Princesses Disney : et si nous échangions leurs origines ?

Publié par Fiona Rodrigues le 9 août 2019 | Maj le 9 août 2019

Certains artistes ont parfois envie de voir différemment nos chères princesses Disney. Alors pour le coup, c’est en changeant les pays et les origines de nos princesses préférées que l’artiste TT Bret a voulu nous surprendre et sortir des sentiers battus. Partons dès maintenant faire un tour du monde peu commun avec nos héroïnes sous un nouveau jour ! TT Bret dit par ailleurs que « les gens sont les gens, les femmes sont les femmes, chaque culture est diversifiée, et mon objectif était simplement d’explorer un peu de cette diversité grâce à la conception des personnages. »

Partons faire un tour en Asie et en Océanie avec les Princesses

Pour commencer notre voyage, c’est en Asie que nous faisons une escale avec notre belle Cendrillon. L’artiste a ici imaginé la belle jeune femme en Geisha en maquillant totalement Cendrillon qui est habituellement très naturelle et sans fioriture. Elle est aussi passée d’une chevelure blonde à une belle crinière brune sombre typiquement asiatique.

Cendrillon devient à son tour une belle asiatique

@TT Bret

Par la suite c’est la belle anglaise Jane que nous voyons à son tour dans la peau d’une jeune femme asiatique. Ses traits sont beaucoup plus naturels que ceux qui ont été faits à Cendrillon. On reconnait d’ailleurs plus facilement ses expressions faciales et son visage. Elle arbore ici une belle robe typique de l’Asie ancestrale. Son visage est cependant un peu plus arrondi que d’origine.

@TT Bret

C’est un changement plus prononcé qui est effectué sur notre Princesse à la Grenouille Tiana. Quelques petits détails plus légers sont remarquables comme la modification de son diadème et l’ajout d’un bijou dans ses cheveux qui nous rappelle celui du chignon de Mulan. Elle arbore une belle robe dans un genre asiatique au dos nu.

@TT Bret

Ici, le côté traditionnel de Kida est mis en avant par l’artiste. On remarque l’envie de garder l’esprit fort des croyances notamment avec le tatouage tribal qui est toujours présent sur son visage. Son collier fait écho à un autre Disney bien entendu : Vaiana. Cependant elle n’a plus sa chevelure blanche, qui est à droite plus réaliste et naturelle. Les traits de son visage sont aussi plus charnus.

@TT Bret

Pour terminer cette partie, c’est la belle amérindienne Pocahontas que nous admirons dans un style différent mais tout aussi authentique. En effet, elle est ici dans un genre plus porté sur les îles et Hawaï. Ses traits sont donc plus marqués, ses yeux sont plus grands et ses cheveux sont ondulés. Cependant on remarque que l’artiste a voulu garder le rapport entre Pocahontas et la nature.

@TT Bret

Puis faisons une escale du côté de l’Afrique pour arriver jusqu’à l’Inde

Pour ce voyage-ci, c’est au cœur des tribus maasaï que la jeune Jasmine et son tigre ont été imaginés. Finis les longs cheveux noirs et place à une coupe beaucoup plus courte. Une référence au Roi Lion est d’ailleurs inratable lorsque l’on regarde la transformation du beau tigre. Cette modification est aussi très marquée par le maquillage et les bijoux ethniques.

@TT Bret

Belle est pour sa part légèrement transposée. Son nez est plus fin et ses yeux sont maintenant en amande. Elle troque ainsi sa peau blanche et pâle contre une belle carnation de peau caramel. Il n’y a cependant pas que son physique qui est modifié. Même si la neige est toujours présente en arrière-plan, Belle porte ici un voile sur ses beaux cheveux bruns.

@TT Bret

Pour terminer notre voyage, nous allons avec les Princesses chez les Inuits et aux alentours de l’Amérique

Place à la Reine des Neiges et à sa sœur, la jeune Anna ! Elle a ici troqué sa petite laine contre un gros manteau de fourrure et des moufles en peau qui sont des habits classiques des Inuits. Anna a gardé ses belles joues roses mais ses yeux sont plus bridés. Des traits physiques caractéristiques des pays du froid.

@TT Bret

Après Anna c’est Elsa que nous observons. La belle jeune femme a ici laissé sa belle chevelure blanche au placard pour arborer une belle tresse brune.  Son maquillage est plus sobre et dans des couleurs plus chaudes. Pourtant les traits de son visage ne sont pas énormément modifiés. Seule sa tenue diffère totalement puisqu’Elsa porte un manteau de fourrure.

@TT Bret

Ensuite, Mulan est à son tour transposée. Pour elle c’est avec les Amérindiens que nous nous retrouvons. Le cerisier rose en fleurs laisse ici place à un bel arbre aux feuilles rouges. Son peigne avec la fleur de lotus est quant à lui remplacé par des plumes d’aigle et sa robe par une tenue traditionnelle. On peut voir aussi que les traits de son visage sont plus anguleux et moins ronds.

@TT Bret

C’est dans un style jamaïcain que Aurore a été imaginée par l’artiste. Ses cheveux longs et blonds sont donc devenus bruns mais cela lui va tout aussi bien ! On peut voir que la jeune femme porte toujours un corsage en rappel à sa tenue originelle, même si les couleurs sont plus sobres et moins pastel. Les traits de son visage n’ont pas été trop changés.

@TT Bret

C’est maintenant vers Raiponce que nous nous tournons. Pour elle, le voyage fait escale au Mexique, dans le pays du film Coco ! Elle garde cependant toujours des fleurs dans les cheveux, même si elle est devenue brune. On remarque aussi que le haut de sa tenue est beaucoup plus folklorique et typique de l’Amérique du Sud. Un petit air de ressemblance avec Elena d’Avalor se fait d’ailleurs ressentir.

@TT Bret

Notre rousse fougueuse ne perd pas de son charme. En effet même en brune elle garde son côté de jeune fille rebelle. Le foulard dans ses cheveux lui va même très bien. Mérida est ici en contraste total avec sa nature de jeune femme à la peau extrêmement pâle, puisque l’artiste lui a fait une peau dorée dans son œuvre. Cependant Mérida reste toujours aussi jolie dans les deux illustrations !

@TT Bret

@TT Bret

Pour terminer notre tour du monde des princesses, c’est avec Blanche Neige que nous découvrons l’Amérique du Sud. Finie la peau blanche telle de la neige et place à une belle peau hâlée pour la jeune femme. Sa robe est aussi beaucoup plus traditionnelle et arbore des couleurs chaudes typiques de l’Amérique latine. On remarque que l’oiseau a lui aussi changé de ramage.

Alors pour vous, laquelle des princesses est la mieux réussie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *