Aladdin : nous avons rencontré l’équipe du film Disney

Publié par Naomi HUART le 9 mai 2019 | Maj le 9 mai 2019

Le 8 mai 2019, Guy Ritchie, Will Smith, Naomi Scott, Alan Menken et Mena Massoud, qui composent l’équipe du live-action d’Aladdin, étaient à l’hôtel le Bristol à Paris pour faire la promotion du film. Nous avons eu l’occasion d’assister à la conférence de presse et à une table ronde en présence d’Alan Menken.

Aladdin : un film cher aux yeux du casting

Guy Ritchie, Will Smith, Mena Massoud, Naomi Scott et Alan Menken.

« WOOHOUUU ! » C’est ainsi que Will Smith est entré dans la salle du Bristol, en hurlant son enthousiasme à l’assemblée. Toute l’équipe présente semblait très heureuse de faire la promotion du film, et de manière générale, acteurs, réalisateur et compositeur ont pris beaucoup de plaisir sur le tournage.

Aussi bien Naomi Scott (Jasmine) que Mena Massoud (Aladdin) ont grandi avec le dessin animé Aladdin original. C’est un film qui représente beaucoup à leurs yeux, ayant tous les deux des origines orientales.

« Jasmine est la seule princesse à laquelle je pouvais m’identifier quand j’étais petite. C’est une femme forte, de caractère, dans laquelle je me retrouve et je suis fière de l’interpréter. »

« Il était important pour moi de bien interpréter le superbe personnage qu’est Aladdin : c’est un excellent modèle pour tous les petits garçons. Tout comme Naomi avec Jasmine, c’était un des seuls personnages Disney auquel je pouvais m’identifier en grandissant. »

Pour Will Smith, c’est différent. Étant plus âgé que les deux personnages principaux, il n’a pas grandi avec le film. Mais il éprouve beaucoup d’admiration pour Robin Williams et admire les valeurs que véhicule le film, qu’il souhaite communiquer à ses enfants.

Comment réinventer Aladdin ?

Avec ce live-action, Disney revisite pour la troisième fois le célèbre conte des mille et une nuits (en comptant la comédie musicale). Le plus gros enjeux pour Will Smith était de rendre justice au personnage du Génie, après la brillante interprétation de Robin Williams dans le film original.

« J’avais la pression ! Je me suis demandé pendant longtemps comment rendre le Génie aussi inoubliable que l’avait fait Robin Williams. Et puis j’ai fini par trouver : si le Génie de Robin Williams était si iconique, c’est parce qu’il avait beaucoup donné de lui-même. Il s’était réinterprété le personnage à sa manière. C’est donc ce que j’ai fait. Je lui ai insufflé ma personnalité, ma culture, pour faire de ce Génie le mien, différent de celui de Williams. »

Ainsi, la chanson « Je suis ton meilleur ami » a été revisitée en version hip-hop pour correspondre à la culture de Will Smith. Jasmine a également eu le droit à quelques changements :

« Le personnage de Jasmine a été modernisé », confie Naomi Scott. « Elle est plus féministe, plus affirmée et a le droit à quelques scènes supplémentaires, y compris une chanson inédite. »

« Speachless » a été composée spécialement pour le film. Interprétée par Jasmine, elle exprime le besoin de la princesse d’exprimer plus librement ses opinions.

« Jasmine avait déjà une chanson solo dans la comédie musicale », explique Alan Menken, le compositeur. Mais elle était trop « Broadway » pour un film live-action. J’en ai donc composé une autre. Il fallait donner une voix à Jasmine. Une chanson forte, puissante. J’aime énormément cette chanson. »

Aladdin, de l’animation au live-action

Le passage de l’animation au live-action a représenté de nombreux challenges, certains plus difficiles à relever que d’autres.

« Une partie du personnage du Génie est en images de synthèse », explique Will Smith en riant. « Et franchement, c’est le bon plan pour les acteurs : pas de maquillage, pas d’habillage…  »

« Will n’était même pas obligé d’être présent sur toutes les scènes du Génie« , ajoute Naomi Scott, « Quand on travaille avec des personnages en images de synthèse, il y a généralement quelqu’un qui nous souffle les répliques du personnage pour que nous puissions y réagir. Mais Will était là à chaque fois pour nous donner la réplique. Il était présent tout le long du tournage, ce n’est pas une diva ! »

Selon Will Smith, une scène en particulier a demandé beaucoup de travail : celle de l’arrivée du Prince Ali en fanfare à Agrabah.

« Il y avait des acteurs, des figurants, des danseurs, des éléphants, des oiseaux, etc… qu’il fallait faire défiler le long d’une grande allée. Ça prenait environ une demi-heure pour remettre tout ce beau monde en position après chaque prise. J’ai cru que ça ne finirait jamais ! »

Alan Menken, retour à Agrabah pour le compositeur

Aladdin

Alan Menken

Alan Menken est l’un des compositeurs les plus emblématiques de la filmographie Disney. Il est responsable de la bande-originale de la Petite Sirène, la Belle et la Bête et son remake, Pocahontas, Hercule, le Bossu de Nôtre-Dame, Il Était une Fois, la Ferme se Rebelle, Raiponce, et évidemment Aladdin. Lors d’une table ronde, nous avons eu la chance de l’entendre jouer ses créations en live.

« C’est toujours un plaisir de revisiter les chansons d’Aladdin », confie-t-il. « Avec la comédie musicale, c’est la troisième fois que je travaille sur ce film et j’y prends toujours autant de plaisir. »

Il était très heureux de voir comment Will Smith s’est réapproprié « Je suis ton meilleur ami », en y inculquant des influences hip-hop.

« Je me vois un peu comme un architecte. Je crée la maison mais d’autres personnes y habitent. Libre à eux ensuite de la repeindre de la couleur qu’ils veulent.  Je suis très impressionné par la manière dont Will Smith a su garder le ton de base de la chanson sans copier Robin Williams. Je ne suis pas intervenu dans son interprétation, c’est lui qui a tout innové ! »

Alan Menken a ensuite expliqué sa méthode pour composer une chanson pour un film musical :

« Il faut d’abord s’interroger sur la structure du film, si celui-ci nécessite vraiment des passages chantés. Ensuite, il faut trouver un style musical innovant qui puisse donner une réelle identité au film. Par exemple, pour « Nuits d’Arabie », j’ai d’abord cherché à reproduire le mouvement d’un chameau qui déambule dans le désert avec les premières notes, avant de partir dans des tonalités orientales. Pour « Ce Rêve Bleu », je suis plutôt parti vers les guitares espagnoles, pour le côté romantique. « Prince Ali » et « Je Suis Ton Meilleur Ami » empruntent plus au style Broadway, très extravagant. »

Il a conclu en avouant qu’il ne pourrait pas vraiment choisir une chanson préférée :

« Ce sont toutes mes enfants, c’est dur de faire du favoritisme ! Mais je dois avouer que « Je Suis Ton Meilleur Ami » est la plus fun à interpréter. En ce moment, je prends beaucoup de plaisir avec « Speachless », elle est vraiment puissante. »

Aladdin sortira en salles le 22 mai 2019.

1 commentaires sur "Aladdin : nous avons rencontré l’équipe du film Disney"
  1. Baudèle

    Formidable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *