Concept Imagineering | Geyser Mountain

Publié par Pedro Nunes--Grignon le 15 août 2017 | Maj le 23 avril 2018

Chez Walt Disney Imagineering (la filière chargée de la conception des parcs), il y a une règle primordiale : un concept n’est jamais totalement oublié. Nous allons donc faire honneur à cette règle, en vous permettant de découvrir le concept d’une attraction (presque) oubliée qui aurait pu se tenir à Disneyland Paris : Geyser Mountain.

Contexte de l’attraction Geyser Mountain

Nous sommes aux alentours de 1996. The Twilight Zone : Tower of Terror a ouvert aux Disney-MGM Studios, à Walt Disney World Resort en Floride, et c’est un vrai succès auprès des visiteurs. Walt Disney Parks & Resorts veut alors exporter le système de Tower of Terror sur la côte Ouest, à Disneyland. Cependant, il n’est pas (encore) question de dupliquer l’attraction telle qu’elle est en Floride. L’ Imagineer Pat Burke se lance alors dans la conception d’un tout nouveau concept d’attraction, inspiré par un concept de Disneyland Paris : Discovery Mountain, avec sa tour de chute libre. Cependant, il est surtout basé sur une conception de Tony Baxter : Geyser Mountain.

geyser mountain

Un rendu de ce qu’aurait pu être le Geyser Mountain de Tony Baxter.

La file d’attente

D’abord conçue pour Disneyland, en Californie, elle devait se tenir entre Frontierland et Fantasyland, à proximité de Big Thunder Mountain Railroad.

La version parisienne quant à elle, aurait dû se tenir à proximité immédiate de nos geysers, juste à côté de Phantom Manor.

Après une déambulation parmi les formations géologiques des geysers, et quelques sources de boue bouillante, nous aurions pénétré dans des bâtiments miniers, bordés d’étranges machines en tous genres. La queue aurait zigzagué au milieu d’un impressionnant système à vapeur, capturant la vapeur naturelle située dessous. Elle aurait permis de faire fonctionner toutes sortes de pistons, moteurs, treuils et pompes. Lors d’une montée spontanée de la pression de la vapeur, les lumières se seraient mises à fluctuer, et la tuyauterie à siffler. Toute cette animation aurait été accompagnée de bruitages métalliques dus aux contraintes des matériaux.

L’attraction oubliée

Elle aurait fonctionné de manière inverse à The Twilight Zone : Tower of Terror : descendant d’abord, avant d’être propulsée vers le haut.

Ainsi, nous serions descendus, profitant de la vue sur quelques tunnels miniers et les travaux s’y tenant. Un peu plus bas, nous aurions pu admirer les fabuleuses et si célèbres « Cavernes arc-en-ciel » (Rainbow Caverns). Enfin, nous aurions obtenu l’autorisation de continuer plus bas. Cette autorisation aurait été accompagnée d’un avertissement sur les dangers de « l’activité thermique » de cette zone, la rendant habituellement inaccessible.

Nous serions donc descendus encore un peu, au milieu de divers grondements et tremblements. Là, nous aurions pu observer des fissures rougissantes, peu avant d’être projetés vers le ciel, puis de retomber avant d’être projetés un peu plus haut … Et retomber à nouveau. Pour finir, une puissante éruption nous projetterait jusqu’en haut de la tour, sortant dans un panache de vapeur. En haut, nous aurions ricoché sur le geyser pendant un court instant, profitant de la vue sur Big Thunder Mountain et Phantom Manor à notre droite, avant de retomber aussitôt, toujours embrumés par le geyser. L’opérateur de l’ascenseur ayant réussi à regagner le contrôle de celui-ci, nous serions remontés jusqu’au niveau d’embarquement, et serions « évacués ».

geysers disneyland paris

Vue des Geysers à Disneyland Paris, l’emplacement présumé de Geyser Mountain, à côté de Phantom Manor.

L’historique de Geyser Mountain dans les parcs Disney

D’abord conçue en 1996, suite à un désir d’exporter la technologie de Tower of Terror, l’attraction fut oubliée un temps. Elle avait été prévue pour Disneyland, en Californie. En 2001, Walt Disney Imagineering organise un concours interne, sur la conception d’une nouvelle attraction. Pat Burke s’y présente, et convainc le jury, présidé par Don Goodman, ainsi que Tony Baxter. Il y explique toute l’ossature de l’attraction : des structures en fer forgé, attachées entre elles par des rivets, d’une façon similaire à la Tour Eiffel. Pat Burke était en effet un spécialiste des structures en fer, ayant déjà conçu la passerelle d’embarquement du S.S. Columbia, à Tokyo DisneySea. L’attraction se serait tenue de l’autre côté de la voie du Disneyland Railroad, passant dessus et dessous, et aurait été majoritairement souterraine. Ainsi, l’attraction n’aurait mesuré que 21 m de haut, soit 11 de moins que Big Thunder Mountain.

Malheureusement, les tragiques événements du 11 septembre font changer radicalement d’avis Don Goodman, abandonnant le projet. Il partira au final sur un concept beaucoup plus proche de la Tour de la Terreur floridienne et plus économe, afin d’étoffer l’offre des deux parcs les plus récents de Parks & Resorts : Disney’s California Adventure à Disneyland Resort et le Parc Walt Disney Studios à Disneyland Paris. Cependant, à cause de davantage de restrictions budgétaires, aucun des deux parcs n’ouvrira avec cette attraction phare. Ils l’obtiendront a posteriori, respectivement en 2004 et 2007.

Mort en 2014, Pat Burke n’aura donc jamais eu l’occasion de réaliser son projet. Cependant, une bonne idée chez Walt Disney Imagineering ne s’oublie jamais. Elle peut donc très bien resurgir à l’avenir, tout comme le Phoenix de Big Thunder Mountain…

Concept Imagineering | Geyser Mountain
5 (100%) 1 vote
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *