Printemps En-Chanté Disney 2016 : guide complet

Publié par Florian Mihu le 26 mars 2016 | Maj le 4 juin 2017

Depuis le 5 mars dernier et jusqu’au 29 mai 2016, le Festival du Printemps (Swing into Spring), plus communément dénommé cette année Printemps En-Chanté Disney, fleurit dans les allées du Parc Disneyland. Troisième édition des festivités célébrant le retour des beaux jours, le Printemps En-Chanté souhaite remplir et intensifier ses promesses en cette fin d’hiver et ce début de belle saison, égayer et intensifier ses promesses aux Visiteurs : leur permettre de vivre désormais une saison à part entière, et qui n’a rien à envier à la qualité de ses grandes sœurs de fin d’année, et bien évidemment adoucir les mœurs !

Printemps En-Chanté 2016 Garden Party Dingo 13

La saison des fleurs enrichit ainsi son offre en animations en 2016 et s’impose plus que jamais comme un modèle d’exemplarité de qualité de l’offre en Divertissement dans un Parc Disney. Car si le cru 2015 n’était pas réellement abouti dans sa ligne éditoriale et ses choix artistiques, celui de 2016 comble de différentes manières le public, tant par ses choix d’ambiance que sa créativité et sa synergie entre les différents secteurs que rencontre le visiteur. Aujourd’hui, le Parc Disneyland s’affirme comme l’un des parcs les plus dynamiques et propose un agenda richement chargé toute l’année, prémices d’un 25ème anniversaire prometteur pour la destination francilienne.

Disneyland Paris Printemps En-Chanté Disney 2016

Le Printemps En-Chanté dépasse non seulement l’excellence des premiers festivals végétaux des années 1990 mais peut tout à fait faire figure de référence au sein de Walt Disney Parks & Resorts, non pas d’un point de vue quantitatif mais bel et bien qualitatif. En mêlant habilement les couleurs printanières d’univers aisément identifiables et adaptés au ton, différentes inspirations scénaristiques et types d’offres (du spectacle scénique au défilé de rue en passant par des animations ponctuelles, comme la sculpture de fruits et légumes ou un happening nocturne), Disneyland Paris réussit haut la main le pari de célébrer la nature et les écosystèmes, le renouveau printanier, Pâques, sans oublier le patrimoine Disney à travers des œuvres qui font figure de référence populaire tels qu’Alice au Pays des Merveilles, Mary Poppins, Les Aristochats, Bambi, Pocahontas, Une Légende Indienne… Enfin, les efforts des équipes du Resort de cette année permettent au Parc de mettre en avant une fois encore des univers faisant directement l’actualité de la branche cinématographique de la maison-mère, à savoir Le Livre de la Jungle, largement valorisé dans le spectacle forestier du Chaparral Theater, et Le Monde de Dory dans le cortège printanier du Train de Minnie.

Image Une Printemps En-Chanté Disneyland Paris 2016

Le pouvoir des fleurs n’a donc pas fini de rayonner durant les prochaines années à Disneyland Paris. Et c’est heureux ! Car le petit pari risqué de 2014 de Philippe Gas et John Berrick, fortement inspirés par la nostalgie de 1997-98, s’est transformé sous la houlette de Tom Wolber en véritable monument de l’Entertainment parisien. Le Festival du Printemps « nouvelle génération » s’offre un cadre de choix avec des décorations fleuries dont des topiaires à l’effigie des personnages Disney sur Central Plaza, à Main Street Station, sur le Théâtre du Château, ainsi qu’à Town Square, qui prend alors des airs de « Cherry Tree Lane » avec les personnages de Mary Poppins.

Le Festival du Printemps à Disneyland Paris

D’année en année, la communication autour de cette saison, qui n’en était pas vraiment une au départ, faute d’une offre trop réduite, puis revendiquée comme telle dès 2015, s’est affirmée. De Balade Printanière à Printemps En-Chanté en passant par le Printemps Fait son Carnaval, la saison a été promue sous toutes les dénominations, bien que son contenu reste cohérent. Finalement, le Festival de 2016 s’appuie sur deux socles : l’ambiance du Parc finement pensée et l’apport en divertissement riche et varié.

Le Parc Disneyland se met aux couleurs du Printemps

Comme à l’accoutumée, Disneyland Paris annonce la couleur tout au long du parcours pédestre qui mène aux parcs Disney depuis l’entrée des véhicules automobiles. De nombreux panneaux publicitaires présentent ainsi aux visiteurs ce qui les attend tout au long de la journée…

Si l’année précédente nous avait ravi par les décorations fleuries qui ornaient la devanture de la gare de Main Street Station, il n’en est rien en 2016. Compte tenu des importants travaux de réfection de l’édifice qui nous mèneront jusqu’en juillet 2016, les équipes de Disneyland Paris ont préféré ne pas agrémenter la gare de sa parure printanière.

Printemps En-Chanté 2016 Gare

A l’inverse, les efforts se sont concentrés sur l’artère principale et le centre névralgique du Parc Disneyland, de Town Square au Château de la Belle au Bois Dormant. Aucun changement n’est à noter du côté de Town Square, qui retrouve son ambiance victorienne si typique des séquences animées de Mary Poppins. Les sculptures végétales représentant la célèbre nounou du catalogue Disney, mais également Bert et les jeunes Michael et Janes Banks, viennent fouler les espaces verts du quartier thématique. Quant au gazebo, il retrouve son air printanier et musical, bien entouré par les fameux pingouins du film et quelques partitions de saison.

Comme c’était déjà le cas pour le Festival Halloween Disney, les luminaires ont été changés pour l’occasion par des globes colorés et ont reçu à leur sommet une décoration spéciale aux motifs victoriens de la saison et en forme de tête de Mickey Mouse (crédit photographique : DisneylandBerry).

Printemps En-Chanté Disney 2016 Reverbere

Autre nouveauté et non des moindres : le complément de décorations sur les réverbères de Main Street, U.S.A. à celles déjà installées l’année passée. En effet, s’ajoutent aux médaillons de marguerite en forme de Mickey des bannières aux couleurs de la saison, mettant à l’honneur ses personnages iconiques : des Toons Disney aux tendres personnages de Bambi en passant par le Pays des Merveilles ou les fonds marin de Nemo et Dory, ces banderoles donnent le ton durant la traversée de la grande allée du parc.

Printemps En-Chanté 2016 Decorations 01

A cela s’ajoute de nouveaux paniers à fleurs accrochés à chaque poteau et quelques balconnières sur les façades du Land.

Le cœur végétal printanier trône fièrement du côté de Casey’s Corner… Toujours du côté de Main Street, U.S.A. : la mise en scène de nombreuses vitrines alliant parfaitement les joies printanières ou estivales. On en parle en détails ici. Flora’s Unique Boutique, qui propose dans ses rayons l’intégralité du Merchandise printanier, se pare elle aussi de guirlandes fleuries. On ne manquera évidemment pas l’une des autres nouveautés de l’édition 2016 : la dissémination à la fois sur Central Plaza mais également dans différents Lands d’œufs géants de Pâques (d’une hauteur d’un mètre chacun). Leur volume imposant et leur position stratégique nous font dire qu’ils sont là véritablement comme objets de contemplation à part entière. D’ailleurs, aucun chasse aux œufs n’a été mise en place pour les enfants pour la période, l’idée étant de les voir le plus distinctement possible et d’assez loin dès l’arrivée dans un Land. Seuls les œufs de Crochet et Mouche ont véritablement été placés à un endroit plus discret que les autres, apportant une touche de magie non négligeable du côté de Peter Pan’s Flight, actuellement en travaux.

Central Plaza est le lieu par excellence où la saison culmine tant par l’offre en divertissement que sa mise en ambiance, et l’on ne boudera pas notre plaisir de retrouver non plus quatre sculptures végétales mais bel et bien 5 désormais. Outre le retour des « topiaires » à l’effigie des bébés animaux Disney du Roi Lion, des Aristochats, des 101 Dalmatiens et de Bambi, les équipes de l’Atelier Décorations & Scénographie et du Département Nature & Environnement ont encore une fois fait des merveilles en faisant pousser une jolie fleur au pied du Château de la Belle au Bois Dormant sur laquelle trône l’amie Clochette, qui veille jour et nuit sur l’édifice.

Enfin, le Théâtre du Château a reçu à nouveau son habituelle scénographie printanière afin d’accueillir la production de Bienvenue à la Belle Saison, mettant à l’honneur l’univers de Mary Poppins, mis en lumière par un nouvel éclairage de PARs à DELs.

Parce que Disneyland Paris n’oublie aucunement de prolonger la magie jusqu’à la fermeture du Parc Disneyland, l’ensemble des décorations fleuries se dévoilent sous une autre facette, une fois la nuit tombée. Les éclairages en LEDs donnent alors un aperçu inédit de chaque oeuvre végétale. Enfin, il est toujours bon de rappeler le formidable travail d’embellissement des espaces verts, topiaires de Fantasyland ou encore parterres floraux par les équipes horticoles du Parc.

Des rencontres enchantées

Les spectacles sont, il est vrai, tout aussi importants que les rencontres avec les Personnages Disney dans les allées du Parc, les deux offrant une variété d’animations pour ce printemps 2016.

Ainsi, les matinées et après-midis du Printemps En-Chanté Disney se ponctuent de plusieurs rendez-vous immanquables. De retour devant Boarding House, Minnie Mouse arbore une toute nouvelle tenue aux couleurs du festival printanier. L’icone de la mode alterne sa présence avec celle de Marie, la chatonne des Aristochats très populaire qui, après Halloween et Noël, vient égayer le public.

La photolocation de Donald et ses Amis se déporte de Casey’s Corner à l’entrée de Discovery Arcade. Les plumes sont plus que jamais à l’honneur pour cette saison qui fête également Pâques, et Balthazar Picsou vient saluer dans la journée les visiteurs près de Ribbons and Bows / Bixby Brothers, tandis que son neveu, déjà paré de sa tenue de Garden Party, accueille les tous premiers visiteurs du Parc quotidiennement. A noter que la rencontre avec Dingo est donc suspendue, lui qui orchestre son spectacle printanier.

Introduits l’an passé à Disneyland Paris, les deux Lapins de Bambi, PanPan et Miss Bunny retrouvent leur immense cœur végétal piqué de 10 000 fleurs, célébrant fièrement le Printemps musical. La rencontre avec les deux amoureux s’effectue matin et après-midi tous les jours.

Outre les différentes rencontres habituelles, il est à noter le retour depuis le début de l’année de la princesse Merida à Frontierland et du retour à la normale des rencontres avec les Princesses Disney au Pavillon qui leur est dédié.

Printemps En-Chanté 2016 Merida Rebelle

Des animations 100 % « flower power »

La particularité du Printemps En-Chanté est de combiner au centre du Parc trois divertissements, étalés cette année jusqu’à la fin de la journée. L’offre est assez bien équilibrée d’un spectacle à l’autre. Sans réelle nouveauté à constater en 2016, chacune d’entre elles a subi quelques modifications mineures ou majeures au niveau de sa mise en scène ou ses costumes.

Printemps En-Chanté 2016 People 32

Focalisons-nous sur celle qui subit cette année le plus de changements… Le Petit Train du Printemps de Minnie revient plus en forme que jamais au son de la célèbre Hippity Hoppity Springtime Parade de Tokyo Disneyland. L’animation tant attendue par les visiteurs s’offre un ensemble de danseurs et danseuses, célébrant comme il se doit les fêtes de Pâques. Bunny Boys, Bunny Girls ou encore Chapeliers bourrés de surprises au sommet du crâne introduisent énergiquement le défilé, sans aucune fausse note chorégraphique. On notera le retour de la quatrième remorque du train afin de mieux répartir l’ensemble des personnages à son bord, mais également et surtout une nouvelle couche de décorations supplémentaires sur l’intégralité de ses voitures. Au thème de Pâques déjà présent l’an passé s’ajoute celui du Chat de Cheshire, qui pare certains morceaux du train de ses motifs envoûtants et investit comme par magie la motrice. Par la même occasion, le tender accueille deux nouveaux œufs de Pâques à l’effigie de personnages pas si coutumiers que ça pour le printemps, mais apportant une jolie touche de fraîcheur, les poissons Nemo et Dory.

Minnie doit donc se plier à l’esprit farceur du Chafouin. Elle réinvestit la première voiture de passagers, tout comme ses amies Daisy Duck et Clarabelle Cow. La deuxième voiture du convoi accueille les Lapins Disney Coco Lapin, le Lapin Blanc ou encore PanPan. Le week-end, le personnage très rare et prisé du Chat du Cheshire rejoint la bande. La remorque finale accueille deux personnalités féminines de choix : Clarice et Miss Bunny.

Ce cortège entraînant est à apprécier d’une autre manière puisque le Flash-Mob improvisé sur Central Plaza revient également à chaque passage du Train, permettant de profiter de l’animation avec encore plus de gaieté, en compagnie des Cast Members Spectacle répétant en boucle des pas de danse très facilement mémorisables pour toutes les générations. Cette animation a été mise en place l’an passé, à l’initiative des « Guest Flows ».

La deuxième animation phare du Printemps En-Chanté Disney est celle qui, à plus d’un titre, laisse au public un avis toujours mitigé tant par sa mise en scène que son scénario. Mais La Garden Party de Dingo s’est considérablement améliorée de 2015 à 2016. Sur le plan chorégraphique, les entités florales de Dingo et leurs partenaires horticulteurs présentent de nouveaux mouvements plus élégants que l’année passée. Il est à noter quelques modifications mineures sur les costumes de ces danseuses également, qui affichent un jaune plus pâle sur leurs robes. Les topiaires vivantes ont elles aussi eu droit à des changements dans leurs déplacements. Si elles restent assez confinées dans leurs mouvements, on peut saluer le travail des chorégraphes et metteurs en scène qui ont dynamisé davantage cet ensemble. Mais La Garden accuse de nombreux défauts qu’on ne listera pas à nouveau cette année mais qui concernent à peu près tous les domaines du spectacle…

GARDEN PARTY DINGO SPRING-28Fev2015 (270)

Gros point fort, le retour de l’hymne du printemps, « Spring Fever », et des magnifiques sculptures végétales mobiles (deux couples de Cygnes en forme de cœur, deux Papillons en ‘clef de sol’ et deux fontaines). Du côté des personnages, on notera le retour évidemment de Dingo en chef d’orchestre horticole. Le maître jardinier convoie pour l’occasion Mickey, Minnie, Donald et Daisy sur leurs automobiles printanières depuis Fantasyland.

GARDEN PARTY DINGO SPRING-28Fev2015 (268)

D’autres personnages Disney se joignent à la fête à pied sur Central Plaza dans leurs atours printaniers : Tic et Tac, Pluto, Clarice, Clarabelle Cow, Horace Horsecollar, Pinocchio, Gepetto, Alice, Tweedle-Dee et Tweedle-Dum, le Chapelier Toqué, Winnie l’Ourson, Coco Lapin, Tigrou, Bourriquet, Porcinet… La mise en scène globale du spectacle n’a donc quasiment pas changé.

Synopsis : Le grand rendez-vous des festivités printanières se déroule depuis le centre névralgique du Parc Disneyland, ou plutôt dirons-nous, sur son pistil, puisqu’il célèbre la fleur dans tous ses états… Pour le Printemps, Dingo s’improvise maître d’orchestre du grand jardin fleuri de Disneyland. Véritable horticulteur hors-pair, c’est avec l’aide d’une troupe dynamique et avisée de jardiniers qu’il installe un somptueux parterre floral sur Central Plaza. Fleurs de marguerites, roses, œillets et magnolias s’adonnent ainsi à un joyeux ballet en osmose avec leurs ouvriers qui leur permettent de s’épanouir. Bien évidemment, c’est Dingo qui mène la danse.

Petit à petit, la fièvre printanière s’empare également de l’allée du Hub… Sous les yeux des spectateurs, le jardin enchanté de Dingo prend vie et la nature laisse libre cours à sa créativité, foisonnant un peu partout. Idéal de beauté, elle est célébrée sous toutes ses formes. Du côté de Fantasyland débarquent à bord de leurs charmantes automobiles les couples Mickey / Minnie et Donald / Daisy, tandis qu’un monde végétal luxuriant sort de Main Street. Les sculptures végétales sont variées : résidents du Land, cygnes, papillons ou encore fontaines. De nombreux Personnages viennent compléter cette Garden Party : Tic et Tac, Alice et ses Amis, Winnie et ses Amis, Pinocchio et Gepetto mais aussi Clarabelle Cow, Horace Horsecollar et Clarice. Dingo a assurément le pouce vert et l’inspiration avec cette ambiance victorienne  C’est tout un monde printanier qui évolue et se mélange : entre les magnifiques topiaires, les fleurs vivantes, les chorégraphies voluptueuses et le remède antimorosité de nos Personnages Disney, le Printemps se dévoile sous son plus beau jour. Et le soucieux maître-jardinier n’oublie pas de peaufiner chaque jour ses œuvres d’art.

Enfin, du côté du Théâtre du Château, Mary Poppins et Bert accueillent avec bonheur le printemps. Bienvenue à la Belle Saison se joue trois fois (minimum) par jour, contrairement à l’an passé où il était en relâche deux fois par semaine. Les résidents de Main Street, U.S.A., les ramoneurs du film, les Pingouins mais également le Band de la fameuse séquence musicale « Supercalifragilisticexpialidocious » investissent les lieux.

Welcome to Spring-8

On notera que les horaires du spectacle ont été retardés dans la journée par rapport à l’an passé afin d’élargir l’expérience printanière. Si les tableaux du spectacle restent en tout point les mêmes, on remarquera là aussi que des chorégraphies ont été modifiées et que la mise en scène a été recalibrée pour intégrer le groupe de musiciens. Comme nous le mentionnions l’an passé, le spectacle reste un bel exemple des petites réussites des équipes du Parc, malgré quelques défauts ici et là, comme un montage audio assez bâclé… Les représentations à la tombée de la nuit de début mars sont en revanche bienvenues !

Welcome to Spring-3

Synopsis : Le Parc Disneyland invite tous ses visiteurs à célébrer l’arrivée des beaux jours. C’est au Théâtre du Château de la Belle au Bois Dormant que la saison se dévoile aux yeux des spectateurs. La célèbre nounou du studio de Mickey, Mary Poppins, proclame ainsi en chanson et en danse cet avènement. Peu à peu, ce cadre enchanteur se remplit de personnages hauts en couleurs. Nous sommes replongés dans l’univers animé du film avec son printemps éternel et ses paysages verts à perte de vue. Trônent au centre de cet espace de fête les fameux petits chevaux de bois du carrousel de Mary Poppins. Les résidents de Main Street, U.S.A. saluent les spectateurs tandis que les fameux ramoneurs du film de Robert Stevenson suivent la marche. Vient enfin le tour du couple emblématique du film, Mary Poppins et Bert qui, en fins maîtres de cérémonies, revisitent à leur manière la magie de cette saison.

Se dévoilent ainsi plusieurs numéros chantés et dansés, dans un rythme entraînant et une explosion de couleurs… Les célèbres chansons inoubliables de Mary Poppins sont revisitées pour l’occasion. Mary et Bert engagent ainsi la cadence avec « Supercalifragilisticexpidélilicieux ». Dans un tourbillon de fantaisie, c’est toute une scène culte du film qui introduit ce spectacle. Bert, dans sa grande générosité, convie des invités bien particuliers pour le prochain tableau reprenant la mélodie de « Quelle Jolie Promenade avec Mary ». Les Pingouins sont de la partie ! Ce joyeux groupe entraîne le spectateur à revivre la fameuse scène des cheminées du film dans le numéro « Prenons le Rythme » (« Step in Time »). Cette fois-ci, ce sont les ramoneurs emmenés par leur ami Bert qui tiennent le haut de l’affiche dans une chorégraphie endiablée. Finalement, c’est toute la troupe qui se prend au jeu.

Suivant le scénario du film, c’est ensuite le morceau « Laissons-le s’envoler » qui est interprété par la bande de Mary. Ce sont évidemment les cerfs-volants, célébrés dans la scène du film, qui illustrent si bien cette évasion dans les airs, tandis que les demoiselles déploient leurs ombrelles et les Pingouins leurs papillons. Voilà un tableau final des plus poétiques pour ce rendez-vous plein de gaieté. C’est sur le rythme de « Spring Fever », l’hymne du Festival du Printemps, que les protagonistes nous saluent chaleureusement.

Cyril Soreau, Cast Member artiste spécialisé en sculpture sur fruits et légumes, et bien connu de la communauté des Fans Disney, fait son grand retour avec son stand d’animations durant la saison du Printemps En-Chanté Disney 2016 au Parc Disneyland. Collant au plus près des thématiques saisonnières, ses sculptures sur pastèques (ou potirons quand il s’agit du mois d’octobre) nous promettent, du 5 mars au 29 mai, de belles surprises, compte tenu des différents temps forts de ce début d’année (Printemps En-Chanté Disney, La Forêt de l’Enchantement : Une Aventure Musicale Disney…). Rendez-vous durant cette période tous les mercredis, samedis et dimanches devant le Plaza Gardens Restaurant au cœur du Parc.

Cyril Soreau Pastèque Printemps 2016 08

L’une des autres nouveautés majeures de cette saison est bien évidemment le nouveau spectacle du Chaparral Theater, La Forêt de l’Enchantement : Une Aventure Musicale Disney. Tout ce qu’il faut savoir sur le spectacle…

La Forêt de l'Enchantement Disneyland Paris 2016 02

Non seulement, l’univers de la narratrice Enchantella a pris possession des planches de la salle de Frontierland mais c’est toute la zone de Cottonwood Creek Ranch qui a été reboisée de pins. Une carte de gourmandises forestières a été mise en place au chalet de restauration du ranch et une nouvelle boutique a ouvert, Forest Treasure. Le tout dans une ambiance musicale unique.

Synopsis : Cinq fois par jour, les planches du Chaparral Theater revêtent des habits verts presque intemporels. C’est une forêt bien mystérieuse qui se dessine devant les yeux des spectateurs qui prennent place dans cet univers mystérieux. Peu à peu, la Nature reprend ses droits : le spectateur est invité à pénétrer les lieux avec la complicité et la malice des esprits végétaux et animaux rôdant ici et là. C’est alors que surgissent de nulle part dans cette clairière enchantée les quatre grands représentants fondamentaux de la vie sur terre : Waterlilo (l’Eau), Ragina (le Feu), Lezardo (la Terre) et Lucile (l’Air). Tout ce petit monde s’affaire à préparer l’arrivée de la majestueuse Enchantella, une conteuse, maîtresse des lieux depuis la nuit des temps.

Faisant résonner sa voix tendre entre chaque arbre, elle se dévoile au public au sommet d’une butte forestière. La poétesse offre aux spectateurs son ode intemporelle à la nature et les secrets qu’elle recèle. Dans un premier numéro flamboyant, tous les êtres s’animent et fêtent ensemble le cycle éternel de la vie et les richesses qu’offre Mère Nature. Enchantella invite la foule à un voyage initiatique dans des contrées éloignées…

La Forêt de l'Enchantement Coulisses 02

La première étape de cette joyeuse troupe nous mène alors à la Virginie amérindienne, au cœur de la forêt de Pocahontas, où la belle autochtone continue d’invoquer le chant céleste de « Color of the Wind » et célèbre avec son compagnon John Smith l’amour éternel. Les acolytes d’Enchantella assistent avec discrétion à ce spectacle merveilleux. Le couple traverse main dans la main les bois qui finissent par s’agiter au gré du vent et de la mélodie entonnée.

En un instant, les visiteurs sont transportés à l’autre bout du globe dans les terres reculées et luxuriantes des Indes. Surgit alors l’ami Baloo du Livre de la Jungle au milieu des ruines d’une ancienne cité hindoue pour nous narrer sa philosophie de la vie, celle qui régit son existence dans la jungle. Empreinte de liberté et de nonchalance, la chanson « The Bare Necessities » propose au spectateur de s’évader dans un cadre forestier pittoresque où l’existence faite d’insouciance et d’épicurisme est reine. Les êtres de la nature se mettent au service de la mission optimiste de l’ours bien léché dans un numéro de cabaret haut en couleurs. Deuxième point d’orgue de ce festival tropical : l’arrivée surprise du Roi Louie venu ici en simple ami pour livrer une deuxième facette de la vie dans la jungle, celle d’un orang-outan, roi des Singes, avachi sur son trône à longueur de temps, rêvant de devenir l’Homme qu’il n’a jamais été, la suprématie de l’évolution à ses yeux. Faisant revivre au spectateur l’un des numéros musicaux les plus mythiques du film d’animation de 1967, nos deux compères font littéralement le show sur ces rythmes endiablés.

En un rien de temps, le public présent se voit téléporté au fin fond de l’Afrique équatoriale pour partir à la rencontre d’un Homme sauvage élevé par une tribu de Primates, Tarzan. Le jeune athlète, qui a su dompter la jungle comme personne depuis sa toute jeune enfance, s’adonne en direct à ses hobbys de tous les jours : des acrobaties périlleuses sur une liane. Entouré des esprits naturels d’Enchantella et entraîné au rythme de l’une de ses chansons phares, « Son of Man », Tarzan nous prouve que la forêt, bien que dangereuse, peut être le théâtre de l’émancipation et du bonheur de vivre si l’on sait la dompter. Non loin de là,  Kerchak, chef de son troupeau de gorilles, surveille ses actions… Mais le héros n’est pas pour autant intimidé et continue de se balancer frénétiquement sur sa liane pour offrir une performance des plus grandioses…

Enchantella nous dirige avec douceur vers les forêts noires germaniques où vit la jeune Raiponce, dont la destinée royale semble figée dans le temps. Rêvant d’une vie de liberté, l’héroïne, qui ne se considère désormais plus comme une enfant, fait à nouveau la connaissance, comme s’il s’agissait d’un rêve passé, de l’intrépide Flynn Rider dont elle tombe amoureuse. Après nous avoir déclamé sa complainte heureuse « When Will My Life Begin ? » dans une clairière, Raiponce est invitée par l’homme de sa vie à voguer sur les flots à bord d’une barque fabriquée à partir d’un arbre. Admirant à la tombée de la nuit un spectacle magique de lampions lancés par les habitants de leur royaume, les deux jeunes amoureux trouvent enfin un sens à leurs vies respectives. Dans une déclaration émouvante, Raiponce et Flynn, comme deux lumières sous un ciel étoilé, se prennent la main et finissent par s’embrasser.

Sur cette note romantique, les esprits de la forêt font disparaître petit à petit cette féerie nocturne. La bienveillante Enchantella accompagne dans un dernier élan d’affection les amants. Voilà que la conteuse nous ouvre les portes d’une nouvelle histoire connectée à la nature, celle de la princesse écossaise Merida. La plus rebelle et fougueuse des princesses Disney est l’invitée d’honneur d’un tournoi de tir à l’arc au sein même de son royaume de Dun Broch dans les Highlands, terres mythologiques par excellence. C’est la guide en personne qui se charge de nous faire revivre toute la frénésie de la chanson « Touch de the Sky », peignant toute la psychologie de l’adolescente avide de sensations fortes et de prises de risques. Merida quant à elle s’amuse avec la troupe du haut des montagnes des Highlands à viser avec son arc et ses flèches des cibles très éloignées… sans jamais en manquer une ! Enchantella bénit alors Merida dans sa détermination à vouloir toujours se dépasser. Alors que la princesse quitte la scène, Enchantella et ses amis reprennent une dernière fois la mélodie écossaise dans un feu d’artifices chorégraphique et acrobatique.

La Forêt de l’Enchantement se referme peu à peu. Enchantella conclut sa grande épopée aux quatre coins des espaces naturels des univers Disney par une reprise entraînante de son hymne « Forest of Enchantment », accompagnée de tous ses fidèles compagnons de route. Dans un ultime salut, la conteuse rappelle à elle tous les héros et héroïnes Disney qu’elle nous a fait rencontrer tout au long de son aventure. Tous ensemble, les protagonistes célèbrent l’amour de la Nature alors que la canopée s’éveille et que cette forêt enchantée semble s’éloigner à mesure que la chanson se termine. Dans un grand final plein de joie, tous nos êtres disent au revoir aux spectateurs et la forêt redevient aussi mystérieuse qu’auparavant. Nos personnages prennent congé comme si la Nature se mettait en veille quelques moments seulement…

Enfin, Disneyland Paris proposera durant tout le mois d’avril 2016, mois de la Terre (déjà célébré à Disney’s Animal Kingdom chaque année, et habituellement mois de sortie aux USA du documentaire annuel du label Disneynature), un happening exclusif en collaboration avec le label français Disneynature, durant approximativement 4 minutes, juste avant la représentation de Disney Dreams!.

Chaque soir, du 1er au 30 avril, « les publics de tous âges et de toutes les cultures pourront ainsi découvrir à la tombée de la nuit une projection spéciale racontant les merveilles de la nature à travers les incroyables images des films Disneynature comme Les Ailes Pourpres, Pollen, Félins, Chimpanzés, Grizzly, Au Royaume des Singes… » Juste avant le célèbre spectacle Disney Dreams!, Le Château de la Belle au Bois Dormant deviendra l’écran magique d’une célébration de la nature, à l’origine des plus belles histoires.

Disneyland Disneynature Disney Dreams Printemps 2016

Les festivités printanières s’emparent des boutiques et restaurants

Les vitrines des boutiques de Main Street, U.S.A. célèbrent elles aussi, dans des mises en scènes fantaisistes avec les personnages Disney, le renouveau printanier. Découvrez l’ensemble des vitrines du printemps / été 2016 dans cet article.

Printemps Disneyland Paris 2016 Vitrines 17

Autre nouveauté et non des moindres, le lancement d’un marché aux fleurs au Parc Disneyland. Durant les trois premiers week-ends d’avril, à l’entrée de Main Street, U.S.A. (en face de New Century Notions – Flora’s Unique Boutique), un petit marché rendant hommage à la culture des fleuristes parisiens, niçois ou encore hollandais, prendra place et proposera aux visiteurs des bouquets en édition limitée au prix de 25,00 €. Nota : les prix ont baissé, les bouquets sont proposés à 15 € désormais !

Marché Fleurs Disneyland Paris 2016

Deux compositions ont été imaginées pour l’occasion :

  • Le « Jardin de Minnie », alliance subtile de tons vert amande (œillets Goblin) et rose pâle (roses Avalanche Meijer),
  • Le « Spring Bloom », qui marie le côté pop des œillets Chepri oranges à la douceur de la rose Avalanche Meijer blanche.

Marché Fleurs Disneyland Paris 2016 02

Du côté du Disneyland Hotel, le jardin enchanté de la Fée Clochette cède sa place à une tonnelle entourée de fleurs au centre du hall. Bouquets fleuris et autres décorations envahissent également les vitrines de la boutique du Disneyland Hotel ou le Café Fantasia.

Cette année, Green Factory et le Resort se sont associés afin de proposer deux compositions végétales poétiques et uniques sur le thème d’Alice au Pays des Merveilles au Café Fantasia au Disneyland Hotel (mais aussi à City Hall avec Clochette). Il s’agit en fait de petits arbustes vivant de manière autonome sous verre, de quoi recréer une mise en scène miniaturisée tout autour…

Découvrez les différents menus et autres gourmandises proposés jusqu’en mai 2016 dans plusieurs restaurants.

Printemps 2016 Disneyland Paris Menu Lucky

Du côté du Merchandise, quelques nouveautés viennent s’ajouter à la gamme introduite depuis 2014. On pourra se procurer des produits à l’effigie de la saison ou de ses personnages phares à Flora’s Unique Boutique, Emporium, World of Disney, Disney Store ou encore Walt Disney Studios Store.

Disney Village n’est pas en reste : le marché printanier fait son grand retour avec son lot de topiaires végétales sculptées par le Département Nature & Environnement. Les différentes chalets proposent plusieurs délices gourmandes tels des churros, des gaufres, des crêpes, des smoothies ou encore des beignets. On notera également la présence d’un chalet proposant des bijoux faits main. Enfin, la scène de Disney Village reçoit ses décorations elle aussi. De nombreuses animations sont proposées tout au long de la saison avec comme point d’orgue la Saint-David, la Saint-Patrick et Pâques.

Le printemps autrement

L’Hortitour est toujours une façon originale de visiter les parcs Disney en compagnie d’un des acteurs de l’horticulture disneylandesque. C’est l’occasion de découvrir les centaines de variétés de plantes du Parc qui embellissent chaque univers Disney sur les 2 230 hectares verts, le travail méthodique et soigné des équipes du département (35 000 arbres, 450 000 arbustes et plus d’1 million de fleurs plantées à l’année) et tous les dispositifs journaliers mis à disposition pour sublimer la nature Disney, que ce soit les milliers de kilomètres d’irrigation, les infrastructures mises en place pour préserver les écosystèmes ou le tri sélectif.

hortitour disneyland paris

Dans les conciergeries des hôtels, des prospectus pédagogiques sont distribués aux enfants pour le printemps.

Printemps En-Chanté Disney 2016 : guide complet
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *