Et si les Marvel Studios utilisaient la France comme décor de films ?

Publié par Florian Mihu le 6 février 2016 | Maj le 11 juin 2017

En visite en Californie, la Ministre de la Culture Fleur Pellerin est venue vanter les mérites de la production cinématographique et télévisée française. Si une partie de sa visite outre-Atlantique était axée sur la promotion du Crédit d’impôt international, la seconde était davantage focalisée sur le septième art. La résidente du Palais Royal a rencontré « quelques réalisateurs, patrons de studios [20th Century Fox, Warner Bros Pictures, Lions Gate, Sony Pictures et Universal Studios – Marvel et Disney n’ont pas été abordés publiquement] et doyens d’université » d’après Télérama, mais également les responsables de deux grands groupes diffuseurs et producteurs sur le web, Netflix (arrivé en France il y a peu) et Amazon. Opération séduction pour l’Etat français qui espère amener davantage d’investissement hollywoodien sur le sol français, en insistant sur la « flexibilité du pays », a déclaré Madame Pellerin. On connaît en effet l’organisation du monde du travail dans les secteurs du septième art et de la télévision, plutôt complexes, et mal perçus en général par les grands studios américains.

Les films Marvel en France

Fleur Pellerin lors de sa rencontre avec Chris Dodd, sénateur démocrate du Connecticut et président de la Motion Picture Association of America (MPAA).

Fleur Pellerin lors de sa rencontre avec Chris Dodd, sénateur démocrate du Connecticut et président de la Motion Picture Association of America (MPAA).

Fleur Pellerin a plus d’un tour dans son sac et promet à demi-mot des réductions intéressantes aux studios qui voudront, si ce n’est s’installer, au moins poser les bagages de quelques productions ces prochaines années en France. A ce jeu, la concurrence afflue de partout, notamment aux portes des USA avec le Canada, au sein même du pays avec des Etats très compétitifs comme la Louisiane ou la Géorgie (New York étant l’un des leaders du genre avec Netflix). Il faut dire que la France n’est presque plus attractive pour des productions estimées à plus de 80 millions d’euros de budget. Luc Besson sort alors du lot (son dernier film, Valerian, a failli se tourner à l’étranger, nous révèle le site). Le staff du Ministère de la Culture a constitué un dossier assez riche pour séduire les producteurs hollywoodiens : de la qualité des techniciens français aux magnifiques paysages en passant par… le terroir du pays ! « Il est probable que certains pays d’Europe de l’Est aient des crédits plus intéressants que les nôtres, mais vous n’y trouverez pas une force de travail qui corresponde à vos besoins techniques ou artistiques spécifiques », souligne la ministre. « Pour un studio, il est donc parfois plus avantageux de se rendre dans un pays où les impôts sont plus hauts, mais où les gens sont productifs et performants, et où se trouvent les meilleurs traiteurs du monde, » explique-t-elle.

De nombreux films tourné en France dont des Disney

En l’espace de trois jours, des projets en France se sont confirmés, comme le prochain long-métrage de Nolan, Dunkirk, qui sera tourné à Dunkerque, la prochaine série de Neil Jordan qui s’installera sur la Côte d’Azur ou la suite de Cinquante Nuances de Grey qui sera également tournée en France. Mais, et c’est ce qui nous intéresse, la ministre révèle de nouvelles pistes comme celle de Marvel, entité de Disney, qui « pense à venir en France pour un ou deux films Marvel« . Si depuis des années le Royaume-Uni ou la Nouvelle-Zélande tirent d’un point de vue touristique le bénéfice de leur investissement sur des franchises phares comme Harry Potter et Le Seigneur des Anneaux, la France reste à la traîne malgré quelques beaux projets à saluer comme la Cité du Cinéma de Luc Besson, aujourd’hui véritable carrefour de l’industrie cinématographique européenne, mais qui peine encore un peu à attirer de gros projets sur la longue durée.

Fleur Pellerin imagine reproduire l’engouement dans les deux pays précédemment cités en France avec, pourquoi pas, Marvel ! Il faut dire que les environnements et les climats ne manquent pas dans l’Hexagone et l’on imaginerait bien des Avengers sauver une ville française attaquée par Thanos dans Avengers : Infinity War ou des super-héros de Netflix évoluer hors les murs de Hell’s Kitchen dans des banlieues du pays. Rappelons que Marvel Television est venu tourner quelques scènes à Paris pour l’épisode pilote de Marvel : Les Agents du S.H.I.E.L.D., saison 1, avec le personnage de l’Agent Ward. Après tout, la saga de Lions Gate Hunger Games a déjà profité d’environnements citadins exceptionnels comme Ivry-sur-Seine. L’intégralité de l’article est à découvrir sur Télérama. Marvel continue de s’imposer en France avec l’exposition événement Avengers S.T.A.T.I.O.N. (précédemment avec L’Art des Super-Héros).

Tournage de Hunger Games 3 à Ivry-sur-Seine

Tournage de Hunger Games 3 à Ivry-sur-Seine

Et si les Marvel Studios utilisaient la France comme décor de films ?
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *