La figure paternelle dans les films d’animation Disney

Publié par Magali Milanini le 25 juillet 2016 | Maj le 4 juin 2017
Simba et Mufasa dans Le Roi Lion

Simba et Mufasa dans Le Roi Lion

En ces jours sombres où la violence fait rage un peu partout sur notre planète, découvrons ensemble l’un des thèmes les plus emblématiques des films d’animation Disney : la paternité. Les relations d’un père et son enfant peuvent revêtir une infinité de formes, mais toutes ont un point commun : l’amour paternel. Nous vous proposons donc d’étudier, œuvre par œuvre, les différentes figures paternelles que l’on retrouve dans les univers Disney et Pixar…

Mon père, cette figure disparue…

  • Dans Le Roi Lion, Simba perd son père alors que ce dernier était venu à sa rescousse. Sous la pression de son oncle Scar, le jeune lion se rend fautif de cette mort et fuit la Terre des Lions. Ce n’est qu’après sa rencontre avec le sage Rafiki, que Simba, devenu adulte, renoue avec ses origines et voit même une apparition de son père. Il décide alors de retourner prendre sa place de Roi et finit par la même occasion par venger son père…
  • Dans La Princesse et La Grenouille, Tiana perd son papa alors qu’elle n’est encore qu’une enfant. Ce dernier a cependant le temps d’inculquer à Tiana les grandes valeurs de la vie et sa grande passion pour la cuisine. Tiana rêve de posséder son propre restaurant, comme son père le désirait avant elle. Dès qu’elle a un coup de blues, c’est à lui qu’elle pense pour se redonner du courage…
  • Dans La Reine des Neiges, les deux sœurs perdent leurs parents durant leur enfance. On a cependant un aperçu d’eux lors des premières minutes du film. Le Roi, père des jeunes filles, est très aimant et n’hésite pas à tout mettre en œuvre pour sauver sa fille Anna lors d’un incident avec son aînée. Elsa, ayant grandi, commence par vouloir suivre les traces de son père en cachant ses pouvoirs et en étant ainsi une reine parfaite. Elle finira cependant par s’accepter comme elle est…

Mon père, cette figure remplacée…

  • Dans Blanche Neige et les Sept Nains, nous comprenons dès le début du film que la jeune Blanche Neige est orpheline. C’est sa belle-mère, la terrible Reine, qui l’a sous sa responsabilité, la transforme en servante dans ce qui devrait être son château. Puis, désirant la tuer à cause de sa grande beauté, elle la poursuit jusqu’au cœur de la forêt…
  • Deuxième princesse à pâtir du second mariage de son père puis de la disparition de ce dernier : Cendrillon. Elle est également asservie par sa belle-mère et ses demi-sœurs. Jalouse de l’amour que lui porte le Prince, Lady Tremaine enfermera sa belle-fille dans sa chambre lorsque le Grand-Duc sera à sa recherche…
  • Dans Le Bossu De Notre-Dame, nous avons un aperçu de la mère de Quasimodo dans les premières secondes du film. En revanche, aucune information n’est donnée sur son père. C’est Frollo, le juge de Notre-Dame de Paris, qui prend en charge l’immonde Quasimodo sous son aile. Il lui sert de père adoptif et le cache aux yeux du monde, pour éviter que quelqu’un ne voit la laideur du jeune homme. Il s’avère que Frollo est un mauvais personnage. Quasimodo, aidé de ses nouveaux amis, le fera tomber…
  • Dans Tarzan, le héros perd ses parents alors qu’il n’est encore qu’un petit bébé. Sa mère est remplacée par Kala, gorille qui l’adopte et le considère comme son propre fils. En revanche, on ne peut pas dire que Kerchak, époux de Kala, accepte vraiment Tarzan comme son fils, au vu de ses réactions dès le début du film. A la fin du film, Kerchak s’interposera entre Tarzan et Clayton pour sauver le jeune homme. Avant de mourir, Kerchak parlera à Tarzan comme son fils et lui confie son rôle de chef des gorilles…

Mon père, cette figure protectrice…

  • Dans Pinocchio, le sculpteur sur bois, Geppetto, n’a pas eu la chance d’avoir un enfant. La Fée Bleue, connaissant le souhait de Geppetto d’être père, donne vie à sa dernière création, une marionnette baptisée Pinocchio. Geppetto devient alors très protecteur envers son fils, allant jusqu’à mettre sa vie en danger pour le retrouver lorsque ce dernier disparaît…
  • Dans Les 101 Dalmatiens, Pongo et Perdita ont une portée de quinze chiots au début du film. Cruella D’Enfer les fait enlever par les frères Badun, ainsi que de nombreux autres chiots de dalmatiens à travers la ville. Grâce aux autres chiens londoniens, Pongo et Perdita tentent de retrouver leurs chiots. Protecteurs, les parents se mettront en danger pour tirer leurs enfants des griffes de Cruella. Ils décideront même d’adopter les autres chiots enlevés par cette dernière…
  • Dans La Petite Sirène, le Roi Triton est un père extrêmement protecteur, à un tel point qu’il en devient très autoritaire et pourrait donc également rentrer dans la catégorie suivante. Pour protéger ses filles, il leur interdit tout bonnement de quasiment tout faire. Il obtiendra alors l’effet inverse sur sa benjamine, Ariel. Il mettra ensuite tout en œuvre pour retrouver sa fille disparue et la sauver des griffes de son ennemie, Ursula…
  • Dans Le Noël de Mickey, court-métrage principalement basé sur Picsou dans le rôle d’Ebenezer Scrooge, Mickey montre une figure paternelle exceptionnelle d’amour. Assistant de Picsou, Mickey Mouse gagne mal sa vie mais travaille dur pour pouvoir nourrir sa petite famille. C’est donc un père très touchant que nous découvrons là. Picsou, avare, le paie tout juste ce qu’il faut. A la fin du film, il réalisera cependant qu’il n’a pas le bon comportement et ira rejoindre Mickey et sa famille pour fêter Noël avec eux, en leur apportant de nombreux cadeaux…
  • Dans Le Monde de Nemo, le petit Nemo perd sa mère alors qu’il n’est pas encore sorti de son œuf. Il est le seul œuf qui reste de sa portée et Marin le couve énormément. Extrêmement inquiet pour son fils, Marin a énormément de mal à le laisser seul. Lorsque son fils disparaît, c’est son courage qui prendra le dessus et Marin traversera tout l’océan pour le retrouver…
  • Dans Zootopie, le père de Judy est quelqu’un d’extrêmement inquiet et très protecteur envers sa fille. C’est d’ailleurs lui qui lui donne un spray contre les renards. Avant le départ de Judy, il s’assure que c’est bien son souhait de devenir policière, puis lui donnera plein de conseils pour sa nouvelle vie. Il prendra de ses nouvelles lorsqu’elle arrive à Zootopie et se réjouit lorsqu’il apprend que Judy n’est « que » agent de stationnement. Lorsque cette dernière revient chez elle, dans la dernière partie du film, il comprend définitivement que c’est son métier de policière qui fait vivre sa fille, à la différence des autres membres de sa famille.
  • Dans Le Voyage d’Arlo, le père d’Arlo, Hery, aime sa famille et travaille dur dans les champs pour qu’elle survive. Il aime profondément le plus petit de ses enfants, Arlo, qui a du mal à trouver sa place dans la famille. C’est lui qui montre à Arlo comment découvrir les lucioles qui sont tapies dans l’herbe. Il lui confie également une tâche, celle de protéger leur silo. Alors qu’Arlo laisse échapper le voleur de maïs, Hery et Arlo se lancent à sa poursuite mais ils sont surpris par un orage et Hery décède. Arlo cherche alors à retrouver sa maison et sa famille, guidé intérieurement par les conseils de son père…

Mon père, cette figure autoritaire…

  • Dans Bambi, le jeune faon perd sa mère. Il est donc pris en charge par son père, le Grand Prince, qui ne sait pas vraiment comment s’y prendre avec son fils. Bambi le voit comme quelqu’un d’autoritaire, régnant sur la forêt. Le père se montrera protecteur à la fin du long-métrage en sauvant son fils, puis lui cédera sa place de Grand Prince de la Forêt
  • Dans Peter Pan, Georges Darling, père de Wendy, Jean et Michel, est un homme très autoritaire. Tout doit toujours être à sa place. Dès le début, il s’impose comme figure d’autorité en séparant Wendy de la chambre qu’elle partageait avec ses frères, afin qu’elle grandisse. Il retrouvera son âme d’enfant en découvrant le bateau de Peter Pan, dans les dernières secondes du film…
  • Dans Mary Poppins, George Banks appartient lui aussi définitivement à cette catégorie. Il souhaite contrôler la vie de ses enfants, mais se heurte bien rapidement à notre très chère Mary Poppins. Dans la dernière partie du film, il s’interroge sur sa vie et finit par comprendre qu’il n’a pas celle qu’il désire. Il se fait licencier, ce qui ne semble pas le déranger, et décide alors de profiter de sa famille… La mission de Mary Poppins est alors remplie.
  • Dans Pocahontas, une légende indienne, Powhatan, chef du village indien, est quelqu’un d’autoritaire mais aussi très aimant envers sa fille. Il veut que cette dernière épouse le plus grand guerrier du village, Kocoum. Mais Pocahontas aime John, un colon tout juste arrivé d’Angleterre. Sa fille finira par lui faire entendre raison lorsqu’il voudra déclencher une guerre contre les colons, et l’histoire se terminera bien…

Mon père, cette figure à protéger…

  • Dans La Belle et La Bête, c’est la fille, Belle, qui s’occupe de son père malade, Maurice. C’est aussi elle qui va échanger sa place contre celle de son père, qui est retenu prisonnier dans l’immense château de la Bête. On voit donc bien que le rôle protégé/protecteur est inversé par rapport à la plupart des autres films d’animation.
  • Le deuxième film où les rôles s’inversent est Mulan. Au début du film, on apprend qu’un homme de chaque famille doit rejoindre l’armée chinoise afin de vaincre les Huns, menés par Shan Yu. Le père de l’héroïne, malgré son handicap qui le fait boiter, doit partir à la guerre puisqu’il n’y a pas d’autre homme dans la famille. Sa fille, durant une nuit, volera l’armure de son père, ainsi que son épée, et décidera de prendre sa place en tant que soldat…

Mon père, cette figure particulière…

  • Dans Aladdin, il faut avouer que le Sultan n’est pas vraiment le père idéal. Très influençable, il ne possède aucune autorité, encore moins sur sa fille. Il paraît presque faible face à Jasmine, qu’il aime tant mais qui lui donne du fil à retordre… Il finira cependant pas être libéré du joug de son terrible vizir, Jafar, et acceptera que sa fille épouse Aladdin, l’homme qu’elle aime, plutôt qu’un prince.
  • Dans Dingo et Max, on retrouve Dingo, le très maladroit meilleur ami de Mickey, et son fils, Max. Au début de l’histoire, l’adolescent n’a pas une très bonne relation avec son père car la maladresse de ce dernier lui fait honte. Durant leur voyage à travers les Etats-Unis, ils apprendront à se connaître et Max finira par accepter son père comme il est.
  • Dans Toy Story 2, nous retrouvons notre cow-boy et notre ranger de l’espace préférés, Woody et Buzz. Au cours du film, Buzz l’Eclair se rend compte que son ennemi juré est en fait son père. La scène culte où l’Empereur Zurg le dévoile est d’ailleurs un grand hommage à la saga Star Wars. Ici, le père du héros a aussi le rôle du méchant !
  • Dans Les Indestructibles, Robert Parr, alias Monsieur Indestructible, n’est, au début du film, pas vraiment un père modèle. Il s’ennuie de son passé de super-héros et cela se ressent dans ses relations avec sa famille. Après avoir été enlevé par Syndrome et sauvé par sa famille, il va assister à une course de vitesse de son fils, Flèche, puis la famille va affronter le Démolisseur. On peut donc voir que les Parr sont de nouveau soudés, comme une vraie famille…
  • Dans Ratatouille, au début du film, Rémy, passionné de cuisine française, vît avec son père, Django, et son frère, Emile, dans le grenier de la maison d’une vieille dame. Séparé rapidement de sa famille, Rémy se retrouve seul dans Paris, avant de rencontrer Linguini. Django souhaite seulement que Rémy reste avec les rats et qu’il n’ait pas de relations avec les humains. Pour dissuader Rémy de rester avec les hommes, il lui montre des produits anti-rats. Il changera cependant d’avis et aidera Rémy dans le restaurant de Gusteau lors de la venue du critique Anton Ego.
  • Dans Rebelle, le père de la jeune Mérida est le roi Fergus d’Ecosse. Il organise dès le début du film un concours pour trouver un fiancé à sa fille, au grand désarroi de cette dernière. On comprend également bien rapidement son goût prononcé pour la boisson et les combats. Il est très protecteur envers sa famille et est très proche de Mérida, à qui il transmet le goût de manier l’arc et l’épée. Il offre d’ailleurs à sa fille son premier arc, dont elle est très fière.

Mon père, cette figure retrouvée…

  • Dans La Belle au Bois Dormant, la princesse Aurore est séparée dès sa naissance de ses parents, qui souhaitent la protéger de la malédiction lancée par Maléfique. C’est le jour de ses seize ans qu’elle doit les retrouver. Mais l’accomplissement de la malédiction repousse ce moment tant attendu jusqu’à la délivrance de la princesse. Ce n’est que lorsque le royaume se réveille de son sommeil profond que la princesse Aurore retrouve enfin son père, le Roi Stéphane.
  • Dans Hercule, le héros, fils de Zeus et de sa femme Héra (ce qui différencie le dessin animé de la mythologie grecque où Hercule est le fruit d’un amour adultère de Zeus), est envoyé sur Terre. Zeus a une grande admiration pour son fils, qu’il trouve génial. Il aimerait passer plus de temps avec lui, lui donner des conseils et être son confident, mais ses obligations de dieu l’en empêchent. Il est d’ailleurs très fier de son fils lorsque celui-ci décide de rester sur Terre plutôt que de venir habiter avec lui sur l’Olympe. Une petite phrase aussi pour le père adoptif d’Hercule, qui a toujours soutenu le jeune homme, même lorsque celui-ci était rejeté de tous…
  • Dans Raiponce, la jeune princesse est très tôt séparée de ses parents par Mère Goethel. Cette dernière lui cachera longtemps la vérité et utilise en fait la jeune fille pour garder une jeunesse éternelle, en l’enfermant dans une tour au cœur de la forêt. Accompagnée de Flynn Rider, Raiponce finit par découvrir le monde et, après maintes péripéties, retrouvera ses parents à la fin du film, très émus de retrouver enfin leur adorable fille.
  • Dans Le Monde de Dory, Charlie, père de Dory, est un père très aimant. Toujours à faire des blagues, il ne prend cependant rien de plus au sérieux que la protection de sa fille très distraite. C’est lui qui apprend à Dory comment vivre avec sa mémoire à court terme. Dory part ainsi à la recherche de sa famille pendant le film et finira par les retrouver, avec une embrassade émouvante…

Quand les héros deviennent pères à leur tour…

  • Dans La Belle et Le Clochard 2 : L’Appel de La Rue, les deux héros du premier opus sont parents de quatre chiots : trois femelles ressemblant à Lady et un mâle ressemblant au Clochard. Leur fils, Scamp, ressemble à ce qu’était son père dans sa jeunesse. Mais Clochard, qui s’est habitué à la vie de chien de famille, est devenu très autoritaire et bride son fils, qui finira par s’enfuir et découvrir l’identité passée de son père. Clochard, très inquiet, recherche avidement son fils. Ce dernier finira par rentrer à la maison et tout se finira bien pour la petite famille !
  • Dans Le Roi Lion 2 : L’Honneur de la Tribu, Simba devient papa d’une petite Kiara. Comme son père quand il lui interdisait de sortir de la Terre des Lions, il ne permet pas à Kiara d’aller au-delà d’un périmètre bien précis. Il envoie même ses meilleurs amis, Timon et Pumba, espionner sa fille afin de surveiller ses moindres faits et gestes. Lorsque Kiara lui présente Kovu, Simba n’est d’abord par d’accord de voir le fils de Scar parmi les siens. Il lui faudra une guerre entre les deux clans de lions pour comprendre que les lions peuvent tous vivre en harmonie…
  • Dans La Petite Sirène 2 : Retour à l’Océan, les deux protagonistes du premier film, Ariel et Eric, ont une petite fille appelée Mélody. Pour la protéger de Morgana, soeur d’Ursula, Ariel et Eric interdisent à leur fille de sortir de l’enceinte du château. Mélody, très curieuse et amoureuse de la mer, les défie et se rend sous l’océan. Ariel et Eric, en parents protecteurs, feront tout ce qui est en leur pouvoir pour la sauver de Morgana.
  • Dans Le Bossu de Notre-Dame 2 : Le Secret de Quasimodo, on découvre qu’Esméralda et Phoebus ont donné naissance à un petit garçon, Zéphyr, très proche de Quasimodo et qui jouera d’ailleurs un grand rôle dans le dénouement du film. A la fin du dessin animé, Quasimodo devient père à son tour, d’un petit Louis.

Pour conclure, les pères sont des personnages très importants des films d’animation Disney et Pixar, prouvant définitivement qu’ils le sont également dans notre vie. Ils sont les modèles et les repères des enfants, les aident à se construire, les accompagnent dans les différentes étapes de la vie et les aiment, tout simplement… La liste des pères que l’on pourrait rajouter ici est certainement encore longue mais nous avons tenté de saisir ceux qui nous ont le plus touchés et qui jouent un rôle particulièrement important dans le film en question.

La figure paternelle dans les films d’animation Disney
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *