City of Villains : quand l’univers Disney croise celui des Comics

Publié par Camille Esteve le 25 février 2021 | Maj le 12 avril 2021

Les adaptations littéraires des chefs-d’œuvre d’animation Disney ont la côte. Après les Disney Villains et Twisted Tales et les Disney Chills, place à une nouvelle version de nos contes de fées préférés. Cette fois-ci, les Méchants sont de retour, mais à la sauce Gotham City, avec une ambiance bien plus sombre et un graphisme digne des meilleurs Comics. Ce livre, c’est City of Villains, d’Estelle Laure. Paru en janvier dernier aux Etats-Unis et débarquant en France le 12 mai 2021, il plonge les lecteurs dans une cité du crime, où tout peut arriver, et où les plus grands antagonistes Disney pourraient encore nous réserver bien des surprises…

City of Villains

City of Villains – Crédits : D23

L’univers de City of Villains

Avant même de nous pencher sur le résumé officiel fourni par la maison d’édition, intéressons-nous de plus près à la couverture de ce tout nouveau roman. Le titre du livre « City of Villains » est non seulement un joli clin d’œil à Batman et à sa fameuse Gotham City, mais il nous indique tout de suite un élément primordial : nous sommes dans la ville des Méchants. C’est au héros d’appréhender ce terrain, de s’y introduire et de l’apprivoiser, et non plus de défendre son propre royaume des forces du mal. Et en l’occurrence, nous n’avons pas un héros mais une héroïne, Mary Elizabeth Heart. En tenue de ville, elle arpente les ruelles, armée de sa seule lampe torche, manifestement bien décidée à faire régner l’ordre et la loi. Mais c’est sans compter sur les Méchants, qu’on devine seulement, au lieu de les voir. Les tentacules d’Ursula menacent de faire tomber la jeune femme, tandis que l’ombre de Maléfique se dessine sur le mur, prête à prendre sa proie au piège. Au fond, derrière les buildings et les gratte-ciels, se dresse un château sombre et manifestement malfaisant. C’est désormais une certitude : Marie Elizabeth devra faire plus que défendre sa ville : elle devra en éradiquer toutes les ténèbres, et ce ne sera pas chose facile. Si le livre suit la tradition des Comics DC ou Marvel, alors les Méchants seront bien plus difficile à éliminer qu’il n’y parait…

Le résumé de City of Villains

Et en effet, le résumé officiel du livre nous le confirme. Mary Elizabeth Heart est une jeune lycéenne le jour, mais enquêtrice pour la police de Monarch City la nuit. Un peu comme Peter Parker endosse à la fois son rôle de lycéen modèle, et son costume de Spider-Man. Mais pour le coup, Mary Elizabeth est loin de vivre des expériences extraordinaires, en combattant le crime. Elle passe plutôt ses nuits derrière un ordinateur, à regarder ses collègues détectives aller et venir au gré de leurs enquêtes… Et pour cause : au fil des années, les tensions s’amplifient, et une certaine élite bourgeoise tente de s’emparer et de gentrifier un quartier délabré, connu sous le nom de Scar-Once Upon a Time. Un quartier qui est en fait l’épicentre de toute forme de magie. Mais un jour, la fille d’un richissime homme d’affaires disparait, et c’est à Mary Elizabeth qu’est confiée l’affaire. Et la jeune fille est loin de se douter qu’une simple disparition cache beaucoup plus de problèmes qu’il n’y parait… Et elle se retrouvera peu à peu prise au piège dans la guerre qui oppose ceux qui ont autrefois possédé la magie, et ceux qui veulent la récupérer. Un roman sombre, mystérieux, qui explore les origines des plus grands Méchants Disney, comme Maléfique, Ursula, ou encore le Capitaine Crochet.

 

La couverture française

City of Villains est déjà disponible en pré-commande sur Internet sur vos sites de vente habituels. Et il est certain que les amateurs des adaptations littéraires des plus grands films Disney y trouveront leur compte… Et vous ? Allez-vous craquer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *