Shakira combat le diktat de la minceur grâce à Gazelle

Publié par Florian Mihu le 12 mars 2016 | Maj le 4 juin 2017

Zootopie est sans doute l’une des oeuvres les plus intelligentes de ces 20 dernières années produites par les Studios d’Animation Walt Disney, tant par son universalité que les messages sous-jacents qu’il contient, à commencer par le fait de cultiver le droit à la différence dans un monde vaste et hétéroclite. Gazelle est l’un des personnages phares qui, sans imposer de façon militante ses messages au spectateur, prône une qualité de mode de vie pacifiste « vivre ensemble », basée sur la tolérance et l’égalité. Au delà de ça, son personnage est l’incarnation du rêve américain décomplexé, où tout est possible dès lors qu’on s’en donne les moyens. Judy reste sans aucun doute le premier porte-drapeau de ce message dans le film.

Shakira chez Disney

shakira-radio-disney-music-awards-2014

Et comme la chanteuse pop-star du film d’animation, son interprète en version originale Shakira embrasse son look et son corps. Elle encourage bien évidemment les autres à en faire autant. Mère de deux enfants, la chanteuse latino, qui aura brillé par son travail sur « Try Everything », affiche des courbes voluptueuses et prodigue un corps sain avant toute chose : « Je pense que c’est important que les jeunes filles ne soient pas trop influencées par les images dans les médias montrant des gens très minces, parce que pour dire la vérité, la plupart de ces photos ont été modifiées sur Photoshop », explique Shakira dans le magazine Hello!. « On devrait tous être contents du corps qu’on a. »

Zootopie_Gazelle Pop-Star Poster

Shakira et Gazelle : même combat !

Un avis qui fait écho à son personnage animé dans Zootopie. La star colombienne a profité de sa participation à la création de ce Grand Classique Disney pour apporter autant que faire se peut sa vision des choses : « Je ne crois pas au fait d’essayer d’être super mince, et quand j’ai signé pour jouer Gazelle dans Zootopie, j’ai regardé les dessins originaux et dit  »La première chose qu’il faut faire c’est la remplumer ! » Parce que cette pauvre Gazelle, elle était trop mince pour moi, donc je leur ai demandé qu’elle ait un peu plus de courbes, et des hanches plus larges. Et j’ai eu de la chance parce qu’il m’ont écoutée », raconte en riant Shakira. Le film déjà à plus de 300 millions de dollars de recettes fut donc un moyen pour la chanteuse à la tête bien faite de passer un message à toutes les générations, celui de la liberté de disposer de son corps et de ne pas se plier aux images préconçues de la mode et au diktat de la minceur. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il ne faut pas stimuler son corps de différentes manières et pourquoi pas vouloir s’affiner.

Shakira combat le diktat de la minceur grâce à Gazelle
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *