Togo : un chef d’œuvre live-action inédit sur Disney+

Publié par Magali Milanini le 21 janvier 2020 | Maj le 21 janvier 2020

Ces dernières années, la Walt Disney Company a beaucoup été critiquée pour ses nombreux remakes live-action de ses classiques animés. Mais malheureusement, les films inédits n’avaient souvent pas le succès escompté au cinéma. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir notre avis sur Togo, un film live-action qui ne manquera pas d’entrer dans la catégorie des chefs d’œuvre de la firme aux grandes oreilles. Cette production, dont l’histoire est inédite, est exclusivement disponible sur la plateforme de streaming Disney+, disponible le 24 mars 2020 en France.

Fiche technique de Togo

  • Titre : Togo
  • Réalisateur : Ericson Core
  • Genres : aventure, famille
  • Acteurs principaux : Willem Dafoe, Julianne Nicholson

Synopsis du film : « Togo » est la véritable histoire jamais racontée, se déroulant à l’hiver 1925, du champion musher Leonhard Seppala et de son chien de traineau leader, Togo. Ensemble, ils embarquent dans une course contre la montre.

Togo

L’affiche officielle de Togo

Un visuel époustouflant au service d’une histoire réelle

Il est indispensable de savoir une chose avant de continuer, Togo a été tourné en conditions réelles, au Canada précisément (et non en Alaska), et n’a pas, ou en tout cas très peu, utilisé de fonds verts. Cela peut être difficile à croire lorsque l’on voit le rendu final mais c’est pourtant vrai. Willem Dafoe lui même en a parlé dans une interview pour Oh my Disney et c’est ce qui rend certainement le film encore plus impressionnant. Si des effets spéciaux ont effectivement été ajoutés dans certaines scènes, que vous reconnaitrez facilement car elles sont bien trop dangereuses pour être réelles et non par défaut de qualité, c’est au cœur de véritables paysages des montagnes canadiennes que l’on se trouve. Les paysages visités tout au long du film, ceux d’été comme d’hiver, nous donnent de belles claques visuelles et surtout de grandes envies de voyage !

Mais s’il nous fait rêver, le visuel sert également à l’histoire, et quelle histoire. Togo raconte la grande course au sérum de 1925. Cette hiver-là, le village de Nome, en Alaska est touché par une terrible épidémie de diphtérie qui met gravement en danger la jeunesse du village. Il faut alors récupérer un sérum, seule façon de soigner les enfants, situé à 1 000 km de là. Si les avions existent à cette époque-là, impossible de les faire décoller à cause d’une énorme tempête approchant, qui empêche toute visibilité. Une seule solution reste alors, partir en traineau. Et c’est à Leonhard Seppala, connu pour avoir les chiens les plus rapides de la planète (les descendants de Togo portent d’ailleurs le nom de Chien Sibérien de Seppala) que revient la tâche difficile de parcourir des centaines de kilomètres pour le récupérer. Commence alors une véritable course contre la montre.

Vous l’avez compris, l’histoire principale se déroule en hiver, dans les montagnes sur le chemin de Seppala, au cœur de la tempête. En ce qui concerne les scènes estivales, ce sont en fait des souvenirs du musher, qui se rappelle de la jeunesse mouvementée de Togo.

Willem Dafoe, maître incontesté du jeu d’acteur

Il n’y a pas beaucoup d’humains dans le film Togo. Beaucoup font simplement office de figurants et sont difficilement qualifiables de secondaires tant ils apparaissent peu. Deux acteurs sont particulièrement présents : Willem Dafoe qui a le rôle principal de Seppala et Julianne Nicholson, qui interprète sa femme. Willem Dafoe est un acteur à la carrière bien longue et il serait impossible de citer ses nombreux rôles. On l’a récemment vu dans le film Aquaman de DC Comics, ou encore Le Crime de l’Orient-Express de 20th Century Fox. S’il n’a pas encore eu l’Oscar, il a été nominé plusieurs fois. C’est donc lui qui porte le film à bout de bras et il est criant de vérité. Son jeu d’acteur est parfaitement juste, tout comme celui de Julianne Nicholson. Tous deux interprètent à merveille leurs personnages et augmentent encore davantage au réalisme du film.

Enfin, les derniers acteurs à ne pas oublier sont les chiens ! Car ce sont de bien de véritables chiens de traineaux qui ont été utilisés pour les besoins du film. Nous félicitons leur maître, qui a su parfaire leur dressage.

Togo

Image du film Togo – Crédit : D23

Togo, un film qui fait ressentir toute la palette des émotions humaines

Nous avons beaucoup été habitués à des films imaginaires ces dernières années avec les différentes filiales de la Walt Disney Company. Si les films de super-héros ou encore ceux de princesses sont capables de nous faire ressentir de fortes émotions, il n’y a rien de mieux qu’une histoire vraie pour toucher les cœurs lorsqu’elle est magnifiquement racontée. Et c’est bien le cas de Togo. Gardez les mouchoirs à portée de main, il y a de très fortes chances que vous pleuriez à chaudes larmes durant ce film (et si vous ne pleurez pas devant les films, vous aurez au moins les yeux brillants). Et pourtant, Togo a l’incroyable avantage de ne pas tomber dans le pathos. Il nous fait vivre une histoire avec toute la palette des émotions possibles. Du rire grâce au comportement effronté du jeune chien, en passant par la crainte de perdre un être cher, la fierté de ce que l’humanité est capable d’accomplir pour ses semblables, l’amour que l’on porte à nos animaux de compagnie, la peur dans les situations difficiles des montagnes, Togo est extraordinairement pourvoyeur d’émotions toutes plus différentes les unes que les autres. C’est certainement l’un des atouts principaux du film. Les scénaristes, le réalisateur et les acteurs ont tous participé à ce résultat et cela fait bien longtemps que nous n’avions pas vu un film aussi émouvant. Et à en voir les commentaires sur les réseaux sociaux, tous ceux qui ont vu le film sont de cet avis également.

En conclusion, vous l’aurez compris, nous avons été bluffés par Togo. Regarderez-vous ce film sur Disney+ à sa sortie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *