Euro Disney S.C.A. : résultats du 2ème trimestre 2016

Publié par Brocéliande Nausicaa le 12 mai 2016 | Maj le 4 juin 2017

La société Euro Disney S. C. A. annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre sur l’exercice fiscal 2016, clos le 31 mars 2016.

Résultats : synthétiquement de Disneyland Paris

Malgré les événements survenus à Paris en novembre dernier, le chiffre d’affaires est en hausse de 13 millions d’euros à 684 millions d’euros, en raison principalement de l’augmentation de la dépense par visiteur, et ce en dépit d’une baisse de fréquentation dans les parcs à thèmes.

Charges d’exploitation en hausse de 54 millions d’euros reflétant les efforts continus du Groupe pour améliorer l’expérience proposée aux visiteurs, la hausse prévue des salaires et les coûts de sécurité supplémentaires.

Perte nette de 184 millions d’euros, en hausse de 65 millions d’euros ; en excluant le produit lié à la résiliation anticipée d’un bail commercial l’an dernier, cette hausse aurait été de 40 millions d’euros.

visitors-walk-towards-the-sleeping-beauty-castle-during-a-visit-to-the-disneyland-paris-resort-in-marne-la-vallee_5395589


Euro Disney S.C.A. (la « Société »), société mère d’Euro Disney Associés S.C.A., société d’exploitation de Disneyland® Paris, a présenté aujourd’hui les résultats financiers consolidés du groupe (le « Groupe ») pour le premier semestre de l’exercice 2016 qui s’est achevé le 31 mars 2016 (le « Premier semestre »).

Sans titre 4Concernant les résultats, l’ancien président d’Euro Disney S.A.S., Tom Wolber, a déclaré :

« Dans le contexte difficile des événements survenus à Paris en novembre dernier, nous avons enregistré une augmentation significative de la perte nette au titre du premier semestre. La forte demande observée durant les premières semaines du premier semestre et l’effet favorable, pour certains marchés clés, du décalage des vacances de Pâques sur le second semestre ont été plus que compensés par le ralentissement de la fréquentation entraîné par ces événements. Néanmoins, le chiffre d’affaires est en hausse, traduisant la progression de la dépense par visiteur et la hausse des activités liées au tourisme d’affaires. »

Activités touristiques Disney

Le chiffre d’affaires généré par les activités touristiques augmente de 2 % pour s’établir à 600,3 millions d’euros, contre 591,1 millions au titre du premier semestre de l’exercice précédent.

Le chiffre d’affaires des parcs à thèmes est relativement stable : 339,7 millions contre 340,4 millions d’euros au titre du premier semestre de l’exercice précédent, avec une baisse de 4 % de la fréquentation, compensée par une hausse de 4 % de la dépense moyenne par visiteur. La diminution de la fréquentation reflète une baisse du nombre de visiteurs français, hollandais et britanniques, traduisant les 4 jours de fermeture des parcs à thèmes, partiellement compensée par une hausse du nombre de visiteurs espagnols et allemands. L’augmentation de la dépense moyenne par visiteur s’explique par la hausse des dépenses liées aux entrées, à la restauration et aux marchandises.

la rénovation du Disney’s Newport Bay Club® entre novembre 2013 et décembre 2015. Les indemnités d’annulation de réservations ont contribué à la hausse des autres revenus qui augmentent de 2,7 millions d’euros pour s’établir à 21,3 millions d’euros, contre 18,6 millions d’euros au titre du premier semestre de l’exercice précédent.

Activités de développement immobilier

Le chiffre d’affaires des activités du développement immobilier est en hausse, de 3,5 millions d’euros à 4,1 millions d’euros, contre 0,6 millions au titre du premier semestre de l’exercice précédent. Cette évolution s’explique par une hausse des activités de vente de terrains par rapport au premier semestre de l’exercice précédent. Compte tenu de la nature des activités de développement immobilier du Groupe, le nombre et l’importance des transactions varient d’une période à l’autre.

Événements récents et à venir

Catherine Powell, nommée Présidente d’Euro Disney S.A.S. : Le 12 avril 2016, la Société a annoncé la nomination de Catherine Powell au poste de Présidente d’Euro Disney S.A.S.. Cette nomination prendra effet en juillet. Elle remplace Tom Wolber, qui occupera aux Etats-Unis de nouvelles responsabilités opérationnelles au sein de Disney Cruise Line à un moment stratégique, Disney ayant annoncé récemment la construction de deux nouveaux paquebots. D’ici là, Tom et Catherine travailleront ensemble afin d’assurer une transition dans la continuité des orientations stratégiques à long terme du Groupe.

La Forêt de l’Enchantement : Une aventure musicale Disney dans le parc Disneyland. Dans ce nouveau spectacle, les personnages Disney montent sur scène pour reprendre les chansons les plus célèbres de leurs films, invitant les spectateurs à découvrir de nouveaux univers, comme s’ils tournaient les pages d’un livre.
!
Par ailleurs, le spectacle Chantons la Reine des Neiges reprendra dans le parc Disneyland en juin et un nouveau show, Mickey et le Magicien, sera lancé dans le Parc Walt Disney Studios en juillet.

Mickey-et-le-Magicien-Visuel-Promo-Français-640x452

Au cours du premier semestre, le Groupe a achevé la rénovation de l’hôtel Disney’s Newport Bay Club, lequel a obtenu sa quatrième étoile. Le Groupe a poursuivi le déploiement d’un vaste programme de rénovations de certaines attractions majeures en préparation des festivités du 25e anniversaire de Disneyland Paris en 2017. Ces rénovations incluent It’s a Small World, dont la réouverture au public a eu lieu en décembre 2015, ainsi que Big Thunder Mountain et Star Tours, dont les réouvertures sont prévues respectivement pour janvier et mars 2017.

Euro Disney S.C.A. : résultats du 1er trimestre 2016

La société Euro Disney S. C. A. annonce ses résultats financiers du premier trimestre sur l’exercice fiscal 2016, clos le 31 décembre 2015 (bilan année fiscale 2015, bilan commercial, points forts de l’année écoulée).

Synthétiquement

  • En raison principalement des évènements survenus à Paris en novembre dernier, le chiffre d’affaires est en baisse de 1 % à 338 millions d’euros,
  • Hausse des volumes sur la première moitié du trimestre et augmentation de la dépense par visiteur dans les parcs à thèmes et les hôtels, compensant partiellement une baisse de la fréquentation des parcs à thèmes suite à ces évènements.

disneyland-paris-main-street

Euro Disney S.C.A. (la « Société »), société mère d’Euro Disney Associés S.C.A. (« EDA »), société d’exploitation de Disneyland® Paris, a présenté aujourd’hui les résultats financiers consolidés du groupe (le « Groupe ») pour le premier semestre de l’exercice 2016, qui s’est achevé le 31 décembre 2015 (le « Premier Trimestre »).

Resultats EuroDisney Trimestre 1 2016

Concernant les résultats, Tom Wolber, Président d’Euro Disney S.A.S., a déclaré :

« Au cours du premier trimestre, notre chiffre d’affaires est en légère baisse par rapport à l’an dernier. Nous avons constaté une forte demande jusqu’aux évènements du 13 novembre à Paris, suite auxquels nous avons enregistré des annulations de réservations sur la seconde moitié du trimestre. La destination a également été impactée par notre décision de fermer nos parcs à thèmes pendant quatre jours, en respect de la période de deuil national. Malgré le ralentissement du secteur touristique, nous restons confiants dans notre stratégie à long terme et nous trouvons la résilience du marché français particulièrement encourageante. »

Tom Wolber Disneyland Paris 2015_11_18

Activités touristiques du parc Disney

Le chiffre d’affaires généré par les activités touristiques diminue de 2 % pour s’établir à 333,9 millions d’euros, contre 341,3 millions d’euros au titre du premier trimestre de l’exercice précédent.

  • Le chiffre d’affaires des parcs à thèmes diminue de 5 % pour s’établir à 187,6 millions d’euros, contre 197,2 millions d’euros au titre du premier trimestre de l’exercice précédent, reflétant une baisse de 8 % de la fréquentation des parcs à thèmes, partiellement compensée par une augmentation de 4 % de la dépense moyenne par visiteur. La diminution de la fréquentation des parcs à thèmes s’explique par une baisse du nombre de visiteurs français, hollandais et britanniques, partiellement compensée par une augmentation du nombre de visiteurs espagnols. La hausse de la dépense moyenne par visiteur traduit une augmentation des dépenses liées aux entrées, à la restauration et aux marchandises.

disney dreams christmas (2)

  • Le chiffre d’affaires des hôtels et du Disney Village® augmente de 1 % à 135,7 millions d’euros, contre 134,3 millions d’euros au titre du premier trimestre de l’exercice précédent, reflétant une hausse de 2 % de la dépense moyenne par chambre et une augmentation de 3 % du chiffre d’affaires du Disney Village, partiellement compensées par une baisse de 0,9 point du taux d’occupation des hôtels. La hausse de la dépense moyenne par chambre reflète une augmentation des dépenses en restauration liée à une hausse des activités relatives aux évènements spéciaux, partiellement compensée par une baisse du prix moyen des chambres et des dépenses en marchandises. La baisse du taux d’occupation des hôtels s’est traduite par 5 000 nuitées de moins qu’au premier trimestre de l’exercice précédent, reflétant principalement une diminution du nombre de visiteurs britanniques et hollandais ainsi qu’une baisse des activités de tourisme d’affaires, partiellement compensées par une augmentation du nombre de visiteurs français et espagnols passant la nuit dans les hôtels du Groupe.

DisneysHotel_NewYork vente exclusive

Activités de développement immobilier de Euro Disney

  • Le chiffre d’affaire des activités de développement immobilier augmente de 3,5 millions d’euros pour s’établir à 3,7 millions d’euros, contre 0,2 million d’euros au titre du premier trimestre de l’exercice précédent. Cette augmentation s’explique par une hausse de l’activité de vente de terrains par rapport à l’exercice précédent. Compte tenu de la nature des activités de développement immobilier du Groupe, le nombre et l’importance des transactions varient d’une période à l’autre. Au titre du Premier Trimestre, la performance du Groupe est impactée par une hausse des charges par rapport au premier trimestre de l’exercice précédent, reflétant les coûts liés à l’amélioration de l’expérience proposée aux visiteurs, l’inflation des charges d’exploitation, ainsi que l’impact de la hausse des activités de développement immobilier et évènements spéciaux.

Val d'Europe Developpement Euro Disney

Finalisation du Mécanisme Anti-Dilutif dans le cadre du Plan de Recapitalisation

Au cours de l’exercice 2015, le Groupe a mis en œuvre le plan de recapitalisation et de réduction de l’endettement annoncé le 6 octobre 2014 (le « Plan de Recapitalisation« ). Dans le cadre du Plan de Recapitalisation, la Société a finalisé, en février 2015, l’ensemble des augmentations de capital prévues, incluant des augmentations de capital réservées (les « Augmentations de Capital Réservées »). A l’issue des augmentations de capital de la Société, EDL Holding Company, LLC (« EDL Holding »), Euro Disney Investments S.A.S. (« EDI ») et EDL Corporation S.A.S. (« EDLC »), trois filiales indirectement détenues à 100 % par The Walt Disney Company, ont eu l’obligation de déposer une offre publique sur la totalité des actions de la Société qu’elles ne détenaient pas (l' »Offre Publique Obligatoire »). L’Offre Publique Obligatoire a été finalisée en septembre 2015. Suite à la réalisation de l’Offre Publique Obligatoire et afin d’offrir aux actionnaires éligibles de la Société (autres qu’EDL Holding, EDI et EDLC) la possibilité de ne pas être dilués du fait des Augmentations de Capital Réservées, EDI et EDLC ont offert, sous certaines conditions, la faculté d’acquérir des actions souscrites par EDI et EDLC dans le cadre des Augmentations de Capital Réservées (le « Mécanisme Anti-Dilutif »). Le Mécanisme Anti-Dilutif a été finalisé le 17 novembre 2015. A l’issue du Mécanisme Anti-Dilutif, EDL Holding, EDI et EDLC détenaient 600 922 335 actions de la Société1 , représentant 76,71 % du capital social et des droits de vote. Ce pourcentage de détention était de 82,15 % à l’issue de l’Offre Publique Obligatoire. Pour plus d’informations sur les différentes étapes du Plan de Recapitalisation, voir les communiqués de presse et les autres documents y afférent, disponibles sur le site internet du Groupe (http://corporate.disneylandparis.fr).

La Forêt de l’Enchantement : Une Aventure Musicale Disney ouvre ses portes à Disneyland Paris

La Forêt de l’Enchantement : Une Aventure Musicale Disney… débutera le 10 février 2016 dans le Parc Disneyland. Les personnages Disney monteront sur scène pour reprendre les chansons les plus célèbres de leurs films, invitant les spectateurs à découvrir de nouveaux univers, comme s’ils tournaient les pages d’un livre.

La Forêt de l'Enchantement Première 09

Euro Disney SCA : la Walt Disney Company à 76,7 % et le prince Al-Walid à 10 %

Alors que les résultats de l’exercice fiscal 2015 de l’entreprise sont encourageants, faisons le point sur la situation du capital d’Euro Disney SCA après sa restructuration financière. Si ses Parcs à thèmes ont réouvert leurs portes après quatre jours de fermeture exceptionnelle ce mercredi 18 novembre 2015, la société exploitante n’a pas communiqué sur ses pertes (manque à gagner, remboursements…). En revanche, elle en a profité pour faire la synthèse sur la structure de son capital après l’ultime étape de sa recapitalisation par la maison-mère, le mécanisme anti-dilutif.

Rappelons les quatre objectifs principaux de la recapitalisation :

  • Améliorer la structure financière d’ED
  • Réduire sa dette
  • Améliorer sa situation de trésorerie
  • Augmenter ses liquidités

art_urlphoto(73345)

La position définitive des entités liées à Disney (EDL Holding Company LLC, EDI SAS et EDLC SAS) et au prince saoudien Al-Walid est désormais connue depuis le règlement livraison des actions cédées le 17 novembre 2015 :

  • The Walt Disney Company passe de 39,8 % du capital détenu à 76,71 % (600.922.335 actions) ; avant cette phase anti-dilutive (entre le début de la recapitalisation et la fin), elle se situait à 82,15 % (643.497.755 actions ).

l_mickey-euro-disney

  • Le prince saoudien Alwaleed Bin Talal et sa société Kingdom Holding Co (KHC), qu’il détient à 95 %, réinvestissent quant à eux 49,2 millions d’euros dans cette restructuration financière du groupe, voyant ses intérêts rester constants. Le philanthrope sexagénaire à la tête de plus de 32 milliards de dollars possédait 10 % du capital avant la recapitalisation et en possède toujours 10 actuellement.

Prince-Alwaleed-Grandchildren-at-Euro-Disney-Paris-Nov-20151-533x800

  • Total : ces deux actionnaires majoritaires possèdent 86,71 % du capital contre 49,8 % avant l’opération de la même maison-mère. L’actionnariat public (petits porteurs d’actions, institutions, sociétés privées comme Invesco) passe de 44,2 % à un peu plus de 13 % des parts.

The Walt Disney Company détient 82,15% du capital d’Euro Disney

The Walt Disney Company détient actuellement 82,15% d’Euro Disney, d’après ce que l’AMF a déclaré lundi 28 septembre. L’entreprise a pu augmenter son capital grâce à une offre publique, contestée en vain par la société minoritaire CIAM, comme nous l’avions évoqué au début du mois de septembre. En effet, CIAM se battait contre le rachat des actions par la maison mère.

800px-Main_Street_USA,_Disneyland_Paris,_France

Main Street

CIAM, The Walt Disney Company

Lors de la contestation de la société CIAM, The Walt Disney Company détenait 72,3% du capital d’Euro Disney. La compagnie a lancé une offre publique d’achat simplifiée au prix de 1,25€ par action sur la totalité des actions restantes d’Euro Disney, son capital a donc augmenté, comme l’a annoncé l’Autorité des marchés financiers (AMF). Cette offre a d’ailleurs été lancée dans le cadre de la recapitalisation. C’est notamment grâce aux trois filiales qu’elle possède, EDL Holding Company, LLC, Euro Disney Investments S.A.S. et EDL Corporation S.A.S, que la maison mère Disney a pu augmenter son capital de la sorte avec les 643 497 755 actions récupérées.

world of disney2

World of Disney

De plus, un porte-parole du groupe a évoqué le fait que ce sera « la dernière étape car elle va lancer dans les jours à venir un mécanisme anti-dilutif, une première en Europe, destinée aux petits actionnaires qui souhaiteraient ne pas être dilués » : les petits actionnaires souhaitant conserver la participation qu’ils avaient dans le capital d’Euro Disney,  avant la recapitalisation, auront la possibilité de racheter des titres auprès de la Walt Disney Company.

Euro Disney S.C.A. : résultats du 2ème trimestre 2016
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *