Ce que le confinement a apporté à Disneyland Paris

Publié par Clara Eischen le 8 juin 2022 | Maj le 8 juin 2022

Par la grâce d’un virus, que tout le monde appellera « Covid-19 », le vendredi 13 mars 2020 est à marquer d’un trait noir pour Disneyland Paris. En effet, après avoir accueilli les visiteurs tout au long de la journée, le resort parisien fermera ses portes pour ne pas les rouvrir (officiellement) avant le 15 juillet 2021. Il fallait que la planète s’éteigne et que Disneyland Paris ferme pour que la pandémie inflige au parc des conséquences importantes… et indélébiles. Dans cet article nous reviendrons sur les nombreux changements occasionnés par le confinement sur la destination et comment le personnel s’est adapté pour faire face à la situation.

Annonce officielle de Disneyland Paris annonçant sa fermeture

La fermeture : confinés, parcs fermés, comment les équipes de Disneyland Paris ont-elles surmonté le confinement ?

Alors que le 1er confinement était un confinement aux mesures très strictes (autant se le dire, même aller faire nos courses relevait de l’aventure), le parc n’a pas eu d’autre choix que de tourner de manière restreinte afin de maintenir les équipements fonctionnels en vue de sa réouverture. Le 2ème confinement quant à lui a permis au parc de profiter d’une longue période de fermeture, et d’un confinement un peu plus souple pour mettre en place bon nombre de choses.

Qui dit parc fermé dit mise à profit pour redonner un petit coup de neuf à la destination, et cela passe tout d’abord par quelques travaux et rénovations.

Le parc a donc profité du 1er confinement pour se donner un petit coup de jeune. En effet, pendant sa fermeture les équipes de Disneyland Paris sont restées très actives, travaillant sur de nombreux travaux de plus ou moins grande envergure, le plus gros des chantier étant bien entendu la rénovation du château (bâché pour l’occasion). On notera également que le Gazebo a été détruit et entièrement reconstruit avec une nouvelle structure en résine synthétique.

Plus discrets et subtils, il y a eu des travaux de plus petite envergure, touchant plus à l’esthétique du parc tels que des travaux sur les sols (notamment sur ceux de la place des Frères Lumières aux Walt Disney Studios), ou encore les peintures sur les façades de Main Street U.S.A.

Du coté attraction, le confinement a permis de finaliser la réhabilitation importante de « Buzz Light Year Laser Blast », la réfection de la fontaine de « It’s a Small World » et a aussi permis l’apparition de nouvelles attractions telles que « Cars Road Trip » (venant remplacer « Studio Tram Tour ») ou le nouveau spectacle « La Fabrique des Rêves » (dont l’ancienne salle de spectacle Studio Live a été entièrement repensée et renommée en « Studio D »).

Finalement, nous ne pouvons pas parler de la rubrique travaux sans évoquer le « Disney’s Hotel New York – The Art of Marvel ». Initialement programmé pour ouvrir ses portes à l’été 2020, la pandémie ayant quelque peu retardé le chantier, c’est finalement le 21 juin 2021 que l’hôtel réouvrira ses portes aux visiteurs.

Pendant que les équipes étaient afférées à pomponner le parc, le manque de magie et l’impatience des « Disney Fans » confinés commençait à se ressentir à travers les différents réseaux sociaux. Message reçu 5/5 du coté de Disneyland Paris qui a décidé d’innover afin de permettre de faire rêver ses fans à distance en leur faisant vivre un peu de magie à la maison en mettant en place une nouvelle plateforme « Disneyland Paris à la Maison » (https://athome.disneylandparis.com) proposant à petits et grands des activités ludiques en lien direct avec le Resort Parisien (dessins et coloriage du dragon, recettes givrées, bricolages, jeux…). Mais Disneyland Paris ne s’est pas arrêté là, ils ont en effet développé leur chaine YouTube afin de permettre aux amoureux du parc de visionner depuis chez eux les shows et parades les plus emblématiques (Mickey et le Magicien, la Jungle Book Jive, Disney Stars on Parade…) mais également via leur rubrique « Ride and Learn » qui revient plus en détails sur certaines attractions comme Peter Pan pour ne citer qu’elle.  

La réouverture : face à la crise sanitaire, la gestion du Parc a été totalement repensée afin de fournir au Guest une nouvelle expérience magique tout en sécurité.

Tout d’abord Disneyland Paris a mis en place un protocole sanitaire drastique (une référence exemplaire en matière de sécurité) avec une énumération non exhaustive des mesures mises en place :

  • Pose de plexiglass dans les attractions ;
  • Masque obligatoire dans tout le resort (alors qu’à un certain moment, en extérieur, il ne l’était plus) ;
  • Marquage au sol afin de respecter les distanciations sociales;
  • Pass sanitaire obligatoire pour accéder aux parcs et aux Hôtels ;
  • Réservations obligatoires pour respecter la jauge imposée par le gouvernement ;
  • Arrêt des fontaines à eau et points d’eau ;
  • Suppression des plans et programmes du parc au profit d’une digitalisation…

A coté de ces mesures sanitaires, Disneyland Paris a également intégralement repensé ses billets et l’accès au Resort :

  • Tout d’abord du côté « Pass annuel », outre la période de prolongation dont ont bénéficié tous les détenteurs d’abonnements, les ventes et les renouvellements de ces derniers avaient dans un premier temps été suspendus. Outre cela, l’impact majeur pour les passeport annuels concerne les contraintes liées aux réservations : désormais il faut obligatoirement réserver ses dates de visite sur le parc avant de franchir les tourniquets. Fini la petite virée à Marne-la-Vallée sur un coup de tête les jours de forte affluence. A cette contrainte on peut ajouter que les détenteurs de pass annuel ne peuvent réserver que maximum 3 dates simultanées. Finalement on notera la suppression des 4 mois gratuits lors des renouvellements au profit de 15% de réduction. Autrement dit, une perte d’avantages et une augmentation de tarif.
  • Pour les visiteurs occasionnels, on notera l’apparition de billets tribus pour les groupes allant de 4 à 6 personnes pour un seul parc.
  • L’utilisation de l’application Lineberty autrefois utilisée pour réserver certains shows ou rencontres personnages a été réduite à presque néant (elle n’est plus qu’utilisée pour les pin Trading ou les clés attractions).
  • Suppression des fast-pass au profit de deux nouveaux services. Les fast-pass étaient un service proposé gratuitement aux visiteurs et a été arrêté avant le premier confinement au profit d’une solution payante (le Disney Premier Access) et d’une solution non payante (le Standby pass). Ces deux services ont vocation à perdurer dans le temps et ne sont pas temporairement liés à la période Covid.
  • Suppression temporaire des files Single Rider : Afin de ne pas mélanger les groupes et familles, la faculté pour une personne seule de monter à bord d’une attraction au milieu d’une famille fut momentanément supprimée.

Quant à la restauration, les spectacles, et les personnages, le parc proposait à sa réouverture une offre amoindrie. Lié aux respect des règles sanitaires en vigueur à l’époque, Disneyland Paris n’a pas eu d’autres choix que d’adapter ses prestations.

Premièrement, l’offre restauration était on ne peut plus pauvre. En effet, il fut un moment où il était difficile de trouver un restaurant service à table (seul le Bistrot chez Rémy et le restaurant Captain Jack ou le Manhattan étaient ouverts). Quant au service buffets à volonté (Agrabah café, le Plaza Garden, ou le Downtown), il fut repensé de façon à ce que les affamés soient servis à table en leur laissant bien évidement la possibilité de recommander autant d’assiettes que leur estomac était prêt à avaler. Bien que de nombreux fast-food aient également temporairement fermé leur portes, ils étaient malgré tout en majorité. Force est de constater que l’offre restauration tournait principalement autour de l’offre snacking / restauration rapide pour éviter que les gens ne s’entassent.

En parlant de nourriture, un service de « click n collect » a été mis en place par Disneyland Paris au travers de son application.

Deuxièmement, à l’arrêt à cause des règles et du protocole sanitaire, les spectacles ont été momentanément suspendus. En revanche pour palier ce manque, les équipes spectacles de Disneyland Paris on mis en place des déambulations surprises. Des véhicules sortaient de manière aléatoire et déambulaient sur Main Street (ou aux Studios). Aucune heure n’était annoncée sur les programmes afin d’éviter les attroupements, mais si vous aviez la chance de passer dans le coin à ce moment là vous pouviez voir certains chars avec des personnages.

En revanche, les rencontres personnages quant à elles n’ont certes pas été supprimées, mais ont cependant été repensées et adaptées aux circonstances sanitaires. Il n’y avait dès lors plus d’autographes ou de câlins possibles. Nous rencontrions donc nos personnages préférés de l’autre côté d’une ficelle et en se plaçant le plus près possible de la petite pastille verte.

Finalement la rencontre avec les princesses au Pavillon des princesses fut temporairement supprimée pour laisser place à une photo location avec un fauteuil royal.

Et Maintenant ? l’heure est au bilan sur les effets qu’ont eu le confinement et la crise sanitaire sur le parc Disneyland Paris.

Même si à sa réouverture il a manqué beaucoup de choses sur le Parc, que certaines prestations ont disparues ou ont été réduites,  et que le protocole sanitaire pouvait s’avérer pesant, il n’en reste pas moins qu’avec une jauge de fréquentation limitée les conditions de visite sur le parc étaient plutôt idéales. En effet l’impact sanitaire ne fut pas un frein pour les personnes souhaitant refouler les pavés de Main Street et faire le pleins de sensations fortes et de magie. Avec un Big Thunder Mountain affichant des temps d’attente, en pleine journée de 25 min (comparé à ses 120 minutes habituelles) on peut parler de conditions idylliques avec des temps d’attente plus que raisonnables. On se sentait, du moins au début, avant de revenir à la normale, presque seul and le parc, les allées étaient presque vides.

Il est vrai que sur la fin, les contraintes et le protocole mis en place par la Walt Disney Company, allaient bien au-delà des règles imposées par le gouvernement français (masque en extérieur, shows, attroupements,…) mais cela n’a en rien enlevé la magie. Bien au contraire, elle fut bien présente dès la réouverture.

Tout dépend de ce que chacun d’entre nous recherchons quand nous venons sur le parc, mais malgré l’absence de spectacles et une offre restauration limitée les Cast Members plus motivés que jamais ont oeuvré pour pouvoir nos faire revivre des moments magiques et inoubliables. Vous l’aurez compris, beaucoup d’éléments étaient réunis pour que petits et grands rêvent à nouveau tout en sécurité.  

Aujourd’hui à l’heure où nous rédigeons ces lignes, l’expérience est revenue à la normale à Disneyland Paris qui propose à ses visiteurs l’intégralité de ses services (parade, shows, rencontres avec les personnages avec câlins et autographes…). Cependant petit conseil très précieux, que vous soyez pass annuels ou visiteurs occasionnels, pensez à bien réserver votre date de visite, surtout si vous êtes en possession de billets non datés au risque de vous faire refouler à l’entrée. Ceci est en effet une conséquence du Covid mais qui a vocation à perdurer dans le temps.

4.5/5 - (4 votes)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.