On a réécouté: la bande originale de Cendrillon

Publié par Amélie Collignon le 28 septembre 2012 | Maj le 9 octobre 2017

Suite à la réédition du 12ème Classique d’animation des studios Disney, il serait bon de se pencher à nouveau sur la bande-originale de ce dernier. En effet, Cendrillon, sortie initialement en 1950, se dote d’un univers musical particulier. Plusieurs compositeurs se sont attelés à la création de cet univers : Paul J. Smith et Oliver Wallace pour la musique d’ambiance, Mack David, Al Hoffman et Jerry Livingston pour les chansons. Tandis que les noms de ces derniers sont tombés aux oubliettes, le seul a avoir tiré son épingle du jeu est Wallace. En effet, il a composé au sein des studios Disney pas moins de 137 courts-métrages, principalement ceux de Donald, dont le thème principal, ainsi que quelques long-métrages dont Alice au Pays des Merveilles et Peter Pan.

Cendrillon et son succès !

Les compositeurs et réalisateurs ont tenté de travailler en étroite collaboration afin de rester dans la continuité de la production des courts-métrages, sur le principe d’une ambiance sonore en quasi-parfaite synchronisation avec l’action. Malheureusement, ce principe fut un peu moins respecté sur les longs-métrages, comme Cendrillon, notamment parce que souvent la musique est composée avant la mise en animation, afin d’avoir un support rythmique. Malgré cela, des scènes telles que la confection de la robe par les souris, seraient totalement différentes sans la présence d’un fond musical, puisque celui-ci donne ainsi une impulsion, un rythme, une énergie spécifique à la séquence.

cendrillon disney

Par ailleurs, la musique est absolument indispensable à l’univers romantico-féérique du dessin animé dans son ensemble.  En effet, que deviendrait la scène du bal, la descente des escaliers ou la transformation de Cendrillon en princesse, sans fond musical ? C’est là que les chansons entrent en scène pour souligner les moments cultes du film :         « Cendrillon»  générique, «  Tendre Rêve» pour le réveil engourdi, «Doux Rossignol» pour le ménage, « Les Harpies» lors de la confection de la robe, « Bibbidi-Bobbidi-Boo» pour le passage de Marraine la Bonne Fée et «C’est ça l’amour» lorsqu’elle rencontre le prince. Quant au doublage, Ilene Woods s’est chargée de faire vivre la princesse pour la version originale, et Dominique Poulain de lui prêter sa jolie voix en français pour le doublage de 1991.

De par le monde, ce sont autant de chansons qui persistent encore dans la tête des éternelles petites filles en attente du prince charmant que « nous » sommes…

 

Extraits choisis :

Tracklist :

1. Main Title/Cinderella
2. A Dream Is A Wish Your Heart Makes
3. A Visitor/Caught In A Trap/Lucifer/Feed The Chickens/Breakfast Is Served/Time On Our Hands
4. The King’s Plan
5. The Music Lesson/Oh, Sing Sweet Nightingale/Bad Boy Lucifer/A Message From His Majesty
6. Little Dressmakers/The Work Song/Scavenger Hunt/A Dream Is A Wish Your Heart Makes…
7. Where Did I Put That Thing/Bibbidi-Bobbidi-Boo
8. Reception At The Palace/So This Is Love
9. The Stroke Of Midnight/Thank You Fairy Godmother
10. Locked In The Tower/Gus And Jaq To The Rescue/Slipper Fittings/Cinderella’s Slipper/Finale
11. I’m In The Middle Of A Muddle (Demo Recording)
On a réécouté: la bande originale de Cendrillon
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *