Ed Catmull, dernier fondateur de légende des studios Pixar, prend sa retraite

Publié par Séverine Jacquard le 30 octobre 2018 | Maj le 30 octobre 2018

« Ed Catmull était si doué qu’il aurait pu devenir un Albert Einstein ou un Walt Disney. Il adorait l’animation, dessinait bien et sa passion était sans limite. » C’est en ces termes élogieux que Randy Nelson nous dépeint l’un des fondateurs des studios Pixar, dans le livre Les coulisses des studios Pixar. Ed Catmull, informaticien de génie, a en effet participé à la création du célèbre studio en 1986, avec deux autres personnalités de légende, John Lasseter, alors ancien animateur des studios Disney, et Steve Jobs, célèbre créateur de la compagnie Apple. De la rencontre de ces trois hommes va naître, en 1986, le rêve de toute une vie : celui de réaliser un film d’animation avec un ordinateur. C’est ainsi que vont naître les studios Pixar. 32 ans plus tard, à la veille du départ de John Lasseter, consécutif à plusieurs accusations de harcèlement, on apprend aujourd’hui qu’Ed Catmull, qui aurait pu lui succéder en tant que président des studios Pixar, prendra lui aussi sa retraite à partir de 2019. Retour sur une carrière hors du commun.

Ed Catmull : un Walt Disney des temps modernes

La légende raconte que le petit Edwin Earl Catmull, né en 1945 en Virginie, a rêvé de travailler dans l’animation dès son plus jeune âge, en visionnant des longs-métrages tels que Pinocchio ou encore Peter Pan. Bien plus tard, étant malheureusement peu disposé envers le dessin, et sachant qu’il ne pourra jamais devenir animateur, Catmull étudiera la physique et l’informatique à l’université de l’Utah. En effet, cet informaticien de génie va décider de mettre son talent au service de sa passion, en développant plusieurs techniques importantes dans l’infographie, comme par exemple le « mappage de texture » (qui consiste à générer une texture via un ordinateur sur un modèle en 3D). A partir de 1974, alors qu’il est devenu directeur du laboratoire d’infographie du New York Institute of Technology, Ed va constituer une équipe formée entre autres d’Alvy Ray Smith et de David DiFrancesco (deux figures marquantes des studios Pixar). Les logiciels d’infographie qui vont naître de cette association vont attirer l’attention de Georges Lucas lui-même, et en 1979, les trois acolytes vont rejoindre la branche informatique de Lucasfilm, en Californie. Avec Catmull à leur tête, ils participent à la réalisation des effets spéciaux de plusieurs films. Cette division, renommée ILM (Industrial Light and Magic), permettra bientôt de mettre au point le logiciel CAPS (Computer Animation Production System), qui va permettre de colorier par informatique, et non plus à la main, les dessins destinés aux films d’animation Disney. C’est ce logiciel, conçu à la demande de Michael Eisner, qui posera par la suite les bases du tout premier logiciel utilisé par les studios Pixar, et baptisé PIC (Pixar Image Computer).

Ed Catmull

Les premières amours de Ed Catmull se rappellent donc sans cesse à lui, d’autant plus lorsqu’on sait que son équipe et lui continuent d’être animés par un rêve, comme l’explique DiFrancesco: « Nous rêvions de faire un film entier en images de synthèse ». Vers 1984, un certain John Lasseter se joint à l’équipe et apporte la touche créative qui manquait pour se lancer dans la création de courts-métrages. En 1986, quand Steve Jobs rachète la société pour fonder Pixar, Catmull devient chef technicien et développe alors le moteur de rendu RenderMan, pour lequel il recevra une récompense de la part de l’Académie des Arts du film cinématographique, en 1993. Depuis sa toute première animation en 3D en 1973, jusqu’à son Oscar, reçu en 2001  pour son apport au champ du film cinématographique, Edwin Catmull a bien prouvé qu’il avait l’étoffe des plus grands.

2019, l’année du changement

Le succès retentissant des Indestructibles 2 assoit la réussite de Pixar.

A la suite du succès incontesté du film Les Indestructibles 2, et alors que tous les voyants du studio d’animation sont au beau fixe, on apprend que l’année 2019 sera une année de transition entre les fondateurs de Pixar et la nouvelle génération appelée à prendre les commandes un peu plus tôt que prévu. En effet, nous savions que John Lasseter était sur le point de quitter ses fonctions de directeur artistique du pôle animation, comprenant les productions de Disney et de Pixar. Ayant été accusé de harcèlement sexuel par plusieurs employés du groupe, le créateur de la saga Toy Story a été prié de prendre un congé le temps de réorganiser la gestion du studio. Il quittera donc officiellement ses fonctions en décembre 2018. En revanche, tout le monde s’attendait à voir Edwin Catmull, qui avait jusqu’alors très naturellement succédé à John Lasseter à la tête du pôle animation, reprendre ce poste. Mais le co-fondateur de Pixar ne l’entendait pas de cette oreille puisqu’il a lui aussi annoncé au magazine Deadline son départ à la retraite pour 2019. A partir de janvier, notre informaticien de génie ne présidera donc plus Disney-Pixar Animation ; il poursuivra quelques mois un rôle de consultant afin d’assurer une transition en douceur avec ses successeurs, mais n’ira pas plus loin dans cette aventure. A 73 ans, il semble cependant très ému à l’idée de quitter le groupe, comme il l’affirme lui-même : « Je ressens toutes sortes d’émotions contradictoires, puisque je m’éloigne d’un groupe de gens que j’adore, et que je tire en même temps une grande fierté de savoir que Pixar et Disney Animation ont à présent les leaders les plus imaginatifs et les plus investis que je connaisse. »

Une nouvelle ère chez Pixar

Pete Docter et Jennifer Lee

Pas d’inquiétude donc, après le départ effectif d’Ed Catmull, les studios Disney et Pixar seront entre de bonnes mains ! En effet, comme nous vous l’annoncions déjà il y a quelque temps, nous retrouverons à la création artistique des studios Pete Docterl’un des premiers animateurs embauchés par Pixar dans les années 80 et génial réalisateur de Monstres et Cie et de Là-Haut, avec à ses côtés Jennifer Lee, réalisatrice de La Reine des Neiges. De jeunes talents qui promettent de s’inscrire dans la continuité des succès déjà créés par leurs prédécesseurs. Quant à la présidence des studios, on retrouvera Jim Morris, qui occupait déjà cette fonction aux côtés de Ed Catmull depuis 2014.

A l’aube d’une nouvelle ère, une chose est sûre : avec 20 films et 10 oscars du meilleur film aux compteurs, les studios Pixar ont encore de beaux jours devant eux !

Edwin Catmull en quelques dates clés

1973 : Première création réalisée en animation 3D et intitulée A Computer Animated Hand, puis intégrée au film Les Rescapés du futur.

1979 : Georges Lucas le repère et l’embauche chez Lucasfilm.

1986 : Fondation de Pixar avec Steve Jobs et John Lasseter.

1993 : Récompense pour le développement du logiciel RenderMan par l’académie des arts de film cinématographique et des sciences.

2001 : Edwin Catmull a reçu un oscar pour les avancements significatifs au champ du film cinématographique.

Ed Catmull, dernier fondateur de légende des studios Pixar, prend sa retraite
Noter cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *