« Cendrillon » rejoint le National Film Registry

Publié par Camille Esteve le 8 janvier 2019 | Maj le 28 juin 2019

Classique incontournable de la filmographie Disney, « Cendrillon » a toujours fait rêver les plus romantiques. Paru en 1950 et inspiré du conte de Charles Perrault, ce long-métrage d’animation a reçu quatre récompenses au moment de sa sortie et avait même été nominé en 1951 pour les Oscars de la Meilleure musique et de la Meilleure chanson pour Bibidi-Bobidi-Boo. 68 ans plus tard, le film est une fois de plus mis à l’honneur en rejoignant le National Film Registry (traduction : « registre national du film ») aux États-Unis.

Cendrillon

Une belle cérémonie en hommage à Cendrillon

Cendrillon National Film Registry

Cendrillon à la cérémonie officielle du NFR – Crédit photo : D23

Afin de commémorer cette entrée remarquée et remarquable au National Film Registry, une cérémonie en l’honneur de Cendrillon a été célébrée le 20 juin dernier, à la Bibliothèque du Congrès aux Etats-Unis. Et c’est au cours d’un bal privé, que les membres de D23, ainsi que ceux du Congrès américain, ont pu rendre hommage à la princesse aux souliers de verre. De nombreux enfants étaient également présents pour participer à cette cérémonie enchantée, au cours de laquelle Cendrillon est descendue dans sa belle robe de bal le long des escaliers, pour venir saluer ses admirateurs.

Mary Walsh, directrice des archives des studios Disney, a reçu un certificat des mains du Docteur Carla Hayden, directrice de la Bibliothèque du Congrès. Ce certificat atteste officiellement que Cendrillon rejoint enfin le National Film Registry, auprès de 750 autres classiques du cinéma. La soirée s’est clôturée par la rencontre de la princesse avec ses fans, déguisés pour la plupart, dans la salle où étaient suspendues de nombreuses pantoufles de verre, symbole iconique d’une héroïne qui, 70 ans plus tard, ne cesse de nous faire rêver.

Cendrillon entre dans l’Histoire du cinéma

Depuis 1989, le National Film Registry regroupe les films américains sélectionnés par un comité pour conservation à la Bibliothèque du Congrès américain. Chaque année, plus de vingt films ayant plus de dix ans d’ancienneté sont ajoutés au registre en vertu de leur « importance culturelle, historique ou esthétique ». Tous les genres et formats sont représentés, attestant de la créativité sans limites des réalisateurs. En 2017, 727 films constituaient cette liste qui atteste de la grande diversité et de la richesse du patrimoine cinématographique des États-Unis. La conservation de ces derniers est alors assurée et 25 films ont été ajoutés à la fin de l’année 2018, dont le long-métrage de 1950 : Cendrillon.

L’adaptation du traditionnel conte de fées qui narre les aventures d’une jeune orpheline maltraitée par sa belle-mère et ses demi-sœurs est mondialement connue. L’histoire romantique et les avancées techniques dont le film a bénéficié sont, entre autres, les raisons pour lesquelles il a été ajouté au National Film Registry. Mark Henn, animateur Disney depuis 1980, avait eu l’occasion de travailler aux côtés de réalisateurs ayant participé à la création de Cendrillon. A l’occasion de la D23, Henn a résumé le succès du long-métrage en ces termes : « Ce film présente une certaine simplicité, mais au sein même de cette simplicité, se trouve l’élégance. »

Cendrillon

Une liste déjà composée de classiques Disney

D’autres classiques de l’animation du studio avaient déjà été sélectionnés pour entrer au National Film Registry. C’est ainsi que Blanche Neige et les Sept Nains (1937) a rejoint la liste en 1989, Fantasia (1940) en 1990, Pinocchio (1940) en 1994, Steamboat Willie (1928) en 1998, La Belle et la Bête (1991) en 2002, Toy Story (1995) en 2005, Les Trois Petits Cochons (1938) en 2007, Bambi (1942) en 2011, Mary Poppins (1964) en 2013, Le Roi Lion (1994) en 2016 et Dumbo (1941) en 2017. Autant de classiques d’animation qui ont marqué l’Histoire des studios Disney, tout comme le public.

La belle princesse à la pantoufle de verre rejoint désormais ce palmarès. Le film avait déjà marqué l’Histoire des studios à sa sortie, donnant un second souffle à l’entreprise, à l’époque en berne. Après un long passage à vide dû à la Seconde Guerre mondiale et à la grève des animateurs où les studios ont dû se tourner vers des productions moins coûteuses en proposant des compilations de courts-métrages, l’adaptation d’un conte de fée populaire a permis à Disney de renouer avec son public. Avec son animation soignée, ses personnages attachants et sa bande-originale intemporelle, Cendrillon s’est forgée une place aussi bien dans l’Histoire de Disney que dans l’Histoire du cinéma.

Cendrillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *