Le Monde Fantastique d’Oz

  • Production : Walt Disney Pictures
  • Titre original :  Oz, the Great and Powerful
  • Titre français : Le Monde Fantastique d’Oz
  • Sortie française : 13 mars 2013
  • Sortie américaine : 08 mars 2013
  • Durée : 127 minutes
  • Réalisateur : Sam Raimi
  • Scénario : Mitchell Kapner et David Lindsay-Abaire

 

Critique : Le Monde Fantastique d’Oz

Il ne s’agit pas, en revanche, d’un énième remake d’une histoire revisitée ! Chaque histoire possède un commencement, un démarrage – telle est la définition de la préquelle –  ce qui fait l’unicité de ce long-métrage signé Sam Raimi. N’attendons plus, entrons dans : Le Monde Fantastique d’Oz.

https://radiodisneyclub.fr/wp-content/uploads/2013/03/banncritique.png

Premier film et première réussite de l’année 2013 distribué par le Papa de Mickey, celui-ci se révèle être aussi riche et précieux que la Cité d’Emeraude, royaume qui gouverne le pays d’Oz. Mieux encore, cette adaptation répond parfaitement à la définition de « réalisation disneyenne » : personnages charismatiques et magiquement interprétés, du héros jusqu’à ses opposants, un monde riche en couleurs occupé par d’innombrables créatures fantastiques, une musique magistrale et un mélange d’humour et d’effets visuels ; en plus d’être un hommage grandiose au roman et au chef d’œuvre de Fleming, qui pourrait réellement être considéré comme la suite de cette histoire commencée il y a près de 75 ans.

Sam Raimi, visionnaire du cinéma d’épouvante, connu notamment pour la trilogie de Spider-Man, nous conte le pitoyable passé d’Oscar Diggs – plus connu sous le nom d’Oz – avant d’embarquer pour un périlleux voyage qui l’amènera dans un pays éblouissant. L’introduction, en noir et blanc, format 4:3, se révèle être bien plus qu’un hommage au long-métrage de Fleming (qui utilisait la même technique, souvenez-vous en). Il décrit non seulement le passage d’un monde vil et corrompu à un monde enchanteur mais aussi le cinéma des premiers temps.

https://radiodisneyclub.fr/wp-content/uploads/2013/03/Oz-2.jpg

un magicien nommé Oz

Selon la légende, un magicien nommé Oz mettrait fin à la destruction du royaume causée par une abominable « sorcière », engendrant une lutte qui ne pourra commencer qu’à partir d’une quête de soi conduit par l’acteur James Franco, acteur de confiance aux yeux du réalisateur depuis les aventures de l’homme-araignée. Son interprétation prouve une fois de plus la montée du comédien dans les super-productions du XXIe siècle (après La Planète des Singes : les Origines), qui n’en est pas moins génialissime que ses partenaires dont la délicieuse Mila Kunis, l’éblouissante Rachel Weisz ou la ravissante Michelle Williams, autrement dit un casting de premier choix porté par une jeune génération. Abordons les effets visuels, un des éléments essentiel du film – aussi bien que les techniques de magie du misérable magicien qu’est Oz, soit dit en passant. Voilà ce que nous pourrions effectivement appeler un monde fantastique grâce à un renforcement du contraste des couleurs, offrant pratiquement l’ensemble des couleurs inimaginables. Les décors sont époustouflants, comme celui de China Town, et incroyablement détaillés, ce qui montre une fois de plus que rien n’est négligé. Les effets spéciaux sont aussi resplendissants que les tours de passe-passe d’Oz, tout du moins aux yeux de ceux qui ne connaissent pas les secrets de la magie. Cet ensemble se retrouve consolidé par la 3D stéréoscopique, qui, cette fois-ci, vaut étonnamment un coût supplémentaire sur le prix du billet.

Sam Raimi de retour avec Danny Elfman

Côté musical, Sam Raimi retrouve son acolyte Danny Elfman (Spider-Man, Evil Dead), livrant une bande originale à l’effigie du monde d’Oz, à savoir merveilleuse, magique, fantastique, en commençant par un générique tout droit sorti des œuvres de l’excentrique réalisateur nommé Tim Burton. Voici le plus grand reproche que nous pourrions adresser au film : la ressemblance avec Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton (avec Johnny Depp, Helena Bonham Carter et Mia Wasikowska) que ce soit du domaine écrit, visuel et musical.

En conclusion de ce voyage, Sam Raimi nous livre, en transposant parfaitement l’univers d’Oz et celui de Disney, une adaptation riche en émotions et en références qui ne vous laissera en aucun cas indifférent ! Direction le chemin de brique jaune pour vous rendre dans votre cinéma le plus proche à partir du 13 Mars 2013 pour découvrir ce grand spectacle !

https://radiodisneyclub.fr/wp-content/uploads/2013/03/fantastiqueoz.png

Le Monde Fantastique d’Oz
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *