Disneyland Paris : retour sur 4 jours de fermeture historique

Publié par Alexis Richard le 25 novembre 2015 | Maj le 4 juin 2017

Cette année, Disneyland Paris aura connu 4 jours historiques. Cette fois-ci malheureusement, on ne parle pas de célébrations, de record financier ou de visiteurs, mais de la fermeture des parcs Disneyland et Walt Disney Studios du samedi 14 novembre au 17 novembre inclus, suite aux attentats survenus à Paris le 13 novembre 2015.

La fermeture de Disneyland Paris

Fait rare dans l’histoire des parcs Disney, les parcs à thèmes de Disneyland Paris ont fermé leurs portes aux visiteurs durant 4 jours d’affilée. Si nous sommes encore loin de la fermeture de Tokyo Disney Resort pendant près d’un mois en 2011 suite à un séisme, cette situation ne s’était vue qu’une seule fois à Disneyland Paris en 1999, suite à la tempête qui s’était abattue en Île-de-France.

Disneyland Paris_Plan 25 ans 02

Une décision motivée avant tout par respect, pour des raisons de sécurité, … mais aussi une décision courageuse de la part de la direction de Disneyland Paris quand on sait que celle-ci a un coût à une période où la stratégie du groupe se concentre principalement sur la dépense moyenne par visiteur mais aussi car ce week-end du 14 et 15 novembre s’annonçait chargé pour Disneyland Paris puisqu’il coïncidait avec l’événement presse de sa saison de Noël, l’une des périodes les plus importantes de l’année pour le resort européen. Suite aux événements graves, aborder les joies des fêtes de fin d’année étaient incompatible, c’est pourquoi l’événement presse fut annulé et le lancement officiel de la saison reporté et eut lieu plus discrètement qu’à l’accoutumée. Surtout, on retiendra une attitude à la fois digne et sobre de la part des équipes de Disneyland Paris.

Disneyland Paris_Plan 25 ans

Comment Disneyland Paris a-t-il vécu ces 4 jours ?

Un soir de vendredi 13 à Paris, qui a commencé comme tant d’autres et qui se terminera plus que tragiquement sur un chiffre mémorable, 130, et qui justifiera pour un long moment la superstition autour de ce jour spécial. A 23h ce soir-là au Royaume Magique, les visiteurs regagnent leurs hôtels ou leurs domiciles après avoir été bercé par le spectacle Disney Dreams!, prêts à s’endormir la tête pleine de souvenirs alors que les médias et les réseaux sociaux commencent à évoquer les événements qui sont en train de se dérouler à quelques kilomètres de là et qui va suspendre cette nuit terrible.

Disneyland Paris Bob Iger Attentats 2015 11 14

Le lendemain, à travers un premier communiqué, la Direction de Disneyland Paris annonce la fermeture des deux parcs à thèmes le samedi 14 novembre « par solidarité avec le gouvernement français et les victimes de ces odieuses attaques » dans un communiqué qui sera distribué aux nouveaux arrivants. Un message de soutien sera également adressé par Bob Iger, PDG de The Walt Disney Company, et plus tard par Bob Chapek, directeur Walt Disney Parks and Resorts, appelant à la solidarité de l’ensemble des Cast Members français à travers le monde.

CHERS CAST MEMBERS,

CE FUT UN IMMENSE CHOC ET UNE PROFONDE TRISTESSE QUE NOUS AVONS UNANIMEMENT RESSENTIS DANS LE MONDE ENTIER SUITE AUX TERRIBLES ATTAQUES TERRORISTES QUI ONT FRAPPÉ PARIS CE WEEK-END. JE TIENS À EXPRIMER MON SOUTIEN LE PLUS SINCÈRE À TOUTES CES VICTIMES INNOCENTES, À LEURS FAMILLES ET À LEURS PROCHES HEURTÉS DE PLEIN FOUET PAR CETTE TRAGÉDIE.

DANS LE CADRE DE CES ÉVÉNEMENTS TRÈS GRAVES, NOUS AVONS PRIS LA DÉCISION DE NE PAS OUVRIR LES PARCS DE DISNEYLAND PARIS AVANT MERCREDI, RESTANT AINSI PLEINEMENT UNIS AVEC LA FRANCE QUI A DÉCRÉTÉ CETTE PÉRIODE DE DEUIL NATIONAL.

JE VEUX QUE VOUS TOUS, CAST MEMBERS DE DISNEYLAND PARIS, MAIS AUSSI TOUS LES CAST MEMBERS FRANÇAIS TRAVAILLANT DANS LES AUTRES PARCS OU SUR NOS NAVIRES DE CROISIÈRE, AINSI QUE LES IMAGINIEURS FRANÇAIS DE PAR LE MONDE, SACHEZ QU’AU SEIN DU SEGMENT WALT DISNEY PARKS AND RESORTS, NOUS SOMMES DE TOUT CŒUR AVEC VOUS ET VOUS GARDONS DANS TOUTES NOS PENSÉES ET NOS PRIÈRES.

BOB CHAPEK.

A travers un nouveau communiqué, le 15 novembre 2015, Disneyland Paris annoncera participer aux 3 jours de deuil national, jusqu’au mardi 17 novembre inclus, décrétés par le gouvernement. Une annonce reçue de façon parfois mitigée pour les nombreuses familles venues séjourner ou visiter la première destination européenne, entre déception et résignation mais majoritairement compréhensives et respectueuses.

Entre sécurité et magie Disney …

Difficile pour un royaume voué à l’enfance et à l’enchantement de porter le deuil. Le lendemain des événements, même la musique d’ambiance dans les allées du Disney Village avait été modifiée. Un souci du détail en toute circonstance. Malgré le poids des événements qui s’abat sur la France, les responsables de Disneyland Paris se feront un devoir de maintenir un minimum de magie pour les visiteurs restés sur place (bien que certains aient préférés repartir), le tout dans un souci de sécurité maximale. Ainsi, le Disney Village restera ouvert et plusieurs animations seront organisées dans les Hôtels Disney, avec le prompt renfort des bénévoles Disney Volunt’EARS et des Personnages Disney qui distribueront quelques sourires aux visiteurs, malgré l’émotion des événements.

Du côté des Parcs Disney, et pour les 3 jours à venir, le décor y sera surréaliste, tout comme les événements qui se sont produits, à voir ainsi les allées du parc silencieuses et désertées, mise en scène indirecte qui témoigne de la gravité des événements.

En coulisses, Daniel Delcourt, Vice-Président Opérationnel, a communiqué explicitement en interne sur les mesures à suivre en termes de sécurité (port du badge d’identification, contrôles internes, attention aux comportements suspects, etc.) mais aussi de communication avec les visiteurs. Mais que deviennent les 15.000 employés du parc ? Malgré ces 4 jours de fermeture, l’activité professionnelle ne s’est pas interrompue sur le resort. Si les activités du Disney Village et des Hôtels Disney se sont poursuivies (compensations financières par distribution de bons de réductions pour les boutiques de Disney Village, transfert des rencontres avec les Personnages Disney dans les Hôtels, animation des Ambassadeurs et des Disney Volunt’EARs, restauration en libre accès pour les résidents des Hôtels aux bars ou dans les restaurants des Hôtels…) du côté des parcs Disney, les Cast Members chargés du contact avec les visiteurs étaient présents aux grilles du parc (et ailleurs sur le resort) pour renseigner et aider les visiteurs ; pour la plupart, les emplois du temps ont été flexibles et les activités diversifiées : nettoyage des attractions/restaurants/boutiques/…, formations, maintenance des attractions, révision des procédures, etc. L’occasion aussi pour certains Cast Members d’être affectés à des endroits du resort différents de leur affectation habituelle. « Malgré la fermeture et les événements, les visiteurs restaient souriants, c’est tout ce qui nous importait. Entre collègues également, on essayait de maintenir une bonne ambiance. On ne peut rester à se terrer chez nous, nos vies continuent. » témoigne une Cast Member qui avait déjà connu la fermeture du parc en 1999.

Du côté de la maintenance, l’absence des visiteurs dans les parcs laissait le champ libre pour l’avancement de plusieurs chantiers en cours du parc principal : Big Thunder Mountain, « it’s a small world », Disneyland Railroad, Blanche Neige et les Sept Nains, mais aussi quelques interventions :

  • installation de lignes de démarcation sur le quai d’embarquement de Rock’n’Roller Coaster avec Aerosmith
  • travaux horticoles
  • le retour du Vieux Land Rover Defender à Adventureland, etc.

Le samedi 14 novembre, à l’instar de beaucoup d’autres rassemblements en France et à l’étranger, les cast members ont observé une minute de silence symbolique et émouvante sur Central Plaza, devant le Château de la Belle au Bois Dormant. L’emblème du parc, comme plusieurs autres monuments du monde, s’était allumé la veille aux couleurs bleu-blanc-rouge du drapeau français en hommage aux victimes. Une initiative sur laquelle The Walt Disney Company a émis quelques réserves, motivant la non-médiatisation d’une photo du château tricolore sur les réseaux sociaux. Il est à noter que tous les drapeaux de la destination étaient en berne dès le premier jour de fermeture : des drapeaux de l’Esplanade François Truffaut à ceux trônant sur les toits de Main Street, U.S.A en passant par ceux d’Adventureland. Disneyland Paris aura fait preuve de sang-froid et aura pris une posture morale et sécuritaire digne de la situation rencontrée par l’Europe durant ce terrible week-end. Si la décision de fermer consécutivement quatre jours des Parcs Disney est lourde de conséquences, dans un premier temps d’un point de vue purement symbolique pour l’image même de la firme aux grandes oreilles (on se souviendra de la fermeture de Walt Disney World Resort après les attentats du 11 septembre 2001 à New York et au Pentagone), et dans un second temps pour les pertes commerciales engrangées (remboursements, reports, quatre jour sans recettes nettes…), il faut saluer le courage, le respect des mesures gouvernementales et la hauteur qu’a eu Disneyland Paris quand bien d’autres sites touristiques et commerciaux n’ont eu que faire des dispositions à prendre (comme pas plus loin que la Vallée Village).

11988444_1080886091930892_5408898877556182951_n

Une réouverture frileuse mais réfléchie du parc Disney

Pour beaucoup d’habitués du parc, la réouverture des parcs à thèmes fut très attendue mais la reprise active ne fut pas immédiate puisque peu de visiteurs étaient au rendez-vous ce matin frileux, dans tous les sens du terme, du mercredi 18 novembre. Sur les deux parcs, les temps d’attente ne dépassaient pas 15 minutes, y compris pour les attractions les plus sollicitées habituellement, comme Crush’s Coaster ou l’attraction Ratatouille. Mais malgré les hésitations, les visiteurs sur place ont profité de leur visite. Une réouverture qui s’est faite en présence de Tom Wolber, PDG d’Euro Disney SCA, ainsi que Daniel Delcourt, un geste largement apprécié des employés et des habitués du resort francilien.

Tom Wolber Disneyland Paris 2015_11_18

Mais la Magie Disney aura bien repris tous ses droits dès cette réouverture, pour le plus grand bonheur de chacun…

Bob Iger en personne

A la surprise générale, Bob Iger sera lui aussi présent sur le parc le lendemain. Un rendez-vous probablement anticipé avant les événements dramatiques de Paris du fait de la finalisation de la recapitalisation, des chantiers importants que connaît Disneyland Paris, de la préparation du 25ème Anniversaire… mais très certainement réaménagé compte-tenu des circonstances.

Bob Iger à Disneyland Paris le 19/11/2015

Bob Iger à Disneyland Paris le 19/11/2015

Du côté des chiffres, les réservations revinrent dans les jours qui suivirent à leurs chiffres habituels, de même pour la fréquentation du parc. Car selon nos informations, les Parcs auraient accueilli aujourd’hui environ 10 000 Visiteurs, le 18 novembre 2015, certes un chiffre correct compte-tenu de la très basse saison mais la fébrilité des Visiteurs se faisait sentir. Sur les 1500 nuitées réservées la nuit du 17 au 18 novembre au Disneyland Hotel, seuls 300 dossiers ont été honorés (nuit précédente : 200 sur 1400 réservations). Dès le lendemain, les Parcs étaient à nouveau occupés normalement et le week-end s’est chargé de refaire le ‘plein’ de Visiteurs.

La sécurité à Disneyland Paris, l’une des priorités

En termes de sécurité, un sujet déjà omniprésent à Disneyland Paris, en dehors du déploiement supplémentaire de militaires sur l’ensemble du complexe touristique, un porte-parole de Disneyland Paris précise quant au renforcement de la sécurité que celle-ci était « déjà au niveau maximum depuis les attentats de janvier ». Une réponse qui laisse malgré tout quelques doutes car le contrôle, qui s’est certes étendu aux fouilles sur corps et à davantage de systèmes innovants, reste irrégulier d’un secteur de contrôle à un autre. En revanche, plan Vigipirate porté à son maximum, plan d’urgence décrété par le gouvernement pour trois mois s’ajoutant à la sécurité pré-existante ne peuvent que confirmer la volonté de la première destination européenne à prôner d’abord et avant tout la sécurité n’importe où, n’importe quand dans l’expérience du Visiteur. Il serait mal avisé d’exposer plus en détails l’ensemble des dispositifs pris par Disneyland Paris, de risque de fragiliser justement ces mêmes dispositifs, bien plus complexes qu’il n’y paraît tant au plan logistique, humain que technologique. Soyez assurés que le premier site touristique de France est on ne peut plus sécurisé et protégé (le risque 0 n’existe pas néanmoins et la vigilance doit aussi être le fait de tout concitoyen).

Si ces événements resteront tristement inoubliables, ils en resteront également mémorables pour leur élan de solidarité et de soutien, comme ici à Disneyland Paris, grâce au professionnalisme de leurs équipes.

Mickey et Minnie à la rencontre des Visiteurs au matin de la réouverture des Parcs le 18/11/2015

Mickey et Minnie à la rencontre des Visiteurs au matin de la réouverture des Parcs le 18/11/2015

Disneyland Paris : retour sur 4 jours de fermeture historique
Noter cet article

2 commentaires sur "Disneyland Paris : retour sur 4 jours de fermeture historique"

  1. fabulet

    Bon soir je voudrai savoir si les hotel son surveiller et sécurisée la nuit car jai réserver pour decembre. Merci

  2. Kevin

    Bonjour l’ensemble de la sécurité a été renforcé à Disneyland Paris ainsi que dans les hôtels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *