Dumbo : notre critique de la nouvelle version de Tim Burton

Publié par Naomi HUART le 24 mars 2019 | Maj le 23 mars 2019

Près de 80 ans après la sortie de la version animée, Dumbo fait son grand retour au cinéma le 27 mars, dans une version qui mélange prises de vues réelles et images de synthèse. Avec Tim Burton à la réalisation, Dumbo réussit à rester fidèle au film d’animation de 1941, tout en s’en éloignant suffisamment pour offrir aux petits et grands enfants une toute nouvelle interprétation de l’éléphant aux grands oreilles.

Fiche technique de Dumbo

  • Production : Walt Disney Pictures
  • Titre original : Dumbo
  • Titre français : Dumbo
  • Sortie américaine : 29 mars 2019
  • Sortie française : 27 mars 2019
  • Durée : 112 minutes (1h52)
  • Réalisateur : Tim Burton
  • Scénario : Ehren Kruger
  • Genre : fantastique, aventure

Synopsis de Dumbo

Le cirque des Frères Medici, géré par Max Medici (Dany DeVito) est témoin d’un heureux événement : la naissance d’un éléphanteau aux oreilles incroyablement grandes, Dumbo. Après avoir causé un accident lors d’une représentation, sa mère, Mme Jumbo, est revendue par Max Medici. Le petit éléphant doit donc faire face à cette séparation. Milly et Joe Farrier, les enfants d’Holt Farrier (Colin Farrell), ancien cavalier acrobate devenu manchot à la guerre, vont aider Dumbo à surmonter sa peine et à explorer tout son potentiel. Ils découvrent que ses oreilles lui donnent la faculté de voler. Le cirque a donc son nouveau numéro ! Attiré par l’incroyable popularité de Dumbo, V.A Vandemere (Michael Keaton) rachète le cirque pour l’intégrer à son tout nouveau parc à thème, Dreamland. Malgré toutes ces péripéties, Dumbo réussira-t-il à retrouver sa mère ?

Dumbo : un remake qui se détache de la version originale

Dumbo

Pour un réalisateur, le but d’un remake est avant tout d’aborder un film déjà existant sous un nouvel angle. Quand la Belle et la Bête se contentait d’être une réplique quasi identique du film d’animation, Dumbo prend une direction complètement différente de celle du premier film et réussit ainsi à immerger les spectateurs dans une toute nouvelle histoire.

Si Dumbo est toujours la star du film, il est maintenant accompagné par une famille de forains : Holt Farrier (Colin Farrell), ancien cavalier acrobate contraint à abandonner son activité suite à la perte de son bras à la guerre, et ses deux enfants ingénieux, Milly et Joe. Une grande partie du film se concentre sur l’évolution de cette famille et sur la manière dont ils vont se reconstruire après la mort de leur mère.

Les enfants créent immédiatement un lien fort avec Dumbo, qui doit également apprendre à vivre sans sa mère après que celle-ci ai été retirée du cirque, comme dans le film original. Ce sont eux qui vont faire prendre conscience à l’éléphanteau qu’il peut voler et qu’il possède un fort potentiel, malgré sa différence.

Le cirque est géré par Max Medici (Danny DeVito), qui avait déjà assuré un rôle similaire dans Big Fish de Tim Burton. Malgré un attachement évidement à sa troupe et à son art, il est amené à prendre des décisions drastiques pour mieux faire fonctionner son business : de peur de s’attirer une mauvaise publicité, il vend Mme Jumbo, après qu’elle ait provoqué un accident dans l’espoir de protéger son fils. Plus tard dans le film, il passe un accord avec V.A Vandemere, un riche investisseur, qui souhaite construire un parc à thème avec Dumbo en vedette. Le reste de l’histoire se passe donc au sein du parc et dévie de l’univers du cirque du dessin animé original.

Malgré tous ces ajouts, le film reste fidèle à ses racines et de nombreux aspects de la première version de Dumbo ont été adaptés pour cette version plus réaliste : Timothée la souris fait un simple caméo, mais son rôle dans l’histoire est repris par Milly, la fille d’Holt. La plume qui aide Dumbo à voler a une symbolique plus forte dans cette nouvelle version et devient un élément central de l’histoire. Enfin, lorsqu’il est question de Dumbo, impossible de ne pas penser à la scène des éléphants roses. Elle est bien présente dans le remake, bien qu’elle ne soit plus due à un abus d’alcool du jeune éléphant…

De manière générale, beaucoup de clins d’œil à la version originale sont à guetter !

Dumbo : le retour de Tim Burton chez Disney

Dumbo est le deuxième remake live-action réalisé par Tim Burton pour Disney. C’était effectivement lui qui avait ouvert cette mode des remakes avec Alice au Pays des Merveilles en 2010. Dumbo est un projet cher à Tim Burton, qui aime ce personnage pour son aspect étrange et rejeté.

On retrouve beaucoup de thèmes et de visuels propres à l’univers de Burton dans Dumbo : le méchant capitaliste qui compromet la créativité des vrais artistes, les contrastes de couleurs, les rayures, la bande originale signée Danny Elfman, ou encore la présence de Dany DeVito, Michael Keaton et Eva Green, quelques uns de ses acteurs fétiches.

Concernant le message, Dumbo cherche avant tout à sensibiliser le public à la cause animale. Il dénonce le traitement des animaux tenus en captivités, en particulier dans les cirques.

De plus, à travers le personnage de Vandemere, le film fait la critique des chefs d’entreprises trop avides, prêts à tout pour réaliser leurs rêves. Il dénonce les lieux de divertissement extravagants qui n’hésitent pas à exploiter leurs employés pour faire toujours plus de bénéfice…

Dumbo : un film Disney classique

Si Dumbo est sûrement, à ce jour, le remake live-action qui s’éloigne le plus de la version animée, il n’en reste pas moins un film Disney assez classique, si on enlève l’esthétisme original de Tim Burton. Les personnages et leurs enjeux,  par exemple, sont assez basiques et aurait pu être davantage creusés.

Colette, la partenaire de Vandemere interprétée par Eva Green, change de personnalité trop radicalement au cours de film. Vandemere lui-même manque énormément de subtilité, ce qui est dommage car il aurait pu être un excellent antagoniste s’il avait eu plus de profondeur.

Joe, le petit frère de Milly, est quasiment inutile dans l’histoire et s’efface complètement derrière sa grande sœur. Milly répond aux clichés de l’héroïne Disney, qui veut « vivre autre chose que cette vie » et sortir du cirque pour devenir scientifique, au grand dam de son père. Heureusement, le charisme du personnage principal réussit à porter le film…

En dépit de quelques facilités, Dumbo est donc un divertissement familial sympathique, très intéressant visuellement et qui s’éloigne suffisamment du dessin animé original pour devenir un film à part entière.

Dumbo : notre critique de la nouvelle version de Tim Burton
4.6 (92%) 5 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *