Une main de fer à Disneyland

Publié par Kevin Gauthier le 18 octobre 2012 | Maj le 22 janvier 2017

Avec le rachat du groupe Marvel, Disney compte bien jouer sur tous les tableaux avec cette dernière carte: Cinéma, animation, produits dérives… et parcs.

Une action qui pourrait leur permettre de s’approprier définitivement les personnages des comic’s, un pied de nez au parc concurrent Universal Studios, équipé d’attractions sur Hulk et Spider-man d’Island of Adventure à Orlando.

Il est cependant question qu’une telle attraction prenne place-du moins pour l’instant- à Anaheim et non à Orlando. Après le succès des Avengers au grand écran, on aurait pu imaginer une attraction regroupant tous ces héros, IronMan, Captain America (très plausible connaissant le patriotisme exacerbé du peuple américain),Thor ,etc.

Le rachat de Marvel par Disney

Cette nouvelle distraction remplacerait « Innoventions » à Tomorrowland, qui regroupait jusqu’à présent des prestations du futur telles que le  Of Progress ou une balade en Segway. D’après des rumeurs lues sur le site Anglophone Mouseplanet, l’attraction serait consacré au play-boy  millionaire et controversé vendeur d’armes Tony Stark, alias Iron-man et à lui seul. On peut alors imaginer une attraction basée sur le principe de la Star expo, où l’inventeur montrerait aux visiteurs ses dernières trouvailles; permettant ainsi de ne pas pervertir la thématique installée par le futur ex Innoventions: une exposition du futur.

Qu’en penser: un walkthrough, où les guests déambuleraient dans ses laboratoires, avec le robot Jarvis en guise de guide, des écrans interactifs, des boutons poussoirs permettant de déclencher des actions, le tout dans un décors très futuriste, néons bleus, murs transparents, vitres trompe-l’œil.

Tony Stark vu par Disney

Voici ce que pourrait être l’univers de Tony Stark vu par Disney. Mais il faut laisser la part belle au héros et non au simple scientifique. Peut-être qu’une attraction où Iron Man aurait besoin de quelque aide pour botter quelques méchants derrières.

Les deux concepts ne sont pas incompatibles: après tout les vilains de cette planète ne préviennent pas par faxe qu’ils vont attaquer la Terre dans 48 heures. Il est tout à fait plausible que quelqu’un de mal intentionné commence à faire des siennes pendant la charmante visite du labo organisée par Stark. Si un danger se manifeste, Iron Man se devra d’agir. Et pourquoi ne pas profiter de cette main d’oeuvre gratuite que constitue son public?

Fin de la visite, le playboy pourrait nous inviter poliment à suivre les consigne de Jarvis pour le briefing pendant que lui va revêtir son armure.

Que va-t-il se passer ensuite? Une séance de tirs à la Buzz l’éclair, une chasse en l’air dans un simulateur façon Star Tours ?

Tout ici n’est que supposition.

Il est difficile d’imaginer une attraction basée sur le caractère sur le modèle plus ou moins « éducatif » de l’exposition ou sur l’amusement tel le concept du simulateur de vol ou de tir.

Un problème d’identité qui fait souffrir Tomorrowland depuis sa naissance: Entre les attractions telles que l’ancien Carrousel of Progress, où Walt imaginait l’évolution de l’espèce humaine à travers l’histoire d’une famille, et des attractions à but purement distractif comme Stitch’s Great Escape ou Monsters Inc Comedy Club. Remarquons que l’objectif de ces deux dernières est de faire de nous des acteurs de la trame.

Le tour de force des imagineers sera donc de s’approprier le personnage de Stark et de le faire coïncider avec l’univers Disney. La réussite dépendra de leur capacité à en faire un personnage assez ludique pour plaire aux enfants sans pour autant déformer l’identité de ce personnage crée par Marvel.

Bientôt ouverte au public ?

 

Une main de fer à Disneyland
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *