Star Wars : Path of the Jedi : la nouveauté du Discoveryland Theater

Publié par Magali Milanini le 12 mai 2016 | Maj le 4 juin 2017

path of the jedi

Depuis le 7 mai 2017, Discoveryland Theater à accueillit un nouveau spectacle : Path of the Jedi. L’occasion pour les visiteurs de s’immerger un peu plus dans l’univers Star Wars et de se détendre après un voyage intergalactique à bord de l’hyperspace mountain qui a rouvert le même jour.

Notre avis sur Star Wars : Path of the Jedi

Depuis dimanche, les visiteurs du parc Disneyland de Disneyland Paris peuvent découvrir la toute nouvelle projection du Discoveryland Theater : Star Wars, Path of the Jedi. Nous avons eu le privilège de faire partie de ceux qui ont pu la voir en avant-première, lors des soirées Star Wars de vendredi et samedi dernier, et nous vous proposons donc d’en apprendre davantage sur la projection…

Star Wars : Path of the Jedi, c’est avant tout un très bel hommage à la saga intergalactique, initiée par Georges Lucas il y a maintenant 40 ans. On y suit tout particulièrement le chemin DU Jedi de la saga : Luke Skywalker. Et à travers la narration d’Obi Wan Kenobi, nous découvrons les plus grandes scènes des deux premières trilogies, agencées pour correspondre à ce que nous explique le vieux Jedi. Comme dit juste avant, ce sont les aventures de Luke Skywalker qui prédominent mais on retrouve de nombreux personnages de la saga. La nouvelle trilogie est elle aussi mise à l’honneur, en dernière partie, avec une narration signée Maz Kanata !

Comme les projections précédentes, les visiteurs sont armés de lunettes pour regarder la projection. De plus, les sièges tremblent suivant les scènes et des éclairs lumineux en rythment d’autres.

Conclusion, la projection est un véritable hommage à la saga, rassemblant les plus belles images de Star Wars. En revanche, nous regrettons le nombre limité d’effets spéciaux accompagnant le tout et le montage sonore qui, bien qu’il reprenne les voix originales, est un peu limité parfois.

Arrivée du film Star Wars : path of the Jedi à Disneyland Paris

En effet, le Discoveryland Theater ferme ses portes jusqu’au 6 mai. Il accueillait jusqu’à maintenant le Disney & Pixar short film Festival. A partir du 7 mai prochain, celui-ci sera remplacé par le court métrage Star Wars : path of the Jedi. Ce film devrait ressembler aux versions déjà proposées à Disneyland Resort et à Walt Disney World : une sorte de résumé de Star Wars avant Star Wars : le réveil de la Force. Celles-ci contaient les différentes générations qu’a connu l’ordre Jedi dans les films. On y voit donc l’avancée du jeune Anakin Skywalker jusqu’à son passage du côté obscur de la Force (et sa « transformation » en Dark Vador) à cause de Dark Sidious. Puis la génération suivante, guidée par Luke Skywalker, qui lutte contre ce duo maître-disciple. Cela permet aux non initiés de découvrir la saga ou au fans de la redécouvrir.

Néanmoins, Disneyland Paris devrait communiquer d’ici peu le réel contenu de la version parisienne du court métrage. Avec l’expansion de la zone Star Wars à Disneyland Paris, peut être que l’arrivée de ce court métrage redonnera vie à notre Discoveryland Theater.

 Ouverture du Disney & Pixar Short Film Festival

Le Discoveryland Theatre est prêt pour son Disney & Pixar Short Film Festival qui débutera officiellement samedi.

MAJ 27/05/2016

L’enseigne officielle du Discoveryland Theatre est en place. Merci à David pour la photo.

CjdApaCUUAMCzsA

Le Discoveryland Theatre est désormais une attraction à part entière du Parc Disneyland, née des reliques de CinéMagique, Captain EO et Chérie, J’ai Rétréci le Public. Ayant déjà accueilli la preview d’Ant-Man (Ant-Man Présentation Exclusive), le dernier chapitre de la Phase II de l’Univers Cinématographique Marvel, la salle de cinéma 4D poursuit cet élan (certes, un peu paresseux) en proposant une animation beaucoup moins pesante financièrement pour Euro Disney. En effet, les négociations avec The Walt Disney Company n’ont pas pu aboutir en décembre dernier pour obtenir une preview de Star Wars – Le Réveil de la Force, une animation supplémentaire qui aurait été la bienvenue dans cette zone amenée à grossir son offre intergalactique dans quelques temps.

Discoveryland Theater Ant-Man Juin 2015

Discoveryland Theater : des débuts prometteurs mais à la peine

Ainsi, tous les jours de 10h à 18h, à partir du 27 juin 2015, l’Homme-Fourmi présentait pas moins de 10 minutes d’images de son premier film en solo, extraits du film de Peyton Reed et courts montages teasers, le tout projeté en trois dimensions et accompagné d’effets spéciaux dans la salle (lumières, plate-forme dynamique, soufflerie dans les sièges…). Le résultat a somme toute plu à la majorité des visiteurs : le contrat était rempli avec cette courte mais efficace animation, qui aura permis à The Walt Disney Company France et ses filiales homologues européennes d’attirer davantage de public dans les salles dès le mois d’août. Malgré les avis globalement positifs sur ce spectacle, la salle n’a jamais réellement été exploitée au maximum de sa capacité. En général, on dénombrait plutôt une centaine de personnes par séance. Il est loin le temps où Chérie, J’ai Rétréci le Public était l’un des musts incontournables d’une visite à Disneyland Paris.

Discoveryland Theater Ant-Man 31 octobre 2015 01

Le Discoveryland Theatre a ainsi fermé ses portes et donc cessé sa première activité le 12 octobre 2015. Certains espéraient sa réouverture avec une preview du Voyage d’Arlo, le dernier long-métrage Pixar en date (le film fut diffusé en preview dans les parcs américains, rappelons-le), d’autres tablaient sur un accord exceptionnel avec Disney et Lucasfilm Ltd. pour diffuser quelques images de l’Episode VII de la saga Star Wars. Ni l’un ni l’autre finalement ! Ce choix s’explique assez aisément tant pour l’un que pour l’autre. Le Voyage d’Arlo n’a jamais été annoncé comme le succès escompté de fin d’année. Disneyland Paris se serait risqué à investir dans la projection de ce film, qui n’a, on l’a vu, pas rempli ses promesses. De son côté, Star Wars – Le Réveil de la Force a suscité les convoitises de Walt Disney Parks & Resorts, chez nous ou aux Etats-Unis, mais le réalisateur J.J. Abrams n’a jamais voulu céder, préférant garder le plus intact possible son produit en limitant au maximum d’en dévoiler « trop » au marketing. Il aura fait entendre raison à Disney puisqu’aucune preview de son blockbuster n’a été organisée dans les parcs Disney du monde. Les parcs américains se seront d’ailleurs contentés d’un medley de l’hexalogie existante pour se consoler. Il va sans dire : un film aussi attendu que l’Episode VII ne pouvait voir une partie de sa promotion détériorée dans une preview de 10 à 15 minutes. Des éléments de l’intrigue aurait été révélés. L’enjeu était jusqu’au bout de garder le secret et le plus d’images possibles pour sa sortie.

Discoveryland Theater Ant-Man 31 octobre 2015 02

Une attraction de la sorte propose un concept certes louable mais qui demande bien plus de rigueur et de rythme d’exploitation. Lors des vacances de Noël dernier, l’attraction a finalement rouvert pour pallier aux fortes affluences en proposant… la preview d’Ant-Man, sorti au cinéma en août de la même année ! On pouvait facilement comprendre le souhait de rentabiliser au maximum l’investissement autour de cette attraction (les infrastructures, le personnel, le film à proprement parler sans oublier la facture globale de Walt Disney Imagineering), mais de là à déjà faire mourir un nouveau-né comme le Discoveryland Theater… Le coût prohibitif d’une telle attraction (en millions pour changer la programmation) reste donc son principal défaut, ne permettant pas à Euro Disney SCA de passer commande à Walt Disney Imagineering tous les quatre matins pour changer de film.

Discoveryland Theater Ant-Man Juin 2015 Captain Eo

Vers un changement de ligne éditoriale ?

Finalement, le Directeur Adjoint aux Opérations d’Euro Disney SCA assurait au début de l’année aux médias du net qu’un nouveau contenu prendrait enfin place dans Discoveryland Theater au cours de l’année 2016. Cela s’est confirmé le 9 mai dernier puisque la salle a à nouveau fermé ses portes au public pour mieux revenir dès le 18 juin prochain avec une offre « inédite ». Reprenant une recette récente importée du parc Epcot à Walt Disney World Resort, Disneyland Paris lance son tout premier festival de courts-métrages Disney et Pixar. En Floride, ce festival, lancé en décembre 2015 au Magic Eye Theater, proposait à la fois une présentation concise de l’histoire des studios mais aussi une projection en 3D de 18 minutes d’une sélection de cartoons Disney et Pixar. Concernant Disneyland Paris, on est donc finalement très loin de l’idée de base que l’on se faisait du Discoveryland Theater, censé être l’un des nouveaux leviers du parc pour asseoir la promotion des dernières productions en date des Walt Disney Studios et de ses diverses filiales.

short_films_at_epcot-001

Disney & Pixar Short Film Festival dès le 18 juin 2016 à Disneyland Paris

En effet, dans un land néo-futuriste, ce principe de « sneak peek 4D » avait un réel sens scénaristique. Beaucoup moins clivants qu’Ant-Man, les derniers cartoons des Studios d’Animation Walt Disney et Disney-Pixar désengorgeront certes davantage les autres files d’attente à partir de l’été prochain mais ne cesseront de briller par leur manque d’originalité, comme une impression de « déjà vu » mais aussi de gêne au fin fond d’un land dont les thématiques n’ont de près ni de de loin aucun rapport. Disney & Pixar Short Film Festival avait sa place, au mieux au Parc Walt Disney Studios, au pire à Vidéopolis, non loin de là. Le seul argument (valable) que Disneyland Paris met en exergue pour vendre au mieux ce nouveau produit est « l’esprit visionnaire » qui émane de ces films d’animation. La nouveauté également sera de les diffuser pour la première fois en 4D (3D + effets lumineux et sensoriels).

Pixar Short Film

Une fois au sein du Discoveryland Theatre, le public pourra, grâce à ses lunettes 3D, entrer dans les mondes imaginaires de trois cartoons emblématiques dévoilés ces dernières années – Mickey, A Cheval !, Drôles d’Oiseaux sur Une Ligne à Haute Tension et La Luna – qui prendront vie sur grand écran.

Disney & Pixar Short Film Festival : présentation des trois œuvres

Mickey, A Cheval !

Mickey, A cheval ! (diffusé en première partie de La Reine des Neiges en 2013) est un court-métrage mélangeant l’animation traditionnelle en noir et blanc et images de synthèse en trois dimensions, créé à partir d’images et de sons d’archives de Mickey Mouse dessinés et enregistrés par Walt Disney lui-même. Mickey, son acolyte Minnie Mouse et leurs amis Horace et Clarabelle profitent d’une promenade en chariot musical – jusqu’à ce que Pat Hibulaire se montre et tente de les faire sortir de la route.

Drôles d’Oiseaux sur Une Ligne à Haute Tension

Drôles d’Oiseaux sur Une Ligne à Haute Tension (diffusé en première partie de Monstres & Cie en 2001, mais dévoilé un an plus tôt) s’ouvre sur un groupe de petits volatiles perchés sur une ligne téléphonique.  Arrive un drôle d’oiseau qui tente de se poser sur le câble. Les oiseaux ne peuvent s’empêcher de se moquer de lui. Rira bien qui rira le dernier…

La Luna

Enfin, La Luna (diffusé en première partie de Rebelle en 2012) est un conte hors du temps, suivant l’apprentissage insolite d’un jeune garçon. Pour la première fois ce soir, son père et son grand-père l’emmènent au travail. Dans un vieux bateau de bois, ils naviguent loin en mer, sans terre en vue, s’arrêtent et attendent. Une grande surprise attend le jeune garçon qui découvre le travail insolite de sa famille. Suivra-t-il l’exemple de son père ou de son grand-père ? Trouvera-t-il sa voie au milieu de leurs vieilles traditions et opinions contradictoires ?

Star Wars : Path of the Jedi : la nouveauté du Discoveryland Theater
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *