Rogue One – A Star Wars Story : tout ce que l’on sait

Publié par Florian Mihu le 19 janvier 2016 | Maj le 4 juin 2017

 

La sortie de Star Wars : Le Réveil de la Force a officiellement lancé la grande machine infernale de la saga intergalactique la plus célèbre d’Hollywood, après un lourd plan marketing et une préparation du public sur tous les supports médias inimaginables. On ignore encore jusqu’où le premier opus de cette troisième trilogie s’arrêtera tant les records sont spectaculaires. La suite des aventures de la jeune génération, incarnée par Rey, Poe Dameron et Finn, et de l’ancienne (Han Solo, Luke Skywalker, Léia Organa, Chewbacca…) est fixée pour mai 2017, le mois traditionnel de sortie d’un Star Wars au cinéma. Entre temps, les spectateurs découvriront la saga sous un format inédit, un premier long-métrage dérivé parmi les 2 ou 3 programmés par Disney, Rogue One – A Star Wars Story.

Une nouvelle histoire dans une galaxie lointaine, très lointaine….

D23 Expo 2015

Son arc narratif se base sur les nombreux événements canons situés entre Star Wars : La Revanche des Sith (Episode III) et Star Wars : Un Nouvel Espoir (Episode IV). Au casting étoilé de ce film confié au déjanté Gareth Edwards (Monsters, Godzilla) et qui promet assurément de s’inscrire dans le ‘nouvel’ Univers étendu imposé par Disney et Lucasfilm Ltd. : Forest Whitaker, Felicity Jones, Alan Tudyk, Diego Luna ou encore Mads Mikkelsen. Rogue One se dévoilera sur les écrans pour les fêtes de fin d’année, le 14 décembre 2016 en France et le 16 décembre 2016 aux Etats-Unis.

Rogue One : première pierre de la série Star Wars Anthology

Le postulat éditorial de départ suite au rachat de la société de George Lucas en 2012 était non seulement de réveiller la Force de Star Wars, 30 ans après les événements du (Le) Retour du Jedi, mais de lui apporter également des racines scénaristiques différentes, qui ne dépendent pas directement des trois trilogies officielles, mais qui les enrichissent. L’idée étant de ne pas submerger médiatiquement le public d’épisodes dits ‘classiques’ d’année en année mais de s’accorder non seulement le temps d’en produire un tous les deux ans de façon sereine, mais également de proposer une respiration artistique bienvenue avec des spin-offs permettant aux équipes de production de Lucasfilm Ltd. de sortir un peu des sentiers battus et d’expliquer en détails certains aspects plus sombres et flous des trois trilogies.

GEORGE LUCAS

Ce cycle de production en béton permet à Disney de diviser ses efforts sur le long terme avec un calendrier alternatif très rigoureux, étalé stratégiquement jusqu’en 2019 au minimum avec la sortie de l’Episode IX (voire en 2020 avec le spin-off dédié à Obi-Wan Kenobi). Ainsi, la série de films dérivés baptisée au départ Star Wars Anthology (nom de projet) a été officiellement annoncée en février 2013 tandis que la nouvelle trilogie, elle, fut officialisée le 30 octobre 2012 (jour de rachat de la filiale Lucasfilm Ltd.) par Bob Iger, PDG de The Walt Disney Company. Dans un premier temps, les rumeurs vont bon train sur les différents thèmes qui seront traités dans cette anthologie dérivée : entre les vies des Maîtres Yoda ou Obi-Wan Kenobi, du contrebandier Han Solo ou du chasseur de primes Boba Fett, ces spin-offs offrent en effet une variété de thèmes tous plus ambitieux les uns que les autres pour étoffer l’univers de George Lucas sur grand écran, tout en servant l’univers canonique mis en place.

"Worlds, Galaxies, And Universes: Live Action At The Walt Disney Studios" Presentation At Disney's D23 EXPO 2015

C’est seulement le 22 mai 2014 que les Walt Disney Studios intègrent officiellement à leur planning la sortie du film, prévue pour le 16 décembre 2016. Dans le même temps, les noms du réalisateur et du premier scénariste sont révélés : Gareth Edwards et Garry Whitta. Comme ce fut le cas pour Le Réveil de la Force, la main scénaristique passera à une autre personne quelques temps plus tard. Ainsi, Chris Weitz se voit confier la reconstruction du script en janvier 2015.

image

C’est le 12 mars 2015 que la maison de Mickey dévoile enfin l’intitulé et le propos du film. Star Wars Anthology: Rogue One découle en fait d’une idée originale de John Knoll, le grand manitou des effets spéciaux de la filiale Industrial Light & Magic, qui a encore fait des merveilles pour le septième opus. Ce dernier s’associe par ailleurs avec Simon Emanuel et Jason McGatlin en tant que producteurs délégués du projet. Enfin, c’est Kathleen Kennedy et Tony To qui se chargent tout naturellement d’investir les fonds de Lucasfilm Ltd. dans ce nouveau projet tandis que Jon Swartz y participe en tant que co-producteur. Du côté de la distribution, on sait encore peu de choses. L’actrice Felicity Jones, oscarisée en 2015 pour Une Merveilleuse Histoire du Temps, est annoncée dans un rôle non divulgué.

Premier concept-art révélé à la Star Wars Celebration 2015

Premier concept-art révélé à la Star Wars Celebration 2015

La Star Wars Celebration 2015, premier grand temps fort de la franchise, fait la part belle à la promotion de Star Wars – Le Réveil de la Force à travers une nouvelle bande-annonce teaser, mais ne manque également pas de révéler de nouvelles informations sur Rogue One trois jours plus tard. La production du film est officiellement annoncée le 19 avril 2015. Son synopsis révèle ses grandes lignes et le début du tournage est fixé à l’été 2015 aux studios Pinewood près de Londres. Enfin, un premier concept-art et une bande-annonce teaser sont dévoilées au public présent. Ils restent inédits dans le monde à l’heure où cet article est rédigé (malgré les fuites sur la toile). Le tournage en plateau n’ayant pas débuté en avril, ces quelques images ont été réalisées par ordinateur pour donner un aperçu de l’ambiance très épique du film.

https://www.youtube.com/watch?v=sd5zVuuHBQA

Ce plan séquence en travelling avant d’un canyon d’un système intergalactique, semble-t-il inconnu, dévoile quelques vaisseaux chasseurs rebelles survolant en rase-mottes sa surface, poursuivis par des chasseurs TIE de l’Empire. Progressivement, la caméra pivote vers le ciel, laissant entrapercevoir une base militaire spatiale, qui n’est autre que l’Etoile Noire. Le cadre et la temporalité sont fixés. Ce long-métrage promet de nous replonger dans une époque sombre, celle de la tyrannie de l’Empire galactique autoritaire et discriminatoire dirigé par le chancelier suprême Palpatine, proclamé Empereur en 19 av. BY, et qui a amené la République galactique prospère à s’effondrer tandis qu’il est parvenu à éliminer dans le même temps le corps des Jedi, gardiens de la paix, et à pervertir l’un des leurs, l’Elu Anakin Skywalker, dans le côté obscur de la Force. 18 ans après son avènement, des groupuscules de résistants politiques unissent leurs forces matérielles et militaires pour lutter contre la brutalité et l’injustice de ce système politique. L’Alliance Rebelle est née.

ZZ39A7930F

Le régime impérial espère rallier à sa cause l’ensemble des systèmes galactiques. Ses opposants, bien que déjà occupés à combattre les armées de Palpatine et son gouvernement militaire, ne découvrent que bien plus tard après le début de sa construction l’existence de l’Etoile Noire. En effet, chronologiquement parlant, en tenant compte de l’univers canon réduit par Disney, l’Etoile Noire (Death Star I), apparaît pour la toute première fois sous forme holographique dans Star Wars : L’Attaque des Clones. Ce plan holographique n’indique pas en revanche si, à ce stade, la République étant toujours en place, l’arme de destruction massive a démarré sa construction. C’est le comte Dooku, un des disciples de Palpatine, servant la cause Sith, et un autochtone du système Geonosis, Poggle le Bref, qui apprennent que le projet est lancé. C’est lors de la séquence finale de Star Wars : La Revanche des Sith, alors que la démocratie a définitivement cédé sa place à la dictature militaire et répressive, que l’on aperçoit pour la première fois le chantier spatial de cette station, admirée par le tout jeune Dark Vador et son maître Palpatine.

Construction_of_the_Death_Star

Le superlaser Mark 1 qui compose l’Etoile Noire, capable de détruire une lune ou une planète d’un seul tir, est mis au point durant 19 années. Cette base militaire mobile est également dotée d’un arsenal de guerre de protection rapprochée : 15 000 batteries de turbolaser, 2 500 canons laser, 2 500 canons à ions Borstel NK-7 et 700 rayons tracteurs. En outre, sa coque est en duracier renforcé et elle est équipée d’écrans déflecteurs localisés. Sa couleur apparente peut la confondre avec une simple planète ou lune, comme ce fut le cas lorsque Han Solo, Luke Skywalker, Obi-Wan Kenobi et Chewbacca s’en approchèrent pour la première fois. Sa capacité d’accueil est phénoménale : 27 000 officiers, 774 000 membres d’équipage, pilotes et soldats, 400 000 techniciens ainsi que 25 000 Stormtroopers, sans compter les 7 200 chasseurs TIE, 5 destroyers Stellaire, 11 000 véhicules terrestres et 20 000 navettes d’assauts et vaisseaux de combats, qui peuvent y être embarqués.

DeathStar1-SWE

Rogue One : A Star Wars Story

L’action de Rogue One : A Star Wars Story se situe exactement un an avant la bataille de Yavin, soit 18 années après la fin de la guerre des clones et le déclin de la République au profit de l’Empire. Autrement dit, quelques temps avant les premiers événements de Star Wars : Un Nouvel Espoir. L’Alliance Rebelle se forme cette année-là grâce au ralliement des peuples de Chandrila, d’Aldorande et Corellia. Auparavant, cette force à l’état non institutionnel était déjà formée par les opposants à Palpatine, la fameuse Délégation de 2000 incarnée par la sénatrice Padmé Amidala.

organisation-alliance-rebelle-6

Toujours en -2 av. BY, un traité correlien tri-partite signe officiellement la naissance de l’Alliance grâce aux sénateurs respectifs des trois planètes : Mon Mothma, Bail Organa et Garm Bel Iblis.

personnage-mon-mothma

L’Alliance est mise au courant de l’existence de l’Etoile Noire. La première sénatrice, Mon Mothma, à laquelle fut confiée la direction du Haut Commandement de l’Alliance, décide alors de mettre tout en oeuvre pour trouver les plans de ce projet impérial en cours de finalisation, afin d’en tirer la ou les faille(s) en vue de la détruire. Cette opération militaire est baptisée Opération Skyhook. Cet épisode mythique de l’univers Star Wars est cité ou décrit dans plusieurs œuvres littéraires de l’ancien Univers Étendu canonique et se subdivise en plusieurs événements majeurs. On ignore si Lucasfilm Ltd. basera une ou plusieurs parties de son scénario sur ces histoires, sachant que Leia Organa y prend une place importante… Tout ce que l’on sait d’après des déclarations officielles de Kathleen Kennedy le 17 janvier 2014, c’est que les personnages présents dans le film Rogue One – A Star Wars Story ne devraient pas apparaître dans la nouvelle trilogie principale. Ce fut d’ailleurs l’un des souhaits de George Lucas au moment du rachat de sa compagnie.

Rebel-Alliance_96d56058

Un tweet émis par le fil Twitter officiel de Star Wars le 19 avril 2015 parle simplement d’un groupe de combattants résistants unis en mission pour voler les plans de construction de l’Etoile Noire.

Rogue One ou Opération Skyhook dans l’ancien Univers Étendu

Ces événements sont tirés de l’ancien Univers Étendu canonique Star Wars Legends.

Bataille d’Orron III

Après une mission visant à libérer des esclaves Wookiees, le Capitaine Keyan Farlander, jeune pilote de l’Alliance Rebelle, est envoyé récupérer une série de satellites impériaux, lesquels s’avèrent, après décryptage, contenir les plans d’une future superarme impériale. Les plans seront par la suite transmis à la base de l’astéroïde AX-235 et convoyés par Biggs Darklighter, ami d’enfance de Luke Skywalker.

Bataille de Kalla VII

Sous la direction du Général Jan Dodonna, les forces de l’Alliance lancent un raid à succès contre les installations impériales de Kalla VII, base de ravitaillement et de réparations des vaisseaux à destination de l’Etoile Noire I. La Rébellion parvient à capturer la Corvette CR90 Priam, qui leur donne les coordonnées du chantier de la superarme : Despayre.

Death_Star_Owner's_Technical_Manual_blueprints

Subjugation de Ralltiir

La planète Ralltiir, placée sous blocus par Lord Tion, est rudement mise à l’épreuve par le pouvoir de Coruscant. La Princesse d’Alderaan Leia Organa, connue pour ses actions envers les réfugiés et les victimes de l’Empire, se presse sur la planète. Là, elle est mise au courant par Basso, un résistant, qu’un projet de superarme doit être opérationnel prochainement. Ses dires confirment les renseignements obtenus précédemment.

Mission sur Danuta

Kyle Katarn, désormais passé du côté de l’Alliance après la Subjugation de Sulon et l’assassinat de son père, Morgan Katarn, par Jerec, infiltre la base impériale de Danuta avec l’aide de Jan Ors pour y récupérer une autre partie des plans de l’Etoile Noire.

Eyeswideopen

Mission sur Toprawa

La chef charismatique qu’était Bria Tharen, accompagnée des fidèles membres du groupe Main Rouge, a pour mission de faciliter l’infiltration de l’équipe de Rebelles menée par Havet Storm jusqu’au centre de communication pour relayer les plans du superlaser jusqu’au Tantive IV, le vaisseau personnel de la Princesse d’Alderaan Leia Organa.

Fuite sur Tatooine

A peine les plans sont-ils transmis à la Princesse que le Star Destroyer Imperial I Devastator prend en chasse le Tantive IV. Leia confie une mission importante au Droïde astromech R2, R2-D2 : retrouver le légendaire Maître Jedi Obi-Wan Kenobi sur Tatooine et lui remettre le message holographique enregistré peu avant son arrestation.

Devastatortantiveiv

Livrer les Plans à Alderaan

En recherche d’un transport, le groupe tomba sur Han Solo et Chewbacca qui leur offrirent de les conduire à Alderaan. Un seul problème: la planète avait été détruite par l’Empire Galactique. L’Etoile Noire I fut à même de capturer le Faucon Millenium et ses passagers.

Sauvetage sur l’Etoile Noire

Arrivés par erreur sur l’Etoile Noire I, les fuyards parvinrent à retrouver la princesse Leia Organa. Ils la sauvèrent et repartirent vers Yavin IV pour préparer la Bataille de Yavin. Obi-Wan Kenobi périt lors de l’opération.

Gareth Edwards à la mise en scène, Gary Whitta et Chris Weitz au scénario

C’est donc le cinéaste britannique en vogue Gareth Edwards qui a été choisi pour réaliser Rogue One. Il a mis en exergue ses talents incontestés pour le grand spectacle de catastrophes avec Monsters en 2010 (mise en scène, écriture, photographie, effets visuels) mais s’est surtout distingué en 2014 avec son reboot de la franchise Godzilla pour Legendary Pictures, l’un des plus gros succès au box-office mondial cette année, étant par ailleurs très bien reçu par la critique.

« Depuis le jour où j’ai découvert Star Wars, j’ai su exactement ce que je voulais faire le reste de ma vie – rejoindre l’Alliance Rebelle ! – Je ne pourrais pas être plus excité et honoré que de remplir cette mission pour Lucasfilm Ltd. et Disney » a-t-il déclaré à propos de cette nomination.

Gareth Primary

Le script original est signé de Gary Whitta, qui a déjà quelques grands succès à son compteur comme Le Livre d’Eli avec Denzel Washington en 2010. C’est également une grande figure du journalisme dans le domaine du jeu vidéo et un infographiste renommé. Détenteur d’un BAFTA pour son travail sur le développement narratif de Telltames Games sur le jeu vidéo The Walking DeadGary Whitta a livré dans une interview ses émotions : « Depuis le moment où j’ai vu la trilogie originale étant gamin, Star Wars a été la plus profonde source d’inspiration pour nourrir mon imagination et pour ma carrière de scénariste. C’est véritablement particulier pour moi, de pouvoir contribuer à faire vivre son héritage, notamment en collaborant avec un créateur de films aussi talentueux que Gareth, c’est littéralement un rêve qui devient réalité. Je me pince encore. »

Gary Whitta

Chris Weitz

Comme mentionné plus haut, ce dernier est remplacé par Chris Weitz en janvier 2015, qui a eu la charge de modifier le premier script. Chris Weitz a scénarisé Fourmiz (1998), La Famille Foldingue (2000), Pour un Garçon (2002) et À La Croisée des Mondes : La Boussole d’Or (2007). Il a également réalisé ces deux derniers films. Avec Pour un Garçon, il avait été nominé pour l’Oscar du meilleur scénario adapté. On lui doit aussi dans la casquette du cinéaste American Pie (1999) et Twilight – Chapitre 2 : Tentation (2009), rien que ça.

weitz

Coup de théâtre, deux semaines avant le début officiel du tournage, Lucasfilm Ltd. charge le scénariste Christopher McQuarrie de réviser une partie du script. Réalisateur et scénariste du tout récent Mission Impossible : Rogue Nationil a marqué de son empreinte Hollywood en signant le scénario de Usual Suspects, de Bryan Singer en 1995. On lui doit également l’écriture d’autres films du cinéaste, comme X-Men (non crédité), Ennemi PublicWalkyrie ou Jack le Chasseur de Géants. Toujours du côté des franchises, on lui doit le scénario de Mission Impossible : Protocole Fantôme et il aura en charge le scénario et la réalisation du sixième volet prévu en 2017.

christopher-mcquarrie

Du côté de la photographie, Lucasfilm Ltd. confie la tâche à l’australien Greig Fraser, qui a fait ses preuves sur plusieurs hits hollywoodiens tels que Bright Star de Jane Campion, Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow ou encore Foxcatcher de Bennett Miller.

LR-Greig-Fraser

Kevin Kiner

Ce n’est pas une première dans l’histoire de la franchise, Kevin Kiner ayant signé les compositions musicales de la série Star Wars : The Clone Wars et de celle actuellement en cours de production, Star Wars Rebels, d’après ses thèmes, John Williams sera exempté de l’illustration musicale de Rogue One – A Star Wars Story. Il s’agit d’une première en revanche pour un long-métrage. S’il ne s’agit que d’un film « parallèle », c’est l’occasion pour Lucasfilm Ltd. et John Williams, âgé de 83 ans, de tester leur confiance envers l’un des compositeurs les plus en vogue de ces dernières années, à même de, si ce n’est entamer la transition, soulager au moins le maître d’un rythme annuel trop lourd à tenir. En effet, John Williams avait déjà annulé sa participation pour Le Pont des Espions, de son plus cher collaborateur Steven Spielberg, qui a finalement confié la tâche à Thomas Newman. Occupé par ailleurs cette année sur Le Bon Gros Géant, John Williams a posé les bases musicales de la nouvelle trilogie avec Le Réveil de la Force, sans pour autant s’étendre. Alexandre Desplat se verra donc confier Rogue One – A Star Wars Story, tout comme il s’est vu confier les deux derniers volets d’Harry Potter chez Warner. Là encore, les couleurs musicales furent posées par John Williams durant les trois premiers volets. Alexandre Desplat est l’un des compositeurs les plus prolifiques du moment, que ce soit en France ou aux Etats-Unis, oscarisé en 2015 pour The Grand Budapest Hotel, de Wes Anderson. On lui doit également par exemple les bandes originales de The Ghost Writer, de Roman Polanski, L’Etrange Histoire de Benjamin Button, de David Fincher, De Rouille et d’Oz, de Jacques Audiard, Imitation Game, de Morten Tyldum, Le Discours d’un Roi, de David Seidler ou encore Argo, de Ben Affleck.

Un casting varié et étoilé

Dans sa stratégie marketing, Star Wars : Le Réveil de la Force a cette particularité de combiner à la fois générations mythiques et novices du cinéma américain. Cette tendance, déjà présente au sein de l’Univers Cinématographique Marvel, se perpétue dans Rogue One – A Star Wars Story. Après Felicity Jones le 12 mars 2015, l’ensemble du casting est officialisé lors du panel « Worlds, Galaxies, and Universes: Live Action at The Walt Disney Studios » présenté par Alan Horn le 15 août 2015 à la Disney D23 Expo d’Anaheim.

ALAN HORN (Chairman, The Walt Disney Studios)

  • Felicity Jones, oscarisée en 2015 Une Merveilleuse Histoire du Temps, à l’affiche également de The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un Héros en 2014. Elle incarnera l’héroïne du film. A l’instar de Rey dans Le Réveil de la Force, le personnage principal sera encore une femme. Lyra Erso, puisque c’est son nom, sera dépeinte comme une pilote de X-Wing hors pair. Voilà une belle immersion dans l’ambiance très « bad-ass » de l’Escadron Rouge des pilotes de l’Alliance Rebelle, qui nous attend en décembre 2016. Lyra se sera pas liée, de près ou de loin, à Luke, Leia ou Anakin Skywalker. Ce personnage sera d’ailleurs inédit dans l’univers Star Wars, n’étant jamais apparu dans l’ancien Univers Étendu, qu’il soit littéraire, télévisé ou vidéo-ludique.

Felicity Jones Lyra Erso Rogue One A Star Wars Story

  • Diego Luna, oscarisé en 2008 pour Harvey Milk, et également à l’affiche d’Elysium en 2013. Son personnage fera également partie du commando rebelle chargé de voler les plans de l’Etoile Noire. A l’image, il ressemble à une sorte de vieux briscard toujours prêt à accepter les missions les plus casse-cou.

Diego Luna Rogue One A Star Wars Story

  • Ben Mendelsohn, nommé récemment aux Emmy Awards pour sa performance dans la série Bloodlinepartageant également l’affiche avec Ryan Reynolds en 2015 dans Mississippi Grind. Il devrait faire partie du camp impérial dans le film, étant absent de la photo officielle de la D23 Expo 2015.

Ben Mendelsohn Rogue One A Star Wars Story

  • Donnie Yen, vedette hongkongaise et grand expert en arts martiaux, aperçu notamment dans Ip ManLa Quatorzième Lame ou encore Blade 2, du côté d’Hollywood. Loin des caricatures hollywoodiennes (ou pas), son personnage devrait être le combattant en art martiaux du groupe dans Rogue One, « un gars important et présent dans l’action » selon les dires de l’acteur sur USA Today. Si l’on en croit son premier aperçu, il serait non voyant.

Donnie Yen Rogue One A Star Wars Story

  • Jiang Wen, qui a co-scénarisé, produit, réalisé et joué entre autres dans Let the Bullets Fly et Devils on the Doorstep, récompensés par l’industrie cinématographique en Asie. Portant une très grosse armure sur la photo, il devrait jouer un rôle conséquent dans le destin du groupe, compte-tenu de sa mise en avant sur la photo, bien qu’il ne porte pas d’armes.

Jiang Wen Rogue One A Star Wars Story

  • Forest Whitaker, qui n’est plus à présenter tant sa carrière est immense à Hollywood : Le Majordome, Le Dernier Roi d’Ecosse (Oscar du Meilleur Acteur), Good Morning, Vietnam, BirdGhost Dog : La Voie du Samouraï ou encore Southpaw.  Il devrait faire partie du camp impérial dans le film, étant absent de la photo officielle de la D23 Expo 2015.

forest-whitaker-rogue-one-pic

  • Mads Mikkelsen, l’acteur danois qui a redonné vie à Hannibal Lecter sur petit écran mais s’est également distingué dans La Chasse en 2012 (prix d’interprétation masculine à Cannes), Casino Royale en 2006, Pusher en 1996 et bientôt Docteur Strange pour les Marvel Studios. Son personnage dans Rogue One – A Star Wars Story se prénommera Galen et sera présenté comme l’un des concepteurs principaux de l’Etoile Noire, dont les plans ont été chapeautés par les géonosiens dès Star Wars : L’Attaque des Clones et qui, à l’image du trio scientifique Robert Oppenheimer-Albert Einstein-Enrico Fermi, regrettera de s’être penché sur les fondements de la création d’une arme de destruction massive. D’après les dernières rumeurs, c’est pris de remords, que Galen serait sur le point de faire défection et songerait à détruire le dispositif… avec l’aide de sa fille unique. Cette dernière pourrait d’ailleurs être le personnage incarné par Felicity Jones, l’héroïne du film chargée à la fois de recruter une bande de mercenaires pour mettre la main sur les plans de l’Etoile Noire mais également de réhabiliter la réputation de son père, passé sous le joug de l’ennemi…

3_1_2_mads-mikkelsen

Mads Mikkelsen, habitué des rôles de méchants au cinéma ou à la télévision, déclare à propos de sa participation dans le journal danois Ekstra Bladet« Non, mon personnage n’est pas un mauvais gars, et ce que je peux dire, c’est que le film sera tourné en Islande et en Angleterre. Et le tournage durera trois mois… »

  • Alan Tudyk prêtera ses traits et sa voix à un personnage par capture de mouvements dans Rogue One – A Star Wars Story. Il partage l’affiche en 2015 avec l’acteur vedette de Castle, Nathan Fillion, dans la web-série Con Man. Il joue également dans Dalton Trumbo, sorti à la fin de l’année 2015.

NEW YORK, NY - OCTOBER 09: Alan Tudyk visits the SiriusXM Studios at New York Comic-Con at The Jacob K. Javits Convention Center on October 9, 2015 in New York City. (Photo by Taylor Hill/Getty Images)

  • Riz Ahmed, récemment aperçu dans Night Call mais également à l’affiche en 2010 de la comédie noire Four Lions, récompensé aux BAFTAs. Il devrait camper une sorte de Jerry Steiner dans Parker Lewis Ne Perd Jamais. L’homme-à-tout-faire qui sait tout réparer et qui a beaucoup de gadgets sur lui pour faire face à toutes les situations.

Riz Ahmed Rogue One A Star Wars StoryL’Ordre Jedi absent du film

Le réalisateur Gareth Edwards fut clair dès la Star Wars Celebration en 2015. Rogue One – A Star Wars Story sera d’abord et avant tout un film guerrier au sens intergalactique du terme. Il va sans dire, les quelques clichés du tournage qui ont fuité n’ont fait que confirmer ces déclarations. StormTroopers ou combattants rebelles apparaissent successivement sur ces photos. Ces derniers ont été recrutés pour la plupart dans les armées de terre et d’air britanniques. Un film qui s’annonce donc épique, en témoigne l’utilisation partielle sur le tournage de trois caméras de technologie Alexa 65, également utilisées pour quelques plans de Captain America : Civil War et pour filmer intégralement les deux volets d’Avengers : Infinity War.

Scènes de ruines après une bataille, semble-t-il, aux studios Pinewood

Quant aux héros, anti-héros ou vilains du film, ils ne seront pas définis de manière aussi manichéenne que dans les films principaux de la saga, bien que des personnages comme Anakin Skywalker ou plus récemment Kylo Ren démontrent le contraire eux aussi. Mais cela sous-entend clairement que l’Ordre des Chevaliers Jedi, quasiment éteint à l’époque du film (- 1 av. BY) et connu comme l’un des rares bastions incarnant l’Espoir dans la saga, n’apparaîtra pas dans le film. Anecdotique au demeurant, c’est un élément déterminant pour la bonne ou mauvaise réception du film, les Jedi étant le cœur attractif de la saga. Gareth Edwards essaiera d’appuyer par ailleurs cette absence importante en la mentionnant plusieurs fois dans le film, de manière à accentuer la dangerosité des actions menées par son équipe de rebelles, qui ne pourront pas compter sur l’ultime protection des gardiens de la paix. De quoi offrir une pression supplémentaire à certaines séquences d’action…

56107-ghost

 

Première bande-annonce prévue en prologue de Captain America : Civil War

C’est le site nerdyshow.com qui a lancé cette rumeur, d’après une source interne chez Lucasfilm Ltd. Une première bande-annonce, différente de celle utilisée à la Star Wars Celebration 2015, devrait se dévoiler dans les salles en mai prochain, en amont de Captain America : Civil War.

Captain America Civil War_2015_12_17 03

Cette décision prend tout son sens quand on sait que cette bande-annonce d’un des plus gros hits de l’année se rattache à un autre blockbuster aussi attendu en 2016, d’autant plus que les deux sont distribués par Disney. Aussi, cette bande-annonce surviendrait deux jours après l’événement annuel ‘May the Fourth Be With You’ (Journée Star Wars internationale), la sortie du film Captain America : Civil War étant programmée au 6 mai 2016 aux Etats-Unis. Cette bande-annonce devrait donc être mise en ligne deux jours avant sa sortie. Une autre bande-annonce pourrait voir le jour courant juillet 2016 à l’occasion de la Star Wars Celebration européenne à Londres.

jcms_aa65c89b68587480c73bd4f7f170b2b6_1448323943

Retour magistral de Dark Vador

Et si le personnage clef de voûte de l’ensemble de la saga pouvait s’offrir un retour sur grand écran ? Quand on analyse de près la stratégie disneyenne sur Le Réveil de la Force, cela ne serait pas impossible. Si l’on en croit les rumeurs divulguées par le site Birth.Movies.Death, le Seigneur Vador serait bien de la partie. Après tout, s’il n’est pas l’un des acteurs responsables directement de la construction de l’Etoile Noire, il n’en reste pas moins l’occupant le plus important durant Star Wars : Un Nouvel Espoir et l’un des défenseurs. C’est d’ailleurs à lui qu’incombe la tâche de retrouver, capturer et torturer la princesse Leia Organa au début du film, détentrice des plans de l’Etoile Noire. Cette information n’a pas été confirmée ou infirmée par Disney et Lucasfilm Ltd. même si ces derniers se sont empressés de refaire vivre le personnage déjà sous forme animée dans Star Wars Rebels et en comics. Si elle s’avère, elle ouvre des perspectives intéressantes pour la suite des films anthologiques de la franchise. En partant du principe que le personnage le plus emblématique de la saga puisse réintervenir et enrichir le fond narratif, c’est toute une partie de la fresque des personnages des films qui pourrait ressurgir par la suite. On sait par ailleurs que le ou les prochains spin-offs, bien que dépendants du succès du premier, feront la part belle à d’autres figures célèbres des films tels Han Solo ou Boba Fett.

Vader_Sidious

Rogue One – A Star Wars Story serait donc l’occasion non seulement d’approfondir une strate narrative bien précise de la saga mais également d’exploiter une phase de la vie de Dark Vador inconnue sur grand écran, sa profonde et lente appréhension irréversible du côté obscur, alors qu’il débute sa mutation à la seconde partie du film Star Wars : La Revanche des Sith. Rogue One pourrait expliquer plus en détails comment les quelques bribes rattachées à l’humanité d’Anakin se sont définitivement perdues dans le flot de noirceur de Vador, au cours de sa formation aux côtés de Palpatine, comment Vador a-t-il influencé les décisions de ce dernier et comment s’est-il placé politiquement dans le système impérial. Cela sous-entendrait peut-être le retour de Palpatine, par ailleurs. Ce n’est pas la première fois que cette rumeur revient dans l’actualité de la saga. On imagine mal, néanmoins, son interprète phare, David Prowe, enfiler à 80 ans l’armure mythique, d’autant que l’acteur est en froid avec George Lucas et sa société depuis plusieurs années, n’ayant jamais supporté d’être remplacé par Hayden Christensen dans les dernières scènes de La Revanche des Sith, et encore moins que sa voix soit remplacée par celle de James Earl Jones dans la trilogie originale, tout ceci l’ayant conduit à être radié de tout rassemblement ayant attrait à la saga.

david-prowse-star-wars

James Earl Jones justement aurait commencé à enregistrer quelques répliques au mixage sonore en post-production de Rogue One – A Star Wars Story. Aurait-il également enfilé l’armure du Seigneur Sith, qui aurait bel et bien été aperçue sur le plateau de tournage, fidèle en tous points à celle de l’Episode IV ? Ce que l’on peut affirmer aujourd’hui, c’est que Vador ne sera pas le méchant principal du film à l’intrigue déjà bien chargée, mais l’ombre maléfique qui planera sur les héros rebelles tout au long. Enfin, la dernière scène de Rogue One – A Star Wars Story coïncidera justement avec la toute première d’Un Nouvel Espoir, où Dark Vador et ses troupes interceptent et envahissent le vaisseau aldorandien de Léia.

JamesEarlJones

Rogue One – A Star Wars Story : tout ce que l’on sait
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *