Les Super-Héros, une menace pour le Cinema ?

Publié par Brocéliande Nausicaa le 9 mars 2015 | Maj le 6 juin 2017

Alors que la phase 3 de Marvel a déjà bien démarré et que la Phase 4 du Marvel Cinematic Universe est en route, la surenchère de films de super-héros semble dérouter certains critiques ou théoriciens du cinéma, notamment Doug Creutz, un analyste qui se penche sur la question de la pérennité du cinéma héroïque.

spider-man-avengers_3

« Mémo pour Hollywood : vous ne pouvez pas tous avoir du succès en faisant la même chose ». C’est ce que semble affirmer Doug Creutz, qui met en évidence la problématique des films de super-héros dans l’industrie Cinématographique. Il énonce, en effet, le fait que toutes les plus imposantes sociétés de production s’acharnent à proposer la même rengaine au cinéma, à savoir le blockbuster super-héroïque. Que ce soit la Fox, la Warner ou encore Marvel/Disney, l’étalage fulgurant des films de ce genre ne semble pas près de s’arrêter de si tôt. Pourtant, à force, Doug Creuz tout comme George Lucas et Steven Spielberg avant lui, pense que l’industrie cinématographique pourrait bien imploser.

Prédirait-t-il un ras-le-bol général chez les spectateurs lassés de voir toujours plus de capes, de supers gadgets et d’effets spéciaux ? Pas si simple que cela car les résultats des films de Marvel ne sont plus à prouver, hissant Avengers et Iron Man 3 dans la liste des films les plus rentables de l’Histoire du Cinéma. Ce qui serait à l’origine de cette théorie serait exprimé à travers son hypothèse : « L’histoire suggère – et l’animation nous a apporté de nombreuses preuves – que plus le nombre d’un film d’un genre donné augmente, plus le score moyen de chacun diminue, et que les plus forts ne sont pas à l’abri du phénomène. » Cette répartition égale des scores entrainerait donc un ralentissement général sur le Box Office Hollywoodien : « L’état du box-office continue d’empirer alors que les studios resserrent leurs stratégies autour des blockbusters. « . Citant l’été 2014 comme l’un des pires depuis Star Wars en terme de rentabilité, Creutz met en garde sur la surenchère du film super-héroïque. A terme, les films de super-héros pourraient bien se manger les uns les autres, essoufflant le genre tout en rendant exsangue d’autres blockbuster dont le succès ne peut qu’être difficilement anticipé comme Jurassic World par exemple. Cela pourrait-t-il se justifier quand on sait que le nombre de films de super-héros Marvel va passer de 7 à 8 par an ? 

Il est évident que cette crainte est sujette à débats et seul l’avenir nous dira si les franchises Marvel tiendront leurs promesses. A l’heure où notre civilisation, encore bercée par la Contre-Culture et la Pop Culture, apprécie encore à sa juste valeur le monde des super-héros, il est juste d’affirmer que Marvel devra fignoler soigneusement ses futurs projets pour ne pas perdre son auditoire. Maintenant, l’engouement autour des films Marvel permet aussi de se rassurer sur la pérennité des studios et l’écrasante concurrence qu’elle suscite, encore faut-t-il que la firme super héroïque ne tombe pas dans l’idée de privilégier la quantité à la qualité.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Les Super-Héros, une menace pour le Cinema ?
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *