Disneyland Paris : des métiers rares au service de la magie

Publié par Stéphanie Perraut le 2 octobre 2017 | Maj le 12 octobre 2017

Disneyland Paris n’est définitivement pas une destination en carton-pâte. Pour qui sait ouvrir l’œil, le parc regorge de détails soignés, réalisés par d’authentiques artisans. Près de 30 métiers rares trouvent en effet dans cet univers magique un lieu d’expression et de préservation de leur savoir-faire. Et parce que la transmission est essentielle, certains de ces artisans sont devenus maîtres d’apprentissage pour former une nouvelle génération de professionnels. Découvrez, à travers des cast members remarquables, quelques activités précieuses au service du spectacle.

Les voix de Disneyland Paris

« Mesdames et Messieurs, et vous les enfants...  » Nous connaissons ces annonces par coeur, nous les entendons à chacune de nos visites et nous restent un moment en tête. Mais qui se cache derrière la voix des annonces de Disneyland Paris ?

Tout d’abord, ces annonces sont enregistrées dans le propre studio de la destination et parfois en six langues différentes. Les prises sont réalisées chacune deux fois de suite pour olus d’efficacité. Chaque annonce doit être relue et traduite par Walt Disney Imagineering pour éviter toute erreur.

Voix Disneyland Paris

Le studios d’enregistrement de Disneyland Paris

Durée, tempo, tonalité : rien n’est laissé au hasard par les équipes de production. En effet, les visiteurs les plus pointilleux ont pu constater que la tonalité des annonces Halloween semble plus sarcastique. De même, à Noël les annonces ont un ton plus festif.

Ouverture et fermetures des parcs, annulation due à la météo, événements privé, décompte avant une démonstration, les annonces sont nombreuses et indispensables au sein des parcs Disney. En revanche les annonces entendues dans les attractions, dans les parkings ou d’évacuation sont gérées différemment par Disney Imagineering.

Depuis 2001, c’est Claire Jenkins (ancien ambassadeur) qui prête sa voix aux versions italienne, hollandaise et espagnole des parcs. De son côté Olivier Constantin nous parle lui en français, anglais et allemand. Ce n’est pas une première pour ce doubleur qui est un professionnel et oeuvre également dans les voix chantées et coeur des films Disney.

Je suis fière d’être l’une des voix officielles de Disneyland Paris depuis 2001. Ma famille est toujours émue de m’entendre quand elle se rend dans les Parcs Disney ! » Claire Jenkins, ancien Ambassadeur et responsable de projets à la Direction Générale.

Les enregistrements sont par la suite soit diffusés en direct par la régie centrale de Disneyland Paris (ex : parade, spectacle nocturne, fermeture du parc) ou préenregistrer sur une bande et lancée par la régie propre à un spectacle.

Amélie excelle en chaudronnerie

Sa première fierté dans le métier : un coffre de pirates ! Amélie a obtenu il y a deux ans son bac pro en chaudronnerie, au terme d’un apprentissage réalisé à Disneyland Paris. Après une expérience dans le milieu social, elle s’est inscrite à la faculté des métiers de Bondoufle (Essonne) et s’est portée candidate lorsque Disneyland Paris a contacté l’organisme de formation à la recherche d’un apprenti chaudronnier. Son parcours dans l’entreprise lui a permis d’apprendre plusieurs procédés de soudage et de diversifier son expérience. Pour ce fameux coffre, elle a ainsi su combiner habilement chaudronnerie à l’ancienne (à la main) et chaudronnerie industrielle (à l’aide de machines).

metier rare disneyland paris

Amélie a suivi à Disneyland Paris une formation de chaudronnerie en apprentissage.

Eric crée et entretient des vitraux uniques

Ancien découpeur de verre en grande distribution, Eric est arrivé à Disneyland Paris en 1998. Menuisier de formation, il se passionne petit à petit pour le verre et apporte son aide sur les vitraux. Il y a trois ans, il a créé l’atelier « Design Déco » qu’il gère aujourd’hui de bout en bout, de la commande à la réalisation. Son agenda ne désemplit pas entre la restauration de pièces uniques, la rénovation et même la pure création. Le verrier assure la conception et la réparation de tous les vitraux des parcs Disney, pour le plus grand bonheur des visiteurs en quête de couleurs et de magie.

Métiers décoratifs : Jacqueline soigne les détails du resort

Après un BTS action commerciale et quelques mois passés en boutique, Jacqueline intègre en 1992 l’atelier « Figure Finishing ». Elle y a suivi une formation sur la feuille d’or puis s’est spécialisée sur la pose de feuilles d’or sur les chevaux du carrousel. Mais ce n’est pas là son unique talent. Chez Disneyland Paris, Jacqueline a également appris la peinture en lumière noire, la sculpture sur mousse ou encore l’aérographie. Elle est particulièrement fière d’avoir décoré les coins enfants des hôtels du resort.

Suzan et Luciana imaginent des costumes féériques

400 nouveaux costumes ont été créés pour le 25e anniversaire. « Les costumes du premier char de Disney Stars on Parade se devaient d’être spectaculaires ! », se souvient Suzan Surrel, senior manager des Ateliers Décoration, Couture et Identité Visuelle. Avec ses équipes, elle a rivalisé d’inventivité pour surprendre et émerveiller les visiteurs. La tâche de conception s’est même apparentée à un marathon car les costumes « de demain » sont le fruit d’un travail qui débute généralement plus d’un an et demi à l’avance. La phase de création est lancée sur un thème autour duquel scénographes, metteurs en scène et équipes de création des costumes réfléchissent. Ce processus d’imagination puis de fabrication requiert nombre de métiers : designers, scénographes, metteurs en scène, couturiers, modélistes, tailleurs, modistes, etc. A l’instar de Luciana, modéliste spécialisée dans les robes de princesses. Elle travaille avec plusieurs employés dont un apprenti. Chaque jour, elle met en œuvre et transmet un savoir acquis auprès de professionnels aguerris, que ce soit à l’Opéra Garnier où elle a officié en tant que costumière, lors de son expérience chez Madame Grès, couturière spécialiste en drapé, ou encore à l’Alcazar de Paris où elle confectionnait les costumes des danseurs.

couture metier rare disneyland paris

400 nouveaux costumes ont été créés à l’occasion du 25e anniversaire.

Matières, techniques, accessoires. Rien n’est laissé au hasard pour un résultat aussi beau que pratique. Pour le 25e anniversaire, des techniques inédites ont été utilisées comme la découpe au laser ou encore la sublimation, une méthode d’impression numérique sur tissu. Des boutons ont été spécialement sculptés pour l’occasion et les modistes ont travaillé à la beauté, l’ergonomie et la légèreté des chapeaux afin qu’il soit possible pour les cast members de danser avec.

Et la liste serait encore longue tant Disneyland Paris fourmille de talents. Car que serait le labyrinthe d’Alice sans l’attention des jardiniers ou encore la boutique de Merlin sans ses souffleurs de verre ?

Disneyland Paris : des métiers rares au service de la magie
5 (100%) 3 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *