont répondu à deux questions que se posent les fans depuis plus de 20 ans…

Aladdin - Image 5

Le film se situe-t-il dans un futur post-apocalyptique ?

En effet, les différentes interventions anachroniques du Génie de la Lampe ont toujours suscité le questionnement chez une partie des passionés du film, pensant que son histoire se situait non pas à une époque éloignée des Milles et Une Nuits mais plutôt dans futur totalement stérile. L’environnement dans lequel évoluent les personnages n’est ni plus ni moins qu’un désert. John Musker ne s’attendait visiblement pas à cette question et répond avec le sourire aux journalistes : « Je ne l’avais jamais entendue celle-ci ! A la base, on voulait situer l’histoire à Bagdad, puis la première Guerre du Golfe est arrivée et Roy Disney nous a demandé de changer de lieu. J’ai eu l’idée de reprendre les mêmes lettres et de jouer avec. Baghdad (transcription anglaise) est ainsi devenue Agrabah. On avait pensé à d’autres noms fictifs, mais non, nous n’avons jamais songé à un futur post-apocalyptique ! » Cette première version du film a d’ailleurs été pensée par le duo musical Howard Ashman et Alan Menken.

Aladdin (1992)

Aladdin (1992)

Le Génie a-t-il pris la forme du colporteur pour présenter l’histoire d’Aladdin ?

En revanche, la seconde théorie mise en avant par le journaliste a suscité l’intérêt de Ron Clements. Celle-ci est bien connue de la communauté des Fans Disney. C’est le doublage des deux personnages – le Génie et le Colporteur -, assuré dans la version originale par Robin Williams, qui met en émoi tous les fans depuis sa sortie. Cette théorie suppose donc que le marchand n’est ni plus ni moins que le Génie de la Lampe, qui a inventé de toute pièce cette histoire. En tout cas, il relate l’histoire du jeune Aladdin et de la Lampe merveilleuse juste après son introduction chantée, « Nuits d’Arabie ». Or, le marchand détient la lampe au départ, ce qui sous-entendrait que les événements qu’il relate ont bel et bien existé dans le passé et qu’il en a été libéré depuis. Une théorie parmi d’autres…

Aladdin Theorie Musker Clements

Coup de théâtre ! Ron Clements confirme cette théorie : « Ça, c’est vrai ! », reconnait le cinéaste. « C’était notre intention dès le départ. On voulait même le montrer de manière plus explicite avec une scène à la fin du film, où le marchand aurait révélé qu’il était en fait le Génie. L’idée marchait, surtout que Robin doublait les deux personnages. Au fur et à mesure, le scénario a été un peu modifié et on a dû faire des coupes. On a perdu cette scène finale au passage. Mais oui, cette légende urbaine est absolument vraie ». Rappelons qu’un prequel en live-action sur le Génie est en préparation chez Disney.

Version française (voix du marchand assurée par Bernard Alane) :

Un message subliminal démenti par son interprète

Par ailleurs, le doubleur vocal du personnage principal, Scott Weinger, est revenu sur une théorie farfelue qui alimente la toile et fait les affaires d’organisations chrétiennes américaines comme American Life League pour dénoncer les « travers » de Disney. L’une des répliques cultes d’Ali est « Take off your clothes » dans le film. Lorsqu’Aladdin déguisé en prince désire voir Jasmine, son tigre Rajah l’attaque et l’on croit entendre « Good teenagers, take off your clothes » (« Chers ados, déshabillez-vous« ). Disney a démenti cette allusion sexuelle à plusieurs reprises en rappelant que la réplique choisie dans le script est bien : « C’mon, good kitty… Take off and go !« . Difficile à entendre en tout cas dans la version originale du film.

Aladdin théorie

Mais la voix originale d’Aladdin a tenu à rectifier une bonne fois pour toutes cette information erronée mais répandue sur de nombreux sites. Il brise sans doute le mythe de nombreux détracteurs de Disney et rappele qu’il n’aurait jamais pu sortir une telle obcénité devant Robin Williams en pleine séance d’enregistrement.

Quant à la dernière théorie en date sur le lien de parenté entre Elsa et Tarzan, révélé par Chris Buck (La Reine des Neiges, Tarzan), Ron Clements et John Musker, qui signeront un nouveau film d’animation pour Disney en 2016, Moana, trouvent l’idée de ce croisement intéressante mais n’en savent pas plus.

Aladdin : Musker, Clements et Weinger lèvent le voile sur trois théories
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *