Bilan financier de 2014-2015 pour Euro Disney

Publié par Magali Milanini le 8 novembre 2015 | Maj le 4 juin 2017

Chaque année, à la fin du mois de septembre, Euro Disney, l’entreprise qui exploite Disneyland Paris, publie les chiffres de l’année concernant les revenus de Disneyland Paris. Et cette année, c’est avec plaisir que nous pouvons vous annoncer que ces chiffres sont bien meilleurs que l’an passé, année difficile pour l’entreprise.

Euro Disneyland SCA

Euro Disneyland SCA

Quelques généralités sur Euro Disney

Euro Disney a ainsi réduit ses pertes nettes de 10 %, à 84,2 millions d’euros. Cela a été rendu possible par l’augmentation du nombre de visiteurs venant de France et du Royaume-Uni, qui avaient quelque peu délaissés le parc l’an dernier.

Le chiffre d’affaires de l’année (d’octobre 2014 à septembre 2015) a augmenté de 7,3 %, ce qui correspond à un chiffre d’affaires de 1,37 milliard d’euros ! Tom Wolber, directeur du groupe Euro Disney, explique que cela est dû à l’augmentation de la fréquentation des parcs, du nombre plus important de réservations dans les hôtels ainsi que de la dépense par visiteurs (restaurants, boutiques…).

Rappelons que l’an dernier, durant le mois d’octobre, Euro Disney était dans une situation délicate et que sa dette n’a pu être réduite que par l’intervention de The Walt Disney Company qui a recapitalisé le groupe avec un milliard d’euros. Nous pouvons donc dire que cette recapitalisation a été efficace puisque suite à cela, Euro Disney réussit peu à peu à remonter la pente.

Chiffres spécifiques de Disneyland Paris

Les parcs de Disneyland Paris ont ainsi augmenté leur fréquentation de 5 % cette année, avec un total de 14,8 millions de visiteurs enregistrés sur les deux parcs. La météo n’y serait apparemment pas pour rien puisqu’elle a été favorable cette année, permettant aux français de se rendre dans leurs parcs favoris (Disneyland Paris est la première destination touristique dans toute l’Europe !). De l’autre côté de la Manche, c’est le développement des réservations à l’avance qui ont permis une augmentation du nombre des visiteurs.

En ce qui concerne la dépense moyenne par visiteur, elle a augmenté de 6% entre 2014 et 2015. Cette dernière constitue un record dans l’histoire du complexe touristique.

Le chiffre d’affaires des hôtels et du Disney Village a lui aussi connu une augmentation de 8 %, ce qui correspond à 526 millions d’euros. L’occupation des hôtels Disney a gagné 4% en un an, atteignant 79,4 % ! Il y a ainsi eu 85 000 nuitées supplémentaires en 2015 !Disneyland Paris_Plan 25 ans

Les investissements de Disneyland Paris

Tom Wolber a expliqué que la stratégie de Disneyland Paris impliquait des investissements pour permettre d’augmenter la qualité des services proposés aux visiteurs.

Ainsi, les charges d’exploitation directes ont augmenté de 8% cette année, de même que les dépenses de marketing et les frais généraux et administratifs, qui ont respectivement augmenté de 5 et 12 %.

Dans les parcs, ces investissements se sont traduits par l’apparition d’une nouvelle saison festive pour l’été (la Fête Givrée) ainsi que d’un nouveau spectacle présenté à Vidéopolis (la Jedi Training Academy). On a aussi pu remarquer les grands travaux organisés par Disneyland Paris pour un plan de grande rénovation en vue des festivités qui seront ouvertes pour les 25 ans de Disneyland Paris, qui s’annoncent grandioses !

Le rôle de The Walt Disney Company

L’intervention de The Walt Disney Company dans la recapitalisation de Disneyland Paris a permis à l’entreprise mère d’être fortement impliquée dans le capital d’Euro Disney. A ce jour, elle possède 82,15 % du capital d’Euro Disney.

Ce taux est encore susceptible d’augmenter jusqu’au 18 novembre 2015, date où nous saurons quelle sera la part de The Walt Disney Company dans le capital d’Euro Disney.

TheWaltDisneyCompanyLogo

l’une des premières versions d’Euro Disneyland

Nos confrères de PixieDust.be ont révélé l’un des tous premiers travaux préparatoires de la structure générale du Parc Disneyland, anciennement Euro Disneyland. Les imaginieurs, à cette époque, n’avaient pas encore envisagé l’idée d’intégrer au paysage un hôtel (le Disneyland Hotel) en guise d’entrée principale. Par ailleurs, le Disneyland Railroad devait à la base traverser tout Discoveryland et stationner en plein milieu. Enfin, vous remarquerez qu’une attraction Jungle Cruise avait également sa place durant les premières recherches plutôt qu’Indiana Jones et le Temple du Péril et que Main Street, U.S.A. était calquée à l’identique de ses Parcs parents, en ce sens qu’aucune arcade n’était prévue.

10423811_737030552999938_6506754060330744301_n

Bilan financier de 2014-2015 pour Euro Disney
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *