Disney Festival of Fantasy Parade : la critique

Publié par Brocéliande Nausicaa le 17 mars 2014 | Maj le 9 mai 2017

Le 9 mars se déployait gaiement, au Magic Kingdom, la très attendue Festival of Fantasy Parade ! Radio Disney Club revient sur cette nouveauté et vous en fait une critique. D’une part, il est important de rappeler les caractéristiques techniques de cette nouveauté. La Festival of Fantasy Parade dure 25 minutes environ et se compose d’une centaine de performers. La musique du show est composé par Mark Hammond qui composa aussi la musique de World of Color. 40 personnages composent cette nouvelle parade.

Disney Festival of Fantasy Parade

Disney Festival of Fantasy Parade, en voilà un bien joli nom et sublimement bien porté rien qu’avec l’entrée en fanfare du premier char aux couleurs de La Belle et la Bête. Classique Disney indémodable, il peut être sur la sellette lorsqu’il s’agit de restrictions budgétaires par exemple, comme ce fût le cas avec la Disney Magic on Parade de chez nous où Belle s’est vue éjectée. On peut se réconcilier avec la merveille visuelle qu’offre cette entrée en matière dans ce festival de fantaisie. Des couples de danseurs en robe ensoleillées, presque sortis tout droit d’une garden party mondaine, ouvrent le bal avec une fraicheur vivifiante. Quant au char, il se présente un peu sous la forme d’une arche fleurie avec une forme qui rappelle celle de la boule à neige. La musique de La Belle et la Bête revisitée pour l’occasion résonne de façon surprenante et agréable.

Disney Festival of Fantasy Parade: The Princess GardenDe nombreuses références aux films Disney

Et là, quelle surprise de tomber nez à nez sur la belle Cendrillon au milieu d’une robe tournante faisant référence à la scène du film où les souris confectionnent la future robe de la princesse. L’aspect de cette scène ressemble un peu à un paquet cadeau enchanté dévoilant des surprises sur son passage. L’idée est très novatrice et éblouissante.
Petit bémol, le char de Anna et Elsa qui ne bénéficient pas d’un char à elles, rivées au char de leurs consoeurs avec finalement très peu de décoration rappelant leur univers glacé. Mais voir Anna habillée dans sa robe de couronnement est toujours un véritable enchantement. Le Olaf animé était une bonne idée mais, hélas, trop peu exploitée : on avait davantage l’impression de voir un pantin désarticulé plutôt qu’un personnage véritablement attachant.

Disney Festival of Fantasy Parade: The Princess Garden "Frozen"

A la découvertes de Raiponce et ses compagnons !

Petite pause danse entre deux chars où l’on découvre avec étonnement le personnage d’Ulf, le spécialiste en mimes dans Raiponce qui avait égayé le film de sa présence plus que comique. Le voir entouré de jolis danseuses en tenues chatoyantes et brodées introduisait joliment le char de Raiponce qui est certainement le plus incroyable de toute la parade. Nous voilà dans l’euphorie totale de la Taverne du Canard Boiteux avec un Maximus perché sur un balancier thématisé, en compagnie de taverniers et du sublime Flynn Rider. Le tout, sur un drakkar où Raiponce trône à l’avant avec une élégance à ravir. Retentit alors « Moi j’ai un rêve », en version originale bien sûr, offrant une touche quelque peu comique à ce char d’une inventivité rare.

Direction le Pays imaginaire avec Peter Pan

Ensuite, l’inimitable et l’irremplaçable Peter Pan nous fait l’honneur de son entrée dans une introduction quelque peu classique mais efficace, avec des enfants perdus entraînants et élégants. Mais en ce qui concerne le cortège de Neverland, on ne peut rester indifférent face à la splendeur de ce char. Peter Pan et Wendy se retrouvent dans le célèbre galion Jolly Roger, tirant parfois des coups de canons, lui-même juché sur un arc-en-ciel reliant l’Île Tête de Mort et le reste du Pays Imaginaire. Crochet se trouve, quant à lui, sous l’arc-en-ciel, accroché à un ancre. Le cortège est, à lui tout seul, un merveilleux spectacle, inoubliable. Le tout, bercé par un « You Can Fly » très catchy et une Clochette malicieuse fermant la marche. Mais gare au crocodile qui poursuit la troupe de son oeil gourmand !

0309ZW_0469DR-597x465

Direction l’Ecosse maintenant, où des danseurs ouvrent un bal aux motifs colorés dans une attractive énergie. Vous l’aurez compris, c’est au tour de Merida de nous faire l’honneur de sa présence. La belle princesse culmine sur son char en forme de cornemuse et en compagnie de ses petits frères oursons. Le cortège avait un très bon potentiel mais hélas trop peu exploité : il paraissait bien vide par rapport aux autres.

disney-festival-fantasy-merida-030914

Le dragon

Spectacle total avec l’arrivée de l’unité de La Belle au Bois Dormant. Face aux trois bonnes fées quelques peu apeurées, on ne peut que tourner la tête sur la suite du spectacle et la surprise est immédiate. Un énorme dragon mécanique représentant Maléfique approche de nous avec des flammes sortant de sa bouche et époustoufle toute l’assemblée ! Les danseurs sur échasses, représentant des dragons ou des corbeaux, terrifiaient comme émerveillaient grands et petits… On y découvre alors le Prince Philippe tentant de les combattre. Vous pouvez noter l’absence d’Aurore sur ce char, volonté de promouvoir le prochain film de Maleficent ou sur-promotion d’Anna et Elsa ?

festival-of-fantasy-01142014i-thumb

le char Maléfique

Des chars de Tokyo Disney Resort

C’est ensuite au tour des sept nains et de Blanche-Neige de faire leur apparition, à pied pour aller saluer les visiteurs, accompagnés d’un fier Jiminy Cricket et de danseuses en rose et bleu. Le Lapin Blanc s’invite aussi dans cette petite fête improvisée mais agréable car il est vrai que la parade n’offre pas beaucoup d’occasions de proximité entre les personnages et les visiteurs en vue de son caractère spectaculaire. Mais la parade se clôture déjà sur un char époustouflant, rappelant le choix du nom de cette nouvelle création. En effet, c’est un vrai festival de fantaisie que nous offre ce char éblouissant aux couleurs roses. On se croirait sur un palais de bonbons où Pinocchio se trouve sur la tête de Monstro accompagné d’une petite fête foraine. Se joint ensuite à lui, Dumbo ainsi que Daisy et Donald dans l’univers coloré et déjanté de Fantasia. Des figurantes se trouvent haut perchées sur de hautes balançoires rappelant la hauteur vertigineuse des nouveaux chars de cette parade. Mickey et Minnie ferment traditionnellement la marche dans une petite mais sublime montgolfière, offrant une conclusion discrète mais efficace à ce Festival of Fantasy. Ce char existe aussi dans la Jubilation Parade de Tokyo Disney Sea. L’intégration de ce char est d’autant plus justifié car nous sommes en plein dans la thématique « Fantasylandienne ». Il y a vraiment une démarche de rendre hommage à la fantaisie des films Disney et Pixar !

Mark Hammond

La musique est quant à elle entrainante, fluide et très dansante permettant aux visiteurs de reprendre en choeur les plus grandes chansons Disney. Les transitions s’effectue en douceur et en parfaite synchronisation. La découverte de cette composition est donc une belle surprise. Mark Hammond nous signe alors une composition digne des plus grandes parades du parc.

Une parade donc sublime, spectaculaire et aux prouesses plus que remarquables. On remarque aisément l’inventivité
des chars et leur complexité. C’est le genre de parade à regarder plusieurs fois pour observer tous les détails que l’on peut y trouver, bien que les chars ne soient pas tous grandioses de façon égale. Cependant, il manque aussi une proximité avec le public, qui aurait pu être compensée par plus de personnages à pied. Mais ce dernier semble tellement transi par la beauté des couleurs et des costumes qu’on en oublie presque de vouloir saluer ! Bref, une nouvelle création de toute beauté qu’on espère voir arriver, un jour, en France.

Les photos de la Disney Festival of Fantasy Parade

La Disney Festival of Fantasy Parade a fait sa grande sortie inaugurale sur les pavés du Magic Kingdom à Walt Disney World, le 9 mars dernier. Présentant les grands contes de fées consacrés à Fantasyland, et en particulier au sein du New Fantasyland, cette parade, composée de sept unités distinctes et harmonieusement réparties selon son scénario, offrira quotidiennement aux visiteurs un enchantement des yeux et des oreilles, avec pas moins d’une centaine d’intervenants et une quarantaine de personnages Disney. Cette création a répliqué, par ailleurs, deux chars déjà existants au sein de la parade Jubilation! de Tokyo Disneyland, à savoir le char Princess Garden et l’avant-dernier char fantaisiste. Découvrez sans plus attendre notre album photos ainsi que des vidéos (prises de vue sous plusieurs angles et points de vue différents) de cette formidable parade grâce à nos confrères américains de The DIS, Inside the Magic, Characters Photos Blog et The Main Street Mouse, ainsi que les photos officielles de Walt Disney Parks & Resorts.

Mark Hammond compositeur de la Disney Festival of Fantasy Parade

A la rencontre du compositeur Mark Hammond (qui a travaillé précédemment sur le spectacle World of Color à Disney California Adventure et la Parade Flights of Fantasy à Hong Kong Disneyland) et du producteur Dan Stamper, dans les studios d’enregistrement de la bande sonore de la nouvelle parade du Magic Kingdom, Disney Festival of Fantasy Parade

Les différents chars de l’événement printanier du Magic Kingdom, la Disney Festival of Fantasy Parade, se dévoilent un peu plus en vidéo et à travers quelques images…

Aussi, quelques détails qui ont leur importance nous permettent de mieux appréhender ce char gigantesque ( Photo Dragon) : 26 pieds de hauteur pour 35 pieds de longueur. Le Dragon Maléfique a été conçu en partenariat avec Michael Curry dont on peut citer les précédentes collaborations avec Disney Parks : la Parade Tapestry of Nations au Parc EPCOT et la création du spectacle Finding Nemo – The Musical au Parc Disney’s Animal Kingdom.

Photo InsidetheMagic

Photo InsidetheMagic

Photo InsidetheMagic

Photo InsidetheMagic

Photo InsidetheMagic

Photo InsidetheMagic

Photo InsidetheMagic

Photo InsidetheMagic

Disney Festival of Fantasy Parade : la critique
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *