Comment Solo a expliqué le problème des trains d’atterrissage du Faucon ?

Publié par Erika Beaumier le 11 novembre 2018 | Maj le 11 novembre 2018

Si vous regardez des films assez souvent, vous finirez par découvrir des petites erreurs et des fautes de raccord. La franchise Star Wars ne fait pas exception, et le Faucon Millenium en est un très bon exemple…

Combien le Faucon a-t-il de trains d’atterrissage ?

Lorsque le bien-aimé vaisseau de Han Solo a été introduit dans l’épisode IV : Un Nouvel Espoir, le Faucon Millenium ne disposait que de trois trains d’atterrissage. Mais trois ans plus tard, dans l’épisode V : L’Empire Contre-Attaque, il présentait cinq trains d’atterrissage. Alors, quand le moment est venu de faire Solo : A Star Wars Story, l’équipe a décidé de remédier à ce problème de continuité grâce à la séquence du raid de Kessel.

Le raid de Kessel

Alors que le Faucon Millenium n’était pas un navire neuf lorsqu’il est entré en possession de Lando Calrissian, le joueur suave l’a gardé en excellent état. Mais naviguer avec succès à travers la Kessel Run est l’une des tâches les plus difficiles qu’un pilote puisse faire dans l’univers de Star Wars, et aucun navire ne peut s’en sortir intact. Entre les débris stellaires, un Summa Verminoth monstrueux et l’anomalie de la Gueule, Han Solo et Chewie réussirent à se débarrasser de leurs poursuivants dans une zone d’espace impraticable, mais le Faucon subit de lourds dégâts. Une bonne partie de l’intérieur prit feu ou explosa, les trains d’atterrissage à l’avant furent détruits, la parabole arrachée et la capsule de sauvetage éjectée, lui donnant l’allure d’une épave qui fera sa réputation.

Faucon Millenium

5 puis 3 puis 5

Le Faucon Millenium a démarré avec cinq trains d’atterrissage. Han et Chewie n’ont pas jugé nécessaire d’installer plus de trains d’atterrissage sur le vaisseau durant leur carrière de contrebandiers, mais une fois qu’ils ont commencé à partir en mission en tant que Rebelles, ils ont changé d’avis. Si vous vous battez contre un gouvernement tyrannique, vous pouvez également vous assurer que votre vaisseau peut atterrir correctement.

En y regardant de plus près, ceci n’est pas une erreur involontaire. La vérité, c’est que le premier modèle du Faucon a été fait à taille réduite et il ne représentait que la moitié du vaisseau. Ce dernier a, par la suite, été construit dans son intégralité. Du coup, il devenait trop lourd dans les studios, il a donc fallu rajouter des trains d’atterrissage.

Solo : A Star Wars Story est maintenant disponible en DVD et BluRay. La saga de Star Wars se poursuivra avec la sortie de l’Épisode IX, le 20 décembre 2019.

Comment Solo a expliqué le problème des trains d’atterrissage du Faucon ?
5 (100%) 5 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *