Les coulisses du festival du Roi Lion et de la Jungle à Disneyland Paris

Publié par Joshua Bobée le 2 août 2019 | Maj le 8 août 2019

Alors que le festival du Roi Lion et de la Jungle bat son plein à Disneyland Paris, la première destination touristique d’Europe propose de découvrir l’aventureuse saison dans un documentaire exclusif. Une immersion dans l’envers du décor des nouveaux shows de la conception jusqu’à la réalisation en passant par la création dans un reportage produit par les équipes du parc. Le merchandising, la restauration, les nouveaux séjours exclusifs, les shows, toutes les facettes de la saison détaillées et expliquées. Nos équipes ont eu la chance de découvrir ce documentaire grâce à Disneyland Paris et son programme InsidEars, et cela en présence de certains des artisans de cette incroyable aventure, avec quelques éclairages et révélations.

Disneyland Paris dévoile les coulisses du Festival du Roi Lion et de la Jungle

Le festival du Roi Lion et de la Jungle, une saison immersive

Le festival du Roi Lion et de La Jungle c’est d’abord deux shows exclusifs : Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre et Le Rythme de la Jungle. Le premier offre une revisite du classique des studios Disney Le Roi Lion dans une mise en scène incroyable au cœur du nouveau Frontierland Theater, un spectacle de tous les records pour le parc parisien : deux ans de travail, une scène de 40 mètres, 400 costumes, 30 artistes acrobates et un spectacle en chansigné, une première pour le parc. Le second s’impose comme plus immersif, un show à 360° teinté des couleurs du monde avec 70 personnages et artistes, des animaux gigantesques, deux ans de développement et surtout plusieurs semaines au cœur du Rajasthan Indien afin d’offrir l’authenticité dont est empreint le spectacle. Le voyage a aussi permis aux équipes de travailler directement avec les musiciens indiens dans une rencontre humaine et culturelle perceptible durant le documentaire et dans la richesse de détails présents sur les costumes et décors.

Le festival c’est aussi un immense travail des équipes Food et Merchandising avec pour les boutiques plus d’une centaine de produits réalisés par une vingtaine d’artistes, une gamme exclusivement développée pour le show Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre et la statuette de Simba par Richard Olinsky. Côté restaurant, c’est plus de 30 nouveautés avec l’arrivée de Mickey et Rafiki au Hakuna Matata, des milk-shakes exclusifs, une gamme de biscuits, des snacks et tant d’autres. Une Eatertainement que nos équipes ont eu le plaisir de découvrir lors d’un challenge auprès des équipes Food de Disneyland Paris. La volonté est claire et affirmée, l’expérience doit être unique et immersive, le guest doit être au cœur du Festival du Roi Lion et de la Jungle. Une démarche collégiale des équipes du parc fortement mise en valeur au fil du documentaire disponible gratuitement sur la chaine Youtube de Disneyland Paris et ci-dessous.

Chansons mythiques, personnages emblématiques et choix artistiques

Si les deux spectacles sont évidemment très différents, ils offrent tous les deux une belle mise en avant aux classiques Disney et aux personnages les plus appréciés du Parc.

Aux côtés de Mickey, Minnie, Donald, Dingo et leurs amis revêtus de tenues d’explorateurs, Baloo et le Roi Louie font le show sur des airs du Livre de la Jungle pour le bonheur de petits et grands pendant le Rythme de la Jungle. Néanmoins, certains personnages manquent à l’appel, c’est le cas de Mowgli, un choix artistique motivé par l’absence de chanson iconique autour du petit d’homme selon Christine Mellet, la directrice du show Le Rythme de la Jungle.

Autre absence cette fois ci dans Le Roi Lion et les Rythmes de la TerreZazu et Sarabi sont manquants, là encore une volonté artistique selon le metteur en scène Christophe Leclerc, rappelant au passage que rien n’est figé et que les shows comme le festival peuvent évoluer.

Autre interrogation des InsidEars : les motivations derrière le choix d’un spectacle exclusivement en anglais pour Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre, si le documentaire éclaire un peu sur les raisons avec des chansons entièrement réenregistrées et réarrangées outre manche, d’autres éléments plus simples justifient ce choix. En effet, l’emploi d’une langue commune facilite le travail des artistes majoritairement anglophones, de plus, si les paroles changent les airs évoquent les mêmes souvenirs durant le spectacle.

La soirée a aussi offert une annonce de taille avec le retour prévisible du Festival du Roi Lion et de la Jungle l’année prochaine, avec bien entendu ses deux incroyables spectacles. Ce retour est une très bonne nouvelle mais ce n’est pas une surprise tant le succès et la qualité sont au rendez-vous.

Le festival du Roi Lion et de la Jungle est à découvrir et à redécouvrir jusqu’au 22 septembre à Disneyland Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *