Short Circuit : des courts métrages d’animation sur Disney +

Publié par Séverine Jacquard le 16 juin 2019 | Maj le 16 juin 2019

La nouvelle édition du festival d’animation d’Annecy a eu lieu du 10 au 15 juin et nous avons déjà hâte de découvrir tout ce que les studios Disney et Pixar ont à nous révéler dans les prochaines années. Parmi les nouveautés qui ont été annoncées, il en est une qui nous emballe tout particulièrement, c’est la présentation en avant-première des courts-métrages issus du nouveau programme Short Circuit, initié par les studios Disney. Et la bonne nouvelle, c’est que même si vous n’avez pas la chance d’assister au festival, vous pourrez les découvrir sur la nouvelle plateforme de streaming Disney +, à partir du printemps 2020.

Short Circuit, le nouveau programme de courts- métrages signé Disney.

Le programme Short Circuit

Après l’annonce et la découverte des SparkShorts des studios Pixar, c’est au tour des Walt Disney Studios de lancer leur propre programme expérimental, intitulé Short Circuit. Celui-ci a été mis en place par le studio en 2016 et a déjà été prolifique, puisqu’il a mis à jour le très réussi Cycles, conçu en réalité virtuelle et réalisé par Jeff Gipson, en 2018. Ce tout nouveau programme expérimental va permettre à tous les artistes du studio de proposer des idées novatrices et de créer, à partir de cela, un court métrage original. L’objectif principal étant d’inciter les animateurs à prendre des risques, en terme de style, de techniques mais aussi au niveau du scénario. Jusqu’à présent, Short Circuit a donné l’opportunité à une vingtaine d’artistes de créer leur propre court-métrage, d’une durée moyenne de 2 minutes. Et vendredi 14 juin, trois de ces réalisateurs, Brian Menz, Natalie Nourigat et Jerry Huynh étaient présents au festival d’Annecy afin de présenter leurs nouvelles créations, dont nous allons vous parler à présent.

Short Circuits sera disponible sur la plateforme Disney + dès le printemps 2020.

Jing Hua  – Flower in the Mirror

Le réalisateur de ce court-métrage, Jerry Huynh, a passé sa jeunesse en Californie. Il est cependant issu d’une famille de réfugiés sino-vietnamiens. C’est d’ailleurs en s’appuyant sur ses racines familiales et culturelles qu’il a imaginé et mis en scène Jing Hua – Flower in the mirror. Au niveau professionnel, Jerry Huynh a d’abord rejoint les studios Disney en tant que stagiaire. Il a ensuite changé de cap professionnel pendant quelques années, avant de revenir chez Disney en tant que directeur technique de la branche animation. C’est en cette qualité qu’il a ensuite travaillé sur Vaiana, la légende du bout du monde et sur Ralph 2.0. Au vu de ce CV impressionnant, mais aussi de la teneur très personnelle de son histoire, on s’attend d’ores et déjà à adorer ce nouveau court-métrage.

Just a thought

Ce dessin animé a, quant à lui, été conçu et réalisé par Brian Menz, crédité sur de nombreux films des studios Disney tel que Volt, La Reine des Neiges ou encore Zootopie. Brian Menz est un féru d’animation depuis son plus jeune âge et son rêve de travailler chez Disney s’est concrétisé en 2008, lorsqu’il a été embauché en tant qu’animateur. Il est actuellement superviseur d’animation sur le nouveau projet de long métrage des studios, qui sortira en 2020. Dans Just a thought, Menz évoque un sujet cher à son cœur, puisqu’il abordera ses propres souvenirs de pré-adolescence, alors qu’il n’était qu’un jeune garçon timide et maladroit. Il rendra également hommage au style des bandes dessinées qu’il lisait dans les journaux lorsqu’il n’était qu’un petit garçon, passe-temps qu’il affectionnait tout particulièrement. On s’attend donc à voir un film empreint de nostalgie et de délicatesse.

Exchange Student

Natalie Nourigat, la réalisatrice de ce dernier court-métrage, est entrée aux studios Disney un peu plus tardivement que ses deux autres collègues, puisqu’elle est devenue apprentie scénariste en 2015, avant de travailler comme assistante scénariste et storyboardeuse sur Ralph 2.0. Plus récemment et parallèlement à son activité de scénariste, elle s’est lancée dans une carrière de dessinatrice de bande dessinée. C’est donc sur la réalisation de Exchange Student que Natalie Nourigat a découvert pour la première fois le processus de production et le plaisir de diriger une équipe d’artistes sur une idée originale. On espère donc retrouver, dans ce court-métrage, l’amour de sa réalisatrice pour la bande dessinée et un point de vue neuf et novateur dans la création d’un court-métrage.

Avec ce tout nouveau programme, Disney, tout comme Pixar et ses SparkShorts, souhaite offrir à ses artistes la possibilité de se renouveler, d’expérimenter de nouvelles techniques et de nouvelles voies de narration. Cela leur permet notamment de leur prouver leur confiance, de créer un véritable laboratoire propice aux expérimentations mais aussi de garder dans leur studio des animateurs qui ont toujours envie de tenter de nouvelles choses. Cela permettra en plus de proposer tout un panel de courts-métrages pour la nouvelle plateforme de streaming Disney +. Une chose est sûre, on a déjà envie de s’y plonger!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *