Live-action Tic et Tac : leur tactique c’est l’attaque !

Publié par Séverine Jacquard le 13 juillet 2019 | Maj le 13 juillet 2019

Les rangers du risque au complet.

Les nineties semblent véritablement à l’honneur cette année, et les studios Disney n’échappent pas à cette vague rétro qui s’empare de la mode, mais surtout du domaine des divertissements. Et oui, il ne faudrait pas oublier que les années 1990 ont posé les fondations de la pop culture telle que nous la connaissons aujourd’hui. C’est pour cela qu’après l’annonce de la mise en chantier du reboot de Chéri j’ai rétréci les gosses, Disney vient d’en dévoiler un peu plus sur un projet qui apparaît en filigrane sur le net depuis quelques années : le remake de la série Tic et Tac, les rangers du risque. On vous en dit plus par ici.

Tic et Tac : les rangers du risque, la série.

Tic et Tac les rangers du risque.

Véritable phénomène culte pour les trentenaires d’aujourd’hui, cette série a profité de la politique de la Walt Disney Company qui dans les années 80 tentait de percer dans le milieu télévisuel. Après le succès de La Bande à Picsou, ce fût donc au tour d’autres personnages du répertoire Disney d’avoir droit à leur propre série animée, et qui mieux que nos deux compères à fourrure pouvaient remplir ce rôle ? C’est donc John Kimball et Bob Zamboni qui auront la charge de modifier la personnalité des deux écureuils, afin de pouvoir créer tout un univers et plusieurs intrigues autour d’eux. C’est ainsi que notre célèbre duo va se voir affubler de tenues contemporaines (qui ne sont pas sans rappeler les tenues respectives de Malcolm et de Indiana Jones) et devenir des détectives privés, à la poursuite des méchants. Ils seront également entourés de nouveaux personnages, tels que Gadget, la souris bricoleuse, Jack, le rat à moustache et Rusor, la mouche, qui n’est pas sans rappeler le personnage d’Evinrude dans Les Aventures de Bernard et Bianca. Et voilà les prémices d’une série culte : nos deux écureuils sont à la tête d’une agence de détectives, chargés d’aider les victimes de crimes ou de machinations. On est bien loin des cartoons traditionnels des deux compères où ceux-ci passaient la majeure partie de leur temps à jouer de vilains tours à Donald ou à Pluto. Cette série, parfaitement inscrite dans son temps et très bien réalisée, prendra fin en 1990 aux Etats-Unis. Mais heureusement, les années 2020 devraient les voir revenir sur le devant de la scène, avec une série animée, dont nous vous avons déjà parlé, mais aussi avec un film hybride, entre la prise de vue réelle et l’image de synthèse.

L’adaptation live des Rangers du Risque

Les rangers du risque au complet.

La nouvelle du lancement de ce projet est venue du magazine The Hollywood Reporter en 2014, et c’est encore le THR qui a annoncé dernièrement le nom de son réalisateur. C’est en effet Akiva Schaffer qui sera à la tête de ce film hybride, où les décors et les lieux seront en prises de vue réelles alors que nos deux écureuils, eux, seront réalisés en CGI (animation par ordinateur). On s’attend donc à un film dans l’esthétique de Alvin et les Chipmunks, la touche Disney en plus. En revanche, contrairement au remake de Chéri j’ai rétréci les gosses, dont on sait qu’il va être réalisé sur grand écran, on ne sait pas encore précisément si ce film va être produit à destination du cinéma ou de la plateforme de streaming Disney +, qui sera lancée durant le premier semestre 2020 en France. En attendant d’en savoir un peu plus, on peut déjà vous révéler les noms des membres de l’équipe de tournage, parmi lesquels on retrouvera comme producteurs David Hoberman et Todd Lieberman, connus chez Disney pour avoir été les producteurs de deux des films des Muppets et du live-action La Belle et la Bête. Enfin, le script sera écrit par Barry Schwarts.

On a donc hâte que ce projet avance un peu plus pour avoir de nouvelles infos sur ce live-action qui va, sans aucun doute, replonger certains d’entre nous dans leurs souvenirs d’enfance. Avec une série animée et ce film à leur actif, pas de doute, le duo d’écureuils malicieux n’a pas fini de faire parler de lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *