Cycles : Disney dévoile son premier film d’animation en réalité virtuelle

Publié par Séverine Jacquard le 4 août 2018 | Maj le 4 août 2018

S’il est un terme, parmi tous ceux prêtés à Walt Disney, qui décrivait au mieux ses ambitions, c’était bien celui de « visionnaire ». Et à l’image de leur créateur, les studios d’animation Disney ont souvent été le théâtre d’innovations décisives. C’est donc fort de cet héritage que Walt Disney Studios Animation a annoncé la sortie le mois prochain de son tout premier court-métrage en réalité virtuelle. Son nom : Cycles.

Cycles

Walt Disney lance son premier court-métrage en VR

Disney et les innovations techniques

Les studios Disney ont toujours été des précurseurs en matière d’innovation technique, cherchant toujours à explorer de nouvelles voies de narration. La première en date peut sembler anodine : il s’agit de la projection du court-métrage Steamboat Willie, en 1928. Cette date marque non seulement la naissance officielle de notre emblématique Mickey Mouse, mais aussi et surtout la première présentation d’un dessin animé qui coordonnait parfaitement le son et l’image en mouvement. Il est certes difficile aujourd’hui de se représenter les enjeux de ce défi auquel Walt Disney s’est adonné en pleine course hollywoodienne au cinéma sonore, mais on comprend déjà la volonté des studios de révolutionner les techniques de l’animation. Parmi les innovations techniques les plus marquantes, on peut citer le premier dessin animé réalisé en couleur en 1932 grâce au procédé Technicolor, l’utilisation en 1933 de la caméra multiplane dans le court-métrage Le Vieux Moulin ou encore la création en 1937 de Blanche  Neige et les sept nains, considéré comme le premier long-métrage d’animation de l’histoire du cinéma, pour ne citer que les plus marquantes.

Un pas dans la réalité virtuelle

Il n’y a donc rien d’étonnant dans le fait de voir Disney se tourner aujourd’hui vers une nouvelle technologie : la réalité virtuelle. Celle-ci suscite en effet un très grand engouement quant à ses multiples possibilités et applications futures et la Walt Disney Company n’est pas en reste dans son développement. Elle fait en effet partie du top 10 des sociétés ayant investi dans cette branche, aux côtés de Apple ou encore de Microsoft. En effet, la première entreprise de divertissement au monde aurait investi pas moins de 66 millions de dollars dans la plateforme de réalité virtuelle Jaunt, une jeune entreprise créée en 2013 qui a pour ambition de convertir progressivement le monde cinématographique à la réalité virtuelle. Disney a toujours présenté un engouement fort pour les environnements virtuels, comme en témoignent d’ailleurs de nombreuses attractions au sein de leurs parcs à thèmes à travers le monde. Rien d’étonnant donc à ce que l’entreprise se tourne désormais vers des domaines plus cinématographiques pour cette nouvelle technologie.

L’histoire de Cycles

A l’occasion du prochain SIGGRAPH, Walt Disney Animation Studios va en effet présenter son tout premier court-métrage entièrement conçu pour être regardé en réalité virtuelle. Ce salon, qui se déroulera à Vancouver du 12 au 15 août, est dédié aux avancées les plus pointues du côté des images numériques et des technologies interactives. C’est donc lui qui accueillera ce tout nouveau venu dans l’univers Disney qu’est Cycles, première réalisation de Jeff Gipson, jusqu’alors lightning artist (artiste travaillant sur les lumières) sur des films d’animation tels que Zootopie, la Reine des Neiges ou encore Vaiana.

D’après son réalisateur, l’objectif premier de Cycles sera d’inspirer un lien émotionnel profond avec le spectateur :

« Nous espérons que de plus en plus de gens vont découvrir la charge émotionnelle des films en réalité virtuelle. Avec Cycles en particulier, nous espérons qu’ils ressentiront les émotions que nous voulons transmettre avec notre histoire » a-t-il affirmé dans une déclaration publiée par l’ACM (Association for Computing Machinery).

Ceci explique que le scénario du film porte sur un sujet qui parle à tout un chacun : la création d’un foyer et l’impact que cela peut avoir sur une famille. Mais même si la réalité virtuelle semble la technologie la plus à même de porter ce type d’histoires chargées en émotions, sa réalisation n’en reste pas moins une véritable prouesse technique.

Quatre mois et 50 collaborateurs

En effet, ce court-métrage a demandé pas moins de quatre mois de travail à Gipson et à son équipe, composée d’une cinquantaine de personnes. Il a également nécessité une totale remise en question des techniques traditionnelles puisque même le story-board, qui constitue la base de tout film d’animation Disney, a dû être créé avec la technologie de capture de mouvements. Des outils et des techniques propres à la réalité virtuelle ont également dû être utilisés pour amener les idées des animateurs dans un espace 3D, comme le logiciel Quill VR ou encore le fait d’utiliser des éclairages particuliers ainsi que la saturation de certaines couleurs pour attirer le regard du spectateur dans la bonne direction durant la visualisation.

Ce film est donc la première incursion de Disney dans l’univers de la réalité virtuelle, mais il est à noter que sa filiale, Pixar Animation Studios, avait déjà exploré ce domaine en concoctant une bande-annonce en réalité virtuelle pour la sortie du film Coco, l’hiver dernier.

Il sera donc intéressant de voir comment Cycles sera reçu lors de sa projection car, si des entreprises influentes dans le monde du divertissement telles que Disney et Pixar s’intéressent de plus près au cinéma en VR, il y a fort à parier que cette technologie commencera à se diffuser plus largement.

Cycles : Disney dévoile son premier film d’animation en réalité virtuelle
3 (60%) 2 votes
1 commentaires sur "Cycles : Disney dévoile son premier film d’animation en réalité virtuelle"
  1. tenshi sagashi

    je trouve bien que l’animation évolue mais pas de trop non plus dans le sens ou par exemple je suis malade si un film bouge de trop. Donc de la réalité virtuelle je me demande si cela n’aura pas le même effet sur moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *