Sadé, histoire féerique Disney d’une princesse africaine

Publié par Joshua Bobée le 31 juillet 2018 | Maj le 31 juillet 2018

Alors que les projets d’adaptations de long-métrage d’animations en prises de vues réelles monopolisent l’attention, Disney n’abandonne pas la création, bien au contraire. En effet, le studio vient d’acheter les droits d’une histoire autour de Sadé, une jeune africaine dotée de pouvoirs magiques, des aptitudes mises au service de son peuple pour contrer un énigmatique mal qui ronge son royaume. C’est donc un projet de film fort, pour les Walt Disney Studios qui entre en phase de développement, offrant la mise en lumière de la première héroïne africaine.

Sadé : une histoire originale, empreinte de féerie

Un royaume attaqué par une mystérieuse force maléfique, une jeune fille, Sadé, en pleine découverte de ses pouvoirs magiques et l’irruption salutaire d’un prince. Tous les ingrédients d’un grand classique Disney sont réunis, mais l’épopée contre le mal de Sadé offre une grande nouveauté. En effet, cette jeune fille est africaine, comme son royaume. Une première pour Disney, mais aussi la première fois qu’un projet d’une telle ampleur sera porté par une héroïne Africaine dans le monde du septième art.

Rick Famuyiwa, producteur de Sadé

Rick Famuyiwa, producteur de Sadé

Le scénario du long métrage sera écrit par Ola Shokunbi et Lindsey Reed, toutes deux déjà derrière l’idée à l’origine du projet. Rick Famuyiwa, réalisateur de Dope et prochainement derrière la caméra pour The Flash sera producteur et Scott Falconner à la production exécutive via sa société Verse production. Tendo Nagenda, le vice président exécutif des Walt Disney Studios et Zoe Kent superviseront le projet pour la compagnie, Tendo Nagenda à qui l’on doit déjà la concrétisation de l’émouvant Queen of Katwe. A ce stade, le projet d’un film autour de Sadé n’a pas encore de réalisateur, et le scénario reste encore à écrire, aussi il faudra faire preuve d’une certaine patience.

Sadé, visage de la diversité

La représentation est un sujet majeur dans l’industrie du cinéma actuel, en plus d’être une demande forte du public. Disney qui tente d’être en phase avec son époque l’a bien compris et agit activement pour améliorer cette représentation au sein de ses créations. Après avoir mis en lumière la première princesse noire, Tiana, en 2009 dans La princesse et la grenouille, la compagnie intègre de plus en plus de projets mettant en évidence la diversité.

Tiana, La princesse et la grenouille

Tiana, première princesse noire de Disney

Nous pouvons citer par exemple Queen of Katwe de Mira Nair, Un raccourci dans le temps d’Ava Duvernay, et encore très récemment Black Panther de Ryan Coogler. Un Black Panther, qui en plus d’être un divertissement de qualité et un parfait modèle de représentation, est accessoirement l’un des plus grands succès du studio avec son un milliard et quelque trois cents millions de dollars de recettes. Souhaitons un destin du même acabit au long-métrage autour de la princesse Sadé.

Sadé, histoire féerique Disney d’une princesse africaine
5 (100%) 3 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *