L’attraction Spider-Man WEB Adventure à Disneyland Paris

Publié par Edouard Cardey le 12 juillet 2022 | Maj le 13 juillet 2022

Véritable mélange explosif d’aventure, de fun avec un soupçon de compétition, l’attraction Spider-Man WEB Adventure est LA bonne surprise du land Marvel Avengers Campus dans le parc Walt Disney Studios à Disneyland Paris. Ajoutez à cela une histoire riche et on obtient une expérience comme seul Walt Disney Imagineering sait faire.

Si vous désirez éviter les spoilers sur l’histoire et le déroulement scénaristique de l’attraction Spider-Man WEB Adventure, nous vous conseillons de cliquer directement sur le paragraphe « Notre avis sur l’attraction » dans le sommaire ci-dessous.

Présentation de Spider-Man WEB Adventure

La Worldwide Engineering Brigade

Avant de parler de l’attraction Spider-Man WEB Adventure, il est obligatoire de présenter la Worldwide Engineering Brigade (ou W.E.B.), dont le bâtiment abrite l’expérience. Lorsque Tony Stark récupéra les terrains de son père dans la région parisienne pour le transformer en Marvel Avengers Campus, il décide de dédier l’ancienne usine de montage de voiture à un lieu où des jeunes génies peuvent se réunir pour laisser libre court à leur imagination. C’est avec l’idée de progresser au niveau scientifique dans le domaine des super-pouvoirs qu’est né le W.E.B. dont Peter Parker fait partie. Aux côtés d’autres prodiges tel que Onome, Doreen Green, Lunella Lafayette et Harley Keener, il donne vie à ses inventions en utilisant différents composants comme le vibranium, l’énergie alien, les particules Pym et les produits de Stark Tech.

Ainsi, l’homologue de Spider-Man et ses 4 complices ont durant leurs expériences créé les différents éléments de l’attraction : les lunettes WEB Vision (qui permettent de voir en 3D les écrans), les Spider-bots qui aident les ingénieurs dans leur quotidien avec, entre autres, une capacité à se dupliquer et le véhicule : le WEB Slinger. Celui-ci permet aux personnes se trouvant dedans de lancer des toiles d’araignées juste avec le mouvement de leur bras, comme le ferait une célèbre « araignée sympa du quartier ».

Histoire de l’attraction

Les jeunes recrues sont amenées à visiter le bâtiments de la W.E.B. au cours d’une journée portes ouvertes. Au cours de celle-ci, on rencontre le jeune Peter Parker qui explique leurs travaux dont une que le public aura l’honneur de tester : le WEB Slinger. Sauf que pendant ses explications, le jeune ingénieur perd le contrôle du Spider-Bot qui l’assiste et il se met à se répliquer de façon incontrôlable, à tel point que les robots envahissent le laboratoire et détruisent tout sur leur passage. Bientôt, c’est tout le campus qui risque d’être submergé par une armée de robots-araignées. Pire encore : les petits coquins utilisent les produits présents dans l’atelier si bien qu’on se retrouve avec des Spider-bots aliens, un Spider-Bot géant et d’autres renforcés au vibranium.

Finalement, le test du WEB Slinger se transforme en mission de rescousse du Marvel Avengers Campus durant laquelle les nouvelles recrues devront détruire un maximum de Spider-Bots grâce à leur nouvelle capacité de lancement de toiles d’araignées. Avec l’aide de Spider-Man appelé en urgence par S.H.A.R.I.N. (l’intelligence artificielle de Peter Parker), nous sommes amenés à traverser différents endroits pour les débarrasser de l’invasion.

La première scène se déroule dans l’atelier mais les spider-bots se rendent bien vite dans les tunnels pour aller au restaurant Pym Kitchen. Est présente l’une des araignées exposée à la particule de Pym ce qui la rend géante. Après sa capture, Spider-Man l’emmène dans une zone de tests de technologie alien où se trouvent des objets ayant appartenu au collectionneur, dont un de ses présentoirs en verre dans lequel se fait enfermer notre héros.

L’aventure se termine à l’extérieur où les Spider-Bots prennent le contrôle du Quinjet. Grâce à nos efforts, les robots exposés à l’énergie alien explosent. Celle du Spider-bot géant entraine finalement la destruction de toute l’invasion et le sauvetage du campus.

Notre avis sur l’attraction Spider-Man WEB Adventure

Comme vous pouvez vous en douter avec l’introduction : nous avons adoré cette attraction. Pour ceux qui connaissent Toy Story Midway Mania (présente dans les parcs américains et à Tokyo DisneySea), nous avons ressenti la même chose au premier tour de l’attraction.

Même si le storytelling autour de la W.E.B. se veut sérieux, le pré-show avec Peter Parker (interprété par Tom Holland en personne) nous invite dans une ambiance qui se veut fun. Tout au long de la file d’attente, se trouvent des détails sur les scientifiques de la brigade et nous entendons (et voyons) rôder les Spider-Bots devenus incontrôlables jusqu’à la gare de l’attraction. Nous parlons ici uniquement de la file d’attente classique de l’attraction, n’ayant testé ni celle de la Single Rider, ni celle des Disney Premier Access.

Une fois bien installé dans sa nacelle, il n’y a plus qu’une règle : s’amuser. Et on se prend très vite au jeu, à reproduire dans tous les sens les mouvements de bras qui vous seront récompensés par, d’un côté, le sauvetage du campus, et de l’autre de sacrées courbatures aux biceps.

Et cela ne s’arrête pas là ! Vos tirs réussis vous rapporteront des points ! Comme dans l’attraction de Buzz L’Éclair, le score obtenu dépend des différentes couleurs de la cible, du Spider-Bot en l’occurrence (classique, vert, rouge, bleu ou encore or). Cette attraction est répétable sans ennui. Les plus compétitifs s’acharneront à savoir où se cachent les ennemis qui rapportent le plus de points pour battre le score du mois tandis que la plupart voudront juste être le premier de leur véhicule. D’ailleurs, le système amène aussi à devoir coopérer au sein de son véhicule puisque des objectifs secondaires sur le trajet, accessibles grâce à une collaboration contre les plus gros ennemis, rapportent beaucoup de points.

Nous n’avons pas encore essayé les bracelets et gantelets que l’on peut équiper dans l’attraction et ne savons pas l’impact qu’ils ont sur le scoring. Mais l’idée de pouvoir interagir avec du merchandising dans une attraction nous plaît beaucoup. Nous en disons plus sur leurs capacités dans l’article dédié à la boutique Mission Equipment.

En conclusion, nous avons ADORE l’attraction Spider-Man WEB Adventure et souhaitons vite y retourner, en ayant un peu musclé nos bras auparavant… Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

3/5 - (2 votes)
1 commentaires sur "L’attraction Spider-Man WEB Adventure à Disneyland Paris"
  1. Lolo

    Bon comment dire … on va presque regretter armaggedon … le bâtiment est chouette de l’extérieur.. mais sinon … le « game play » est fouillis , pas réactif… et en plus les chariots buggent souvent . Dommage qu’il n’y ai aucun effets spéciaux en plus des écrans 3D..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.